Enfin de l’air dans les suites de Bach !

cello_01.jpg
Je n’ai pas l’habitude, dans ce blog, de faire de la publicité pour des disques. Surtout des Six Suites pour violoncelle seul de J-S.Bach que j’adore depuis que je suis tout petit et que je n’avais jamais entendues jouer de façon aussi inspirée. Ni par Fournier, ni par Casals, ni par Rostropovich, ni par Maisky, ni par Yo-Yo Ma (bon, ça fait pas mal de ni-ni célèbres mais, c’est vrai, à part Bylsma, je n’écoutais plus ces versions des grands maîtres). Et puis là, j’ai découvert l’interprétation lumineuse de Jean-Guilhen Queyras et c’est tout simplement magnifique de phrasé, de musicalité, de rythmes, de respirations, d’articulations.. Enfin il y a de l’air, de la respiration et de l’élgance joyeuse dans ces magnfiques suites. Et l’instrument (un Gioffredo Cappa de 1696) sonne et chante comme une viole de gambe. C’est souple, ça ondule… Ondulatoire et jubilatoire… J’avais entendu Queyras rapidement sur Radio Classique et me disais que son disque allait être difficile à trouver ; mais en allant à la FNAC hier, j’ai vu qu’il y en avait des piles et que c’est un disque archi connu et semble t-il massivement acheté. Tant mieux. Cela ne me gène pas d’arriver en retard quand c’est pour avoir un petit moment de bonheur.

Ecouter la Suite n°3 sur YouTube (8 minutes)
Le site de J-G. Queyras
A la FNAC pour 20 euros (trois CD dont un DVD documentaire sur l’enregistrement de la 3e suite)

3 responses to “Enfin de l’air dans les suites de Bach !

  1. spif

    Voilà une excellente idée cadeau pour Noël. Merci Eric !

  2. JCJD

    Bonsoir, Tiens en écoutant ce CD, à l’instant, j’ai voulu me renseigner,via Google, sur Gioffredo Cappa puisque outre le jeu de JGQ, la sonorité du violoncelle me sidérait… Et je remarque votre blog… Rien à ajoute : ce que vous dites sonne aussi juste que JGQ qui transmet si bien ce qu’a voulu dire Bach. Oui,c’est un Musicien en plus d’être un virtuose.. Oui,il joue d’une manière structurante et incomparable :j’oublie du coup mes Casals,Truls, Wispeley ,Gastinel etc…dont j’écorche hélas à cette heure tardive le nom (que ces maîtres me pardonnent ). Musicien, j’ai écouté, entendu, par hasard ce disque à la FNAC malgré les saloperies d’écouteurs et le bruit de la MuZique ambiante. A la maison le ravissement s’est poursuivi ! Oui il y a des disques comme cela : des QUEYRAS , Ekaterina Dershavina ou Dinnerstein portent chacun à leur façon la force, la joie, la danse, la luminosité de JS BACH jusqu’à notre coeur bien mieux que d’autres… Et nous donnent le sentiment, alors que nous avons écouté mille fois une oeuvre et ce depuis l’enfance, que nous ne l’avons jamais entendue…. Le DVD révélant Mme Lenoir accompagne sobrement et utilement ce Disque.

  3. Stéphane

    La version de concert du 14 avril 2010 au Théâtre des Champs-Elysées, diffusée sur France Musique, est encore bien meilleure que le coffret des CD de 2007, avec une prise de son bien meilleure aussi. C’est une merveille absolue.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: