Comme une impression de fraîcheur nostalgique de Paradis ce matin…

paradis_eden
.
Bon, le muguet sur les trottoirs c’était leur truc d’hier. Moi ce sont plutôt les pivoines (en bas à droite). Ou les rudbeckias… Et ces deux femmes sont vraiment belles, non ? …Normal c’est le Jardin d’Eden : je ne me remettrai jamais d’en avoir été chassé à cause de deux abrutis… J’aurais du être moine au couvent San Marco et peindre des anges et des annonciations… Mais, comme disait ma Grand-Mère, “on n’a que ce qu’on mérite”…

Jardin d’Eden, maître allemand inconnu, c. 1410, peinture sur bois, 26,3 x 33,4 cm, Städelsches Kunstinstitut, Frankfurt.

Comments are closed.

%d bloggers like this: