La mort du sale rat de capitaliste racontée aux petits enfants

piege2
.
Je repensais ce week end au mécanisme qui faisait la richesse d’un pays : les entreprises créent et vendent des produits ou des services, elles gagnent de l’argent, elles distribuent des salaires aux travailleurs et des dividendes aux apporteurs de capitaux. Et, pendant des decennies, ce système dit capitaliste a super bien fonctionné. La machine à produire du capital et de la richesse fonctionnait.

Et puis l’Etat est arrivé avec ses grosses pattes pleines de doigts et il a dit: “Il n’est pas normal que cette richesse m’échappe : je vais la taxer et remplir mes propres caisses et comme ça je deviendrai un “Etat providence” dont personne ne pourra plus se passer (j’aurais mes armées de bureaucrates et mes clientèles que j’arroserai d’aides, de subventions et d’allocations (si elles me servent bien et votent bien naturelllement).

Alors l’Etat a créé des impôts sur les bénéfices, et des impôts sur les plus-values et des taxes un peu partout. Et les entreprises ont peu à peu cessé d’être des machines à créer de la richesse pour devenir des tirerlires pour l’Etat. Et puis elles ont fait moins de bénéfices, et puis plus rien du tout, et puis elles ont fermé boutique et puis envoyé les salariés au Pôle Emploi où l’Etat les paye en “contrats d’avenir” financés par les impôts qui ont détruit les entreprises…

Regardez ce piège fiscal et vous comprendrez très vite.

piege2

Au début, (là où je vous ai mis la flèche), il y avait un énorme morceau de fromage. C’était les “bénéfices” des entreprises – (oui, des “bénéfices”, quelle horreur, quelle honte !) – mais bon, l’Etat prenait sa part et ce n’était pas trop grave car à l’époque le fromage était gros ! Mais aujourd’hui, il n’y a presque plus de fromage et donc comme l’Etat continue à vouloir prélever pour payer ses dépenses … eh bien la tapette à faire des recettes va bientôt n’avoir plus rien à taper : plus de fromage, plus de souris, plus de rats de capitalistes, plus rien : juste une tapette rouillée qui aura tué le capitalisme ! Et un Etat obèse qui n’aura plus personne à rançonner et qui devra apprendre à maigrir ou crever.
Mais comme il n’a jamais fait de régime (ça na s’apprend pas à l’ ENA), il explosera comme la grenouille jalouse du boeuf avant d’avoir compris quoi que ce soit !

Voilà comment sont morts ces sales rats de capitalistes : l’Etat les haïssait, le Front de gauche les haïssait, toute la classe politique (issue de la bureaucratie coupée du monde) les haïssait, tous les médias les haïssaient… Et pourtant ces méchants rats de capitalistes embauchaient les millions de gens (qui vont direct au Pôle Emploi désormais), versaient les salaires, du pouvoir d’achat, des retraites… L’idéologie c’est tragique !
.

Autres petits bouts d’exaspération politique :
L’Etat providence c’est magique (la cigale et la fourmi)
Ces gens sont de grands malades !
Les idées de Nicolas Maduro contre la pénurie socialiste
Ils ont carrément décidé de mettre la France en soins palliatifs ?
Le problème avec l’État-providence c’est quand la perfusion s’arrête !
Quand l’Etat-Providence s’échouera
Leur anti-capitalisme a enfin marché : le sale rat de capitaliste est mort !
Il y a deux sortes d’hommes politiques…
Et hop 34 nouvelles usines à gaz !
Chic, l’Etat va annoncer de nouveaux “chocs” d’investissements !
Vous aimez avoir le vertige ? Vous allez être servis !
Je viens de comprendre pourquoi la France allait mal !
Finalement c’était Bob Dyan qui avait raison !
Il ne faut pas se tromper de courbe !
La scie des taxes et la mise en coupe du revenu disponible des Français
La marée noire qui va emporter Pôle-emploi
“Oui, chers spectateurs, il peut le dire !”
Le saumon rose, le canari jaune et le fisc…
Le dynamisme impressionnant du Nouveau Modèle Français
Youpi, ma nouvelle Banque vient de m’être livrée par UPS
Il y a deux sortes d’hommes politiques
Chic alors, les prévisions de croissance pour 2014 sont “optimistes” …
Au feu ! Le Pôle Emploi est en feu
Les politiciens européens sont en train de trahir leurs peuples
Il faut Gouverner un pays comme on fait frire de petits poissons
etc….

One response to “La mort du sale rat de capitaliste racontée aux petits enfants

  1. Pingback: L’Etat devrait finalement tout faire, ce serait tellement plus cool… | Switchie5

%d bloggers like this: