Vous n’avez plus de miel ? Mangez donc de la synergie !

bleuets_04.jpg
À mon bureau, à l’époque, on avait une structure assez légère avec plein d’abeilles qui partaient dans toutes les directions pour rapporter du pollen. Cela faisait du bon miel toutes fleurs : bleues, rouges, blanches, jaunes, mauves, etc… Et puis le temps a passé, et ils ont fait un organigramme digne d’un grand groupe industriel international : avec plein de boites, des départements, des pôles etc. Le truc ronflant qui vous pose un organisme vis à vis de l’extérieur. Ils ont fractionné, mis des cloisons, des chefs derrière chaque cloison et on a eu des abeilles uniquement chargées des bleuets, et d’autres uniquement chargées des coquelicots, chacune dans leur petit département avec leur propre ruche, leur propre reine et leur propre produit maison. Au bout d’un moment (je vous la fais courte) ils se sont rendu compte que ce système ne produisait plus de miel. Et ça dysfonctionnait tellement que des gens en costume gris sont arrivés pour faire des audits et voir où ça coinçait… Mais plutôt que de revenir au bon vieux système des abeilles-mille-fleurs, ils ont trouvé une meilleure solution : le séminaire. Où ils vont d’abord essayer de “valoriser la motivation des abeilles” ! (Et effectivement, je ne vous raconte pas, mais les pauvres abeilles dont les territoires se chevauchaient étaient totalement découragées : celles qui survolaient des fleurs rouges appartenaient malheureusement au département des bleuets ; et celles qui survolaient des fleurs bleues appartenaient hélas au département des coquelicots… Donc plus aucune ne ramassait de pollen et, naturellement, elles revenaient bredouilles à la ruche). Le séminaire va résoudre tout ça. (…)

D’abord en réfléchissant à une “meilleure synergie” entre les abeilles chargées des bleuets et celles chargées des coquelicots [bonjour la synergie !]. Puis en “repensant le mode de fonctionnement des départements” [?] Le but étant d’obtenir “une meilleure interaction” entre les abeilles [?] et “plus de visibilité” sur les territoires respectifs survolés par les unes et les autres [?]. Moi, depuis le début je dis: “arrêtons donc cette distinction absurde entre les abeilles et revenons à un système simple avec des abeilles travaillant toutes ensemble pour rapporter le maximum de pollen et faire du bon miel. Avec un moyen simple que j’avais à l’époque baptisé MMM – modules multi média (oui parce que j’ai oublié de vous dire qu’au bureau, notre ruche c’est la communication multimédia) un système où les abeilles indifférenciées prennent le pollen de toutes les fleurs et font des miels mille-fleurs multimédia (avec du bleu, du rouge, du blanc, du jaune)… des miels bien meilleurs que celui issu d’un système bureaucratique absurde où des placards étanches séparent les “abeilles-bleuets” des “abeilles-coquelicots“. Mais non, ça, ils ne le feront pas (parce que j’ai aussi oublié de vous dire que, chez nous, chaque catégorie d’abeille a sa propre ruche avec sa propre reine). Si vous avez une seule reine et une seule armée d’abeilles polyvalentes et efficaces c’est tout l’organigramme qui s’écroule. Bien sûr on aurait le miel ; mais on n’aurait plus l’organigramme. Donc ils préfèrent garder l’organigramme. Et moi j’abandonne et n’essaye même pus de les convaincre tellement ça m’énerve. 

Autres aspects de la vie au bureau…

Mode d’emploi pour désamorcer les critiques
attention séminaire, loups indésirables
Vivent les séminaires !
Retour de séminaire en chien de berger
Les grands sauts qu’on fait au bureau !
Eric on veut des critiques constructives !
Eric y en a marre de tes critiques !
Eric c’est pas sûr que le 345e domino va tomber !
Eric sois donc positif !
ceux qui bougent le piano et ceux qui bougent le tabouret
Va falloir supprimer les courses de relais
Le pilote du Titanic était positif !
Lundi matin désordre
Les pourparlers d’Oslo et le syndrome du manque de préparation
Le fer à repasser au bureau
Ubu ou le sapeur camembert

One response to “Vous n’avez plus de miel ? Mangez donc de la synergie !

  1. Eudes

    Ton style est incroyable: à mi-chemin de Candide et de Fernaud Raynaud. Ce texte est un vrai miel.
    (une coquille sur la dernière phrase énervée)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: