Les gens prennent l’autoroute “A6″ et moi je prends “Luc 24″

Je ne comprends pas très bien pourquoi tous les week-ends, les gens éprouvent le besoin de prendre leur voiture pour s’agglutiner sur les autoroutes avec toutes ces âneries de journées rouges, d’embouteillages et de bisons futés…

Aujourd’hui, c’était parait-il journée noire sur les routes. Moi j’ai encore pris ma loupe à 200% et je suis parti me ballader dans cette incroyable petite ville du XVIe siècle peinte par le peintre flamand Herri met de BLES, (c. 1500 – env. 1550). J’ai passé un bon moment, sur la route d’Emmaüs (c’est le nom de la toile), avec le Christ, Cléopas et Luc (24.13). Les gens prennent l’autoroute “A6” et moi je prends “Luc 24”, c’est presque pareil. Sidérant en tout cas de pouvoir agrandir comme ça à 200% et rentrer dans des détails infimes à l’arrière fond qu’on devine à peine sur la toile elle même. Je saute dans la toile, je hume l’air frais du matin, j’emprunte un petit sentier de terre, et hop j’y suis. Je vais aller visiter cette ville là bas au fond. J’entends les cloches sonner, il doit bien y avoir des saucisses grillées à la rôtisserie de la place de l’hôtel de Ville (et ça me coûtera moins cher que le filet de boeuf au Rostand rue de Médicis)… Mais tiens, c’est quoi ce truc au premier plan ? Je me demande bien si ce n’est pas un pendu ? ça ressemble à un corps accroché à un gibet non ? Brrrr, Faudrait pouvoir agrandir à 300%. Je crois que je vais plutôt changer de toile. Trop dangereux ici. Je me tire !

Herri met de BLES, peinture sur bois, 34,1 x 50,5 cm. Museum Mayer van den Bergh, Antwerp

2 responses to “Les gens prennent l’autoroute “A6″ et moi je prends “Luc 24″

  1. Mais dis donc Eric, ne serais tu pas un peu de mauvaise foi sur cette histoire d’autoroute ?
    Et un petit tour en Flandre pour voir la mer du nord et le musée Mayer vand der Bergh … ne me dis pas que ça ne te tenterais pas ?
    Alors peut être que tu ne PEUX pas, à cause de ta mère, mais est ce que tu ne VEUX pas ?
    Moi en tout cas j’aime changer d’horizon, et pas seulement virtuellement.
    Et puis ce n’est pas une procession de charriots que l’on distingue derrière le gibet ? Ah … et puis dans la maison juste à droite de l’église on peut voir, derrière la fenêtre, un homme penché sur un manuscrit, une loupe à la main… je crois bien qu’il se promène dans une iconographie…

  2. Réponse : (1) c’est Peux pas avec un P. (2) Et le type dans la maison juste à droite de l’église, ce serait effectivement marrant qu’il regarde une gravure de Paris au XVIe siècle et qu’au moment où il saute hors sa ville et moi dans la sienne, on se cogne la tête tous les deux en plein milieu…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: