Revenir d’urgence au Wou-wei…

chine2.jpg

De retour de Chine, Jacques B. m’écrit : “On va surement bientôt entendre parler des réalisations françaises à Pékin où le fâcheusement célèbre architecte d’aéroport, Paul Andreu, est en train de s’illustrer… Pendant que CDG 2E s’effondrait, il mettait la dernière main à une verrue géante: l’opéra de Pekin. La vue de droite a été prise dans l’avenue ChangAn, pratiquement depuis la place Tien An Men. Le panorama, qui montre le désastre, a été pris de la Colline de Charbon, au dessus de la Cité interdite (elle même en travaux pour préparer la visite d’un autre génie de la culture française d’aéroport, Jean Michel Jarre) d’où la verrue apparait dans toute sa splendeur brillante. Si Ieoh Ming Pei a pu se payer l’audace d’une pyramide de verre dans la cour du Louvre, la réciproque est consternante”.

Il faudrait imposer aux architectes français la lecture des grands maîtres du Taoisme et la pratique du Wou-wei…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: