Voilà encore un job parfait pour moi : dérouleur du ciel !

Giotto_deplier_ciel
.
Il y a, dans la chapelle Scrovegni, à Padoue, peinte par Giotto une immense fresque du Jugement dernier. De chaque côté, deux anges – l’un côté soleil et l’autre côté lune – déroulent littéralement les cieux pour dévoiler les portes du Paradis. C’est exactement un métier que je pourrais faire ça : dérouleur du ciel.
Et ça ferait très bien sur mes cartes de visite

Depuis ce petit post, des amies se plaignent du temps qu’il fait. Je précise donc que je ne suis pas chargé de la météo. Mais que je voudrais bien être… “dérouleur du ciel pour dévoiler les portes du Paradis” ! C’est très différent évidemment.
Pourquoi le ciel est gris à Paris en septembre
La clé sous le paillasson du Paradis !
Qu’est ce qui nous ouvre le ciel ?
J’habiterais bien tout là haut, sur ce petit balcon dans le ciel…
Je ne suis pas le huitième Hogon
.
GIOTTO di Bondone, Last Judgment (detail), 1306, Fresco, Cappella Scrovegni (Arena Chapel), Padua

Oui, je sais j’ai encore

agrandi à 200%. C’est une manie. Mais sinon vous n’auriez même pas vu les deux dérouleurs de ciel tout en haut de la fresque.

Giotto_enrouleurs_ciel_tot

beige

Comments are closed.

%d bloggers like this: