Les vers de terre ne sont pas un détail de la civilisation !

bourguignon01.jpg

Bon, ces derniers soirs, pour échapper à la pauvreté du Grenelle de l’Environnement et à l’hystérie nationaliste du rugby, je me suis plongé dans l’histoire autrement plus passionnante des vers de terre.

J’ai découvert qu’un décret de Cléopâtre stipulait déjà que les lombrics devaient être vénérés par tous ses sujets comme des animaux sacrés : on ne devait ni les déterrer ni les importuner de peur de détruire la fertilité renommée de la vallée du Nil. Sans les vers, la terre deviendrait en effet rapidement stérile : intestins du sol, les vers de terre incubent dans leurs tubes digestifs d’énormes quantités de micro-organismes qui deviennent, par les déjections, la base même de l’humus fertile et de la qualité des sols agricoles. Grand fabricant d’humus, le lombric gluant constitue donc la base même de toute civilisation : les grasses prairies de Nouvelle Angleterre c’était lui ; les vastes terres arables du Midwest c’était encore lui, les grands champs de blé du Canada c’était toujours lui ; et les terres fertiles de la vieille europe c’était déjà lui ! Et pourtant, depuis des décennies, l’agriculture moderne l’a assommé d’engrais chimiques, de pesticides, de sulfates ou d’ammoniaque…

Mais j’arrête car le but de ce billet n’était absolument pas de vous parler des vers de terre (je ne sais pas ce qui m’a pris avec cette Ode au ver de terre) mais de la microbiologie des sols. Regardez cette très courte vidéo de Claude Bourguigon. Elle s’appelle Alerte à Babylone et ne dure que 4 minutes 18 secondes et donc vous ne perdrez pas trop de temps à comprendre cette histoire de microbiologie des sols.

Et puis après, regardez également les deux autres (d’une heure chacune). Oui, je sais, elles sont mal tournées, assez mal foutues et pas très audibles mais passionnantes. Ecoutez-les de bout en bout même lorsqu’il fait mine de partir à la moitié (il reste en fait jusqu’au bout). On comprend très vite pourquoi nos sols sont au bord de l’écroulement : “nous ne faisons plus de culture en Europe, dit Bourguignon, nous gérons de la pathologie végétale…”. Ce week-end, vous trouverez bien une heure pour les regarder, non ? Allez, un petit effort !

“Alerte à Babylone” (4:18 mn)

Et pour le week-end [eh non, désolé, je viens de vérifier et je vois que ces abrutis ont supprimé ces deux vidéos. Je les avais vues en 2008, mais elles ne sont plus accessibles. Ce monde est tragique : les chansonnettes de Carla Bruni n’ont pas été supprimées elles !]

première vidéo (59mn)
deuxième vidéo (1h09mn)

Claude Bourguignon (wikipedia)

One response to “Les vers de terre ne sont pas un détail de la civilisation !

  1. Ben didons on en apprend des choses par ici lol ^^
    Celà dit, tu sais que tes vidéos tu peux les mettre direct son ton blog hein ^^

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: