Les petits paquets envoyés au front

Un peu comme les poilus de la guerre de 14 recevaient par la poste aux armées leurs boites de singe, leurs douze biscuits et leurs deux tablettes de café, j’ai moi aussi reçu, sur le front Alzheimer, pendant des mois et des mois, régulièrement, des petits paquets jaunes bouton d’or avec, à l’intérieur, pleins de DVD, véritables kits de survie mentale pour les temps de détresse psychique.

J’ai ainsi reçu, pour traverser les nuits blanches et chasser les idées noires : des Fellini, des Resnais, des Antonioni, des Rohmer, des Bresson, des Louis Malle, des Tatis, des Losey, des Scorcese, des Ozu et aussi des G. Deleuze, et des Nathalie Sarraute, et encore des Lévy-Straus, et des Sviatoslav Richter, et des Grigory Sokolof, et des Horowitz, et des Heifetz, et des Alban Berg et des Knapperstbusch et des P-H Salfati etc etc. La liste est trop longue pour je puisse la mettre ici en entier… Et encore hier matin c’était Leonard Bernstein qui arrivait. Merci Lydie ! Merci d’avoir fait ça pendant toutes ces années de détresse !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: