Immobilité et méditation…

buddhabirds3
.
Un jour, alors qu’il était assis en méditation au pied d’un arbre, le bouddha Sakyamuni – nommé Sankhãcãrya d’après sa coiffure en forme de conque – était si parfaitement immobile qu’un oiseau déposa ses œufs sur son chignon en forme de conque. Au sortir de sa méditation, identifiant la méprise et afin de ne pas risquer d’effrayer la mère, il forma le vœu et pris la résolution de se replonger en méditation jusqu’au moment où les oisillons seraient en âge de s’envoler…

Sankhãcãrya-avadãna Tumshuq
sculpture, VIe – VIIe s.


Mon autoportrait en petit singe enchaîné…
Un surplace de plus en plus immobile…
J’aurais l’air de quoi si j’étais un oiseau ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: