On apprend à tout âge

hallow2.jpg Josué me fait déguster ce que je n’avais fait, jusqu’ici, que regarder. Je connaissais les physalis (de phusan “gonfler”) sorte de petits lampions orangés appelés couramment amour en cage, mais j’ignorais l’alkékenge, plante vivace à baie comestible communément appelée coqueret. Comment ai-je pu attendre si longtemps pour découvrir des baies aussi délicieuses ? Merci Josué pour cette découverte tardive ; et aussi pour l’Opus 76 de J. Haydn et le De Viris Illustribus de Roland Dubillard !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: