Porter sur son dos quelqu’un qui a Alzheimer …

grenouille_scorpion.jpg
Sur les bords d’un lac, il y avait une grenouille et un scorpion qui désirait passer de l’ autre côté.

S’il te plaît, dit-il à la grenouille, prends-moi sur ton dos et emmène-moi sur l’autre rive.
T’es cinglé ou quoi ? répondit la grenouille si je te prends sur mon dos, tu vas me piquer et je vais mourir…

Sois pas conne la grenouille, répondit le scorpion. Si je te pique, tu coules, et je meurs moi aussi puisque je ne sais pas nager. Donc j’ai pas intérêt à te piquer !
ça peut rentrer dans ta petite tête de batracien ?

La grenouille se laissa convaincre et elle entama la traversée avec le scorpion sur son dos. Première moitié, cool ; tout se passer bien. Mais, arrivé aux deux-tiers du lac, paf, la grenouille sentit la brûlure d’une piqûre et le poison commencer à engourdir ses membres…


Connard ! cria-t-elle, tu m’as piquée et on va crever tous les deux !
– Je sais, répondit le scorpion. Je suis désolé… mais on n’échappe pas à sa nature.

Et il disparut lui aussi dans les eaux froides du lac…

Voilà, c’est ça Alzheimer. Avec cette différence que dans le jargon médical on ne dit pas “grenouille” mais “accompagnant”.

Saint-Christophe qui portait le Christ sur son dos

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: