Il n’y a plus de conservateur au Musée Rodin…

rodin_lierre.jpg Bon, autant le dire carrément, le conservateur en chef du musée Rodin me tape carrément sur le système. Il y a un an, il avait fallu que je lui adresse deux lettres pour qu’il daigne enfin descendre de son auguste piédestal pour faire couper un lierre qui étouffait un magnifique bouleau. Plus d’un an après, je constate que si le lierre a bien été sectionné, il est toujours là, sans que personne ait jugé utile – ni même élégant – d’arracher les feuilles mortes pour dégager le tronc du très beau bouleau. Je trouve ce comportement pathétique. Ils sont là parce que nous les payons ; et ils sont là pour exercer des responsabilités patrimoniales ; pas pour occuper des places ou gérer leurs propres carrières ! Ils ont pour mission d’entretenir et gérer le patrimoine et ils doivent le faire. Sans qu’on ait à leur envoyer plusieurs lettres de rappel. C’est leur mission, c’est leur travail, c’est leur métier ! S’ils ne veulent pas le faire, qu’ils quittent les lieux et laissent la place. Vous voyez, je suis hors de moi tellement ce type m’énerve (de ne pas avoir fait le boulot et de ne pas avoir répondu à ma lettre pourtant polie).

murrodin2.jpg Mais il y a pire : en mai 2002, j’avais à nouveau pris la peine de lui écrire pour attirer son attention sur les risques que faisait peser le poids d’une branche sur les tuiles du vieux mur qui longe le jardin. (photo ci-contre). Pour avoir vécu longtemps dans une vieille propriété avec de grands arbres, je sais que si la branche pèse trop, la tuile éclate, et alors l’eau de pluie rentre dans le mur et puis c’est le mur qui éclate à son tour et tout s’écroule… Donc, il y a plus d’un an, j’ai écrit au conservateur. Il n’a rien fait : hier, je passe devant le mur : la branche est toujours là. Le conservateur ne conserve rien. S’il n’aime pas son boulot, qu’il en change ! Arggghhh !

2 responses to “Il n’y a plus de conservateur au Musée Rodin…

  1. Louisette

    Le conservateur dépend de services techniques de sa tutelle qui font ou qui ne font pas ce qu’il leur demande. Il ,ne gère peut-être même pas de crédits pour entretenir son bâtiment. La plupart des services techniques se moquent totalement des bâtiments culturels et les entretiennent fort mal.

  2. Jean

    C’est le boulot des services techniques de manier la scie égoîne. Les conservateurs ne sont ni payés ni compétents pour cela. Par ailleurs, il est interdit de travailler ou de faire travailler en hauteur des personnes qui ne sont pas des techniciens habilités. Un conservateur qui ferait ça commettrait une faute professionnelle, et s’il se blesse, ne serait même pas pris en charge sur le plan médical. L’Etat laisse péricliter ce qui ne l’intéresse pas (le patrimoine culturel en général) pour le vendre au privé.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: