Il faut leur décerner une médaille de la servitude volontaire

medaille-05

Tous les jours, comme un feu de forêt qui se propage, la pensée unique gagne du terrain et, très bientôt, la France va être totalement submergée par une langue de bois journalistico-médiatique ou des “éléments de langage” genre ceux qu’on distribue aux membres du gouvernement…

Peu importe d’ailleurs d’où vient l’argumentaire qu’ils répètent en bons petits perroquets, ce qui me débecte justement c’est qu’il ne sorte manifestement pas de leurs propres cerveau (par un exercice de leur liberté individuelle car il faut un cerveau pour ça) et qu’ils le répètent mécaniquement, sans le moindre esprit critique. En bons petits perroquets serviles ils mettent évidemment en avant la variété de leurs plumes de toutes les couleurs (vous savez, la “diversité” c’est cool) mais

ils jacassent tous la même chose (uniformité pathétique d’une novlangue tragique).

On se tord bien sûr de rire en stigmatisant les foules nord-coréennes aduler unanimement leurs sublimissimes dirigeants mais – évidemment sur un mode très mineur, très raffiné et très subtil – car forcément nous sommes d’irréprochables européens démocrates avancés – les journalistes qui “informent le peuple” font exactement pareil : en bons petits soldats formatés, flagorneurs et soumis, préfèrant abdiquer leur sens critique pour pratiquer servilement une langue de bois qui ne demande pas le moindre esprit critique et qui, précisément pour cela, est totalement indigne d’un esprit libre et indépendant.

Cette soumission de la pensée et ce maniement vil de ce qui n’est qu’une vulgaire “novlangue officielle” me sont devenus carrément insupportables. Et qu’ils ne se rendent même pas compte de cet escalavage de la pensée m’est encore plus douloureux : en les écoutant on entend le bruit des lourdes chaines aux anneaux rouillés qu’ils portent en collier autour de leurs cous !

J’y ai pensé hier en essayant de rentrer au Luco à 11h : fermé pour cause de manifestation officielle contre l’esclavage (sic) [évidemment on était le 10 mai, date de la “Journée nationale des mémoires l’esclavage “] : des centaines de CRS hystériques, jardin bouclé, littéralement bouclé comme dans une dictature avec des flics en civil partout, oreillettes à l’oreille, nerveux comme des moustiques et des CRS partout comme on n’en voit sans doute pas dans les quartiers nord… Ils m’ont carrément jeté, (“traversez monsieur vous n’avez pas le droit de longer les grilles”) et pendant ce temps tous nos chers officiels étaient à l’intérieur du jardin, entre eux, à faire des discours à déployer leur langue de bois (discours avant et petits fours après).

Le problème pour moi c’est que (1) le Luco n’est pas LEUR jardin mais le NOTRE. Et que (2) je n’apprécie pas du tout que des petits “officiels” ne se déplacent dans Paris qu’entourés d’une armée de CRS et de policiers en civils vulgaires. Quand les dirigeants ont a ce point peur du Peuple et bouclent tout quand ils se déplacent ou font un discours public, c’est qu’il y a vraiment quelque chose de pourri au royaume de Danemark ! Surtout dans MON royaume qu’est le Luco !

Et donc – et je reviens à ce que je voulais dire au tout début : il faut leur décerner une médaille de l’esclavage de la pensée, de la soumission et de la servitude volontaire. Comme ça au moins ce sera clair : ils la porteront au revers de leurs vestes et je verrai tout de suite que je n’ai même pas besoin de leur adresser la parole pour savoir ce qu’ils pensent. Ecouter France-inter ou les écouter eux : même chose, totalement inutile.


Et en plus de la médaille de la servitude volontaire, ils pourraient créer une Chancellerie de la Servitude volontaire, et comme ça ils pourraient avoir des subventions, et nommer un Grand Chancelier et distribuer des médiales… Cool !

Medaille5mini
.
La terrifiante servilité des médias
Je vais arrêter d’écouter les médias”
Marre des “Journées nationales”
Rien à voir :
Photos Corée du Nord par Eric Lafforgue
Corée du Nord semblable et différente

Comments are closed.

%d bloggers like this: