Tao de la communication gouvernementale et validité ambivalente

Le grand Tchouang-Tseu raconte :
“un éleveur de singes distribuait des glands aux singes en leur disant :

“Je vous donnerai trois glands le matin et quatre le soir.
Qu’en pensez-vous ?”

Tous les singes se mirent en colère.

“Je vous en donnerai quatre le matin et trois le soir.
Qu’en pensez-vous ?”

Tous les singes furent enchantés.

Il n’y avait en réalité rien de changé. Mais la première proposition avait provoqué la colère et la seconde l’apaisement. L’éleveur avait su s’adapter à la nature des singes. C’est ainsi que le saint dose l’affirmation et la négation en se reposant sur le cours du ciel. Cela s’appelle une validité ambivalente”. (Tchouang Tseu).

J’ai ai pensé à cette histoire de Tchouang-Tseu ces derniers mois [ce post date de 2004]: à propos du voile, des intermittants du spectacle, des chercheurs, du plan Borloo sur la solidarité etc : on a commencé par la mauvaise annonce, tout le monde est descendu dans la rue, la majorité a perdu les élections…

Ils avaient donné trois glands le matin… Ensuite le gouvernement à fait l’inverse et donné quatres glands le matin. Et les singes furent enchantés. Peut-être faudrait-il que nos “communicateurs” lisent davantage les philosophes taoistes. Et ce que dit Tchouang-Tseu sur la validité ambivalente ! Ce serait ça le Tao de la communication gouvernementale mais ils en sont loin.

Conformisme, servilité, décadence…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: