Des ailes pour planer au-dessus de la vie

martinet2Bon, je dors super mal en ce moment. Je meurs de sommeil mais je n’arrive pas à fermer l’oeil. Faudrait que je puisse dormir le jour, comme les martinets qui dorment en volant.

Tiens, voilà, c’est exactement ça : faudrait que je sois un martinet ! Je profiterais des courants d’air chauds ascendants, mon vol serait rapide et vif, je montrais jusqu’à quatre mille mètres, je pourrais parcourir 900 km en une seule journée, je partirais fin juillet pour traverser la méditerrannée – ah le beau miroitement bleu et les minuscules petits voiliers blancs tout là bas en bas – je dormirais en volant et je ne reviendrais qu’à la fin du mois d’avril… J’habiterais sous le toit d’une jolie maison, ou dans un beau clocher, mon nid serait construit avec des plumes… et surtout, je dormirais en volant !

Quand je pense que les hippopotames dorment debout dans l’eau. Beurk.
.
Des nuits de 14h24…
J’ai tellement sommeil !
.
Autres oiseaux…
Mes petites soeurs les hirondelles
Milosz ne parlait pas seulement aux oiseaux ; il leur chantait du Wagner !
Les oiseaux qui surgissent des phrases de Léonard
Les autruches sont des oiseaux politiquement très avancés
L’oiseau qui avait lu Cioran
Le canari de Milosz s’est envolé !
Un extraordinaire condensé d’harmonisation des contraires

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: