Vivre avec des gens chaleureux

Souvent, quand la France me semble si terriblement décourageante, décevante , affligeante, consternante, démoralisante et carrément désespérante je me dis que je serais mieux ailleurs : dans une petite cabane imaginaire perdue dans une montagne chinoise avec quelques vieux sages taoistes ; ou dans un tout petit mazot en bois quelque part en Suisse, tout là haut dans les alpages avec des chèvres, des gentianes bleues et des alpenhorns ; ou bien encore dans les pays nordiques où les gens sont discrets, peignent leurs maison en bois avec de jolies couleurs, où les politiques ne font pas autant de bruit que chez nous, où les ministres roulent en bicyclette…

En regardant cette peinture de Carl Larsson que j’aime beaucoup (j’aime beaucoup les trois : Carl Larsson, sa peinture de la vie simple, et la fille qui peint la frise) je sens instantanément que mes journées seraient beaucoup plus douces en Suède, dans ces ambiances de bois : dans des odeurs de térébentine, de filets de harengs roulés à l’aneth, de brioches au safran, de petits pains à la canelle… (oui, bon, c’est clair, il semblerait que je sois un peu affamé ce soir. Alors Smaklig måltid ! comme ils disent là bas).

Je dois souffrir du grave syndrome des plumes d’oies

Le suédois Carl Larsson sur Wikipedia
Classiques de la cuisine suédoise

One response to “Vivre avec des gens chaleureux

  1. Les gens pensent souvent que les autres sont plus gentils ailleurs, que tout est meilleur ailleurs: les gens, le climat, la nourriture, etc
    Alors ceux qui peuvent se le permettre (dans tous les sens du terme) déménagent vers cet ailleurs. Jusqu’au jour ou tout commence à sembler meilleur dans un autre ailleurs, Et un jour, s’ils en ont toujours les moyens, ils s’en vont vers cet autre ailleurs. Et ainsi de suite. Je sais de quoi je parle, j’en suis une grande spécialiste… je suis partie a 19 ans et n’ai plus arrêté de repartir depuis.
    Mais petit à petit je sens comme je me rapproche de la France, au moins psychiquement. Je me réjouis d’écrire en Français, de lire les Français, je les trouve plus chaleureux, ils ont plus d’esprit et de légèreté, la nourriture y est meilleure (surtout peut-être parce que ma maman est une grande cuisinière…), etc.
    J’ai pu observer beaucoup de gens passant par cette même séquence d’états d’esprit. A la fin, presque inévitablement, c’est le retour aux sources. D’ailleurs n’est-ce pas, en grandes lignes en tout cas, l’histoire de Don Quichotte à la recherche de sa Dulcinée?

    Ceci dit, c’est vrai, la toile est belle, et la jeune fille aussi. Je te souhaite, de tout cœur, une merveilleuse journée en France… ce qui ne doit pas t’empêcher, bien sur, de rêver d’ailleurs !


    Switchie 2 : j’aime bien la France tu sais :-) et c’est précisément parce que je l’aime bien et que je veux y rester que j’aimerais qu’elle ne soit pas si bête. Bête à pleurer parfois. Mais belle, si belle, bien sûr ! Mais j’aime bien voyager…. dans mon assiette ou dans le temps !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: