Les petits sparadraps d’Alfred Brendel…

brendel_doigts.jpg

Hier soir j’ai relu quelques “Je me souviens….” de George Pérec.
Moi je me souviendrai … des doigts totalement recouverts de sparadrap d’Alfred Brendel… J’aurais passé les meilleurs moments de ma vie à écouter les deuxièmes mouvements des dernières sonates de Joseph Haydn (surtout les n°34, n°48, n°49, n°50 et n°52, n°20…) que j’avais mis bout à bout sur des CD pour pouvoir les écouter littéralement en boucle. Elles ont défilé dans ma tête pendant des années. Et encore aujourd’hui (où j’ai moi aussi des petits bouts de sparadrap partout dans le cerveau à cause d’alzheimer) je ne me lasse pas de les écouter (sur un iPod maintenant). Et parfois même, quand il y a du soleil le matin au Jardin du Luxembourg, je les confonds avec l’automne…

J’appartiens au monde d’avant la pomme
Je n’ai pas dû naître en août mais en fa mineur
Musiques…
Haydn, Ariana a Naxos
Heureusement que ça existe … (BWV170)
Structure et organisation le week-end (BWV 63)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: