Le merle qui chante dans la cour doit être un Frère Bénédictain…

merle_01
.
Le petit merle qui vit dans le tilleul de la cour de mon immeuble est un grand maître spirituel devant l’Eternel. Vu son scapulaire noir, il doit être un Frère noir de l’ordre des Bénédictains – je ne lui ai pas demandé mais je le pense…

Le soir, vers 20h15, il chante pendant l’office de Complies. Parfois il continue jusqu’à après 21:30, puis il va se coucher car il est très assidu aux offices de l’aube. Moi, j’arrête le généralement mon ordi vers 1:00 du matin. Et naturellement, comme je n’ai tenu que grâce à mes 67 tasses de café, je suis mort et ne rêve que de dormir…

Mais lui, pof, à 4h10 pile, il se lève tout frais et dispos pour assister à l’office de Vigiles à 4h30. Son chant est manifiquement mélodieux, fluté et joyeux mais surtout incroyablement strident et donc il me réveille tous les jours à 4h15 (d’où les 70 tasses de café…).

Après l’office de Laudes à 7h45, il arrête de chanter. Moi : mort, épuisé, éreinté, exténué… Lui : très content, il a terminé ses offices, enfin jusqu’à tierce ou none où il se rappelle parfois à moi entre deux cantates de Bach.. Que voulez vous c’est un frère de l’ordre des Bénédictains : on ne rigole pas avec la Règle dans le tilleul de la cour ! Même si on s’est répartis les rôles de la devise Ora et labora (à lui la prière, à moi le travail… et le café).
.
Si vous voulez suivre l’horaire du merle de la cour …
sriiii, pök-pök-pök, tchink et tchouk, tchouk…
Les oiseaux qui surgissent des phrases de Léonard
Les corbeaux c’est carrément autre chose !
Les sénateurs aussi !
Enfin un plan de lutte contre l’illéttrisme des moineaux
Nostalgie de la vieille Chrétienté du Moyen-âge…

Comments are closed.

%d bloggers like this: