Les classes moyennes ne sont plus ce qu’elles étaient !

smoking2
Pour m’endormir hier soir, je prends le Guide du protocole et des usages de Jacques Gandouin (qui, alors qu’il était préfet, avait été viré par Giscard pour s’être exprimé de façon peu protocolaire lors d’une tentative d’évasion d’un prisonnier !) et je tombe sur ces lignes qui valent leur pesant de cacahuètes: “on ne s’habille plus guère le soir et c’est bien dommage car le port du smoking donne aux réunions mondaines infiniment d’élégance. Il eut donc été plus judicieux dans notre société de consommation (c’est Gandouin qui parle et pas moi) d’habituer les classes les plus modestes à revêtir le smoking plutôt que d’en dépouiller les classes possédantes. Il est à espérer qu’on reviendra à ce raffinement qui contribue au charme de la vie”. Je ne sais pas quelles classes modestes vous cotoyez dans le métro, mais les miennes ne revêtent pas le smoking. Ah, Mr Gandouin, vous avez raison, le charme de la vie disparaît !
Et il n’y a pas que les classes modestes qui disparaissent :

Disparition existentielle de Rilke
Disparitions des boites aux lettres…
et aussi
The Alphabet Fades Away
Disparition du peintre
La disparition de l’écureuil
Disparition des abeilles

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: