Mes yeux qui baissent à nouveau, j’envie Ts’ang Kie…

yeux.jpg Ts’ang Kie était ministre de l’empereur jaune. Sa particularité de était d’avoir deux paires d’yeux (portrait ci-contre, 1685). On raconte qu’il s’inspira de la lune tantôt ronde, tantôt croissante et des empreintes d’oiseaux et d’animaux pour inventer l’écriture chinoise. Selon la légende, les dieux du ciel furent si effrayés de cette invention qu’ils en pleurèrent des jours et des nuits. Une pluie de céréales se mit alors à tomber sur l’empire. Les suites toujours problématiques de mon opération de la cataracte me font – tous les jours et chaque minute de la vie – envier le bienheureux Ts’ang Kie !

Merci à F.A.-Groshens pour le portrait et le mythe fondateur, et à R.Josué S. de me l’avoir signalé.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: