Faire trou dans le temps…

>sablier.jpg Le temps est une drôle d’invention. Quand tout va bien, il coule tranquillement. Mais quand on réalise qu’on compte chaque petit grain de sable, alors c’est qu’il y a quelque chose qui cloche dans la vie. Ou que son temps est désormais compté. On dit qu’un peintre qui peint – ou un artiste qui écrit ou compose – se trouve dans la situation de voir le temps suspendu… Exactement comme un couple qui fait l’amour se trouve dans un temps qui est hors du temps (et en effet, il ne pense plus aux impôts ou au linge qui sèche !). Le propre de l’œuvre d’art est qu’elle fasse trou dans le temps. Et ce trou ne relève pas de chronos, il n’est pas chronologique, c’est du présent pur, un temps qui n’existe pas… On arrive parfois à s’y réfugier pendant un temps plus ou moins long. Quand je me concentre fortement – sur du graphisme web, un texte littéraire ou en écoutant des quatuor à cordes – j’arrive parfois à faire ce trou dans le temps et à m’abstraire quasi complètement du monde alentour. Mais à mon bureau, quand ils arrivent dans mon dos pendant que je travaille ainsi, je sursaute et ils se moquent de moi. Je ne peux pas leur expliquer ce qui se passe. Ils mettent ça sur le compte de la nervosité. Bon, s’ils le disent….

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: