Le saumon rose, le canari jaune et le fisc…

saumon_canari_fisc

Oui, je sais, si je vous dis que ces histoires de “paradis fiscaux” commencent à me plomber la tête, ça va vous faire hurler. Mais bon, tant pis, j’essaye quand même de vous expliquer avec un canari jaune et un saumon rose :

• D’abord, le canari : dans les mines de charbon, à l’époque, les mineurs descendaient toujours avec un canari dans une cage. Comme le canari est super sensible aux gaz toxiques, lorsque les mineurs voyaient que le canari piquait du nez, ils remontaient à l’air libre à toute vitesse parce que c’était le signe qu’il y allait avoir un méchant coup de grisou. Merci le canari !

• Ensuite le saumon rose : quand les rivières sont polluées, les saumons se tirent, vite fait. Quand la qualité des rivières revient, les saumons reviennent. Même pas besoin de faire des lois, des arrêtés, des décrets et des circulaires. Ils reviennent tout seuls parce que c’est la pollution qui les a fait partir.

Bon, vous me suivez ? Quand la fiscalité monte, quand la pression fiscale devient de l’oppression fiscale, les canaris, les saumons et les gens qui ont de l’argent se tirent. Aussi simple que ça. Alors quand vous êtes un dirigeant politique, vous avez deux solutions :
– soit vous êtes intelligent et vous diminuez la pollution pour que les saumons reviennnent.
– soit vous rajoutez encore une couche de toxicité et, pour les empêcher de partir, vous les matraquez sur place. Boum, plus de problème. Ils appellent ça “transparence fiscale” par dénonciations nominatives :-)

Alors les hommes politiques dans tout ça, ils font quoi en ce moment ? Devinez…

Au lieu de se dire : “merde le canari est en train de crever dans sa cage et les saumons se tirent”… Ils hurlent avec la populasse chauffée par les médias : “ah mais ces chiens ont va les traquer, les empêcher de partir, les dénoncer, les plumer et les écailler, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus un seul pigeon vivant dans le ciel de France et plus un poisson vivant dans nos rivières”.
Trop cool les politiques !

Bon maintenant faut que je vous avoue autre chose (grave aussi) : cette chasse aux “riches” m’insupporte. Ce que je veux moi, c’est qu’il y en ait de plus en plus (des riches!). Que les entreprises gagnent de plus en plus d’argent. Pour embaucher de plus en plus de salariés et que tout le monde gagne de plus en plus et surtout trouve un job de plus en plus vite. Le job et l’emploi d’abord ; l’idéologie après (ou plutôt jamais).

Mais les idéologues hurlent : “quoi ? ces crapules de riches qui gagnent trop et fument de gros cigares en touchant des dividendes indus ? Faut baisser leurs salaires, les dénoncer, les plumer, sales chiens de capitalistes !”. Et moi, vous savez quoi ? Je ferais exactement l’inverse. Je me moque que les chefs d’entreprises baissent leurs salaires pour montrer qu’ils sont de gentils bisounours ou qu’ils n’ont pas de patrimoine ! (c’est bien d’avoir un patrimoine et de gagner beaucoup d’argent si c’est légal). Je me contre-tape de leur patrimoine. Ce que je veux c’est QU’ILS CREENT DES EMPLOIS ! Et donc je triplerais, quadruplerais leurs salaires en leur disant : “si vous me videz le Pôle emploi de ses chômeurs, je multiplie votre salaire par dix, donnant-donnant!”. Vous embauchez ? Vous payerez moins d’impôt ! Voilà ce que je leur dirais aux capitalistes, aux canaris et aux saumons ! Mais je ne les massacrerais pas en place publique en les dénonçant à la vindicte populaire et en les mettant dans des cages ; même transparentes. Mais en France c’est difficile à comprendre. On “n’aime pas les riches”. Pathétique : on en est à mille chômeurs de plus par jour !

Voilà c’est dit. Je pense que je vais recevoir la visite des brigades du fisc et du contrôle de la pensée unique ;-)

Pas grave, j’ai tout planqué à ma banque :-)

Autres petits bouts de rage politique :
Le problème avec l’État-providence c’est quand la perfusion s’arrête !
La mort du sale rat de capitaliste racontée aux petits enfants
Prochaine révolution : exiger la démocratie fiscale directe !
Quand l’Etat-Providence s’échouera sur la plage des illusions
Courbes, inclinez-vous devant le carosse Présidentiel !
Les dirigeants devraient arrêter net de mentir !
“Simplifications administratives” : pendant la crise, la farce continue
Nos dirigeants européens sont des pleutres minables !
Finalement la crédulité de ce Peuple est sans limite
Taxes, redevances, impôts
Encore une hausse des impôts mais «dans l’idéal, le moins possible»
Le dynamisme impressionnant du Nouveau Modèle Français
Au feu ! Le Pôle Emploi est en feu
Les politiques commencent sérieusement à me plomber la tête
Il y a deux sortes d’hommes politiques

Posted in Confettis

Permalink

Comments are closed.

%d bloggers like this: