“Ce ne sont pas les lettres qui forment les mots….”

“Ce ne sont pas les lettres qui forment les mots : ce sont les mots qui forment les lettres : dès lors s’écroule la théorie de l’univers, coup réussi d’une partie de dés qui se joue dans l’infini du temps”.

Paul Claudel, 1908 (Pléiade vol. 1 page 54).

Claudel reprend ailleurs la même image : “… ce ne sont pas ls mots qui créent l’Illiade, c’est l’Illiade qui crée les mots ou les chosit… Ainsi se détruit la théorie du hasard créateur”.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: