Belle leçon de photojournalisme en zones de guerre…

vimeo_oggyBoytchev_warzone
.
Je viens de regarder cette interview de Oggy Boytchev, un ancien de la BBC qui parle de la préparation des “photojournalistes” – souvent freelance – qui partent en reportage dans les zones de guerre (irak, syrie, libye…). C’est non seulement très instructif et intéressant mais également totalement passionnant. Ce type – à la fois énergique et déterlminé mais également conscient et lucide – vaut vraiment la peine qu’on l’écoute pendant les 45 minutes que durent l’interview. Vraiment. Il est très, très bien. Belle leçon d’organisation mentale et de sauvegarde vitale ! Oui, bon, d’accord, je ne vis pas sur un théâtre d’opérations dangereuses (quoique ma chambre ne soit pas vraiment le lieu le plus sûr et le plus apaisé de la terre) mais tout de même, ce qu’il dit est très enrichissant.

C’est ici, sur Vimeo.
[toujours pareil, si Vimeo bloque, inscrivez-vous : c’est gratuit et c’est irremplaçable]

Donc moi aussi j’ai mes éclipses…

lune_moon_01
.
Parfois c’est une éclipse de quelques jours, parfois c’est une phase noire, dépressive… parfois c’est une phase plus claire… Ça dépend… Peut-être que je suis bipolaire ? Parait que ça se fait beaucoup en ce moment. De mon temps on disait simplement maniaco-dépressif… mais les choses ne sont plus ce qu’elles étaient et on n’a que ce qu’on mérite. En tout cas je trouve ces dessins de Galilée très beaux et l’éclipse de lune de Abu Rayan al-Biruni magnfique…

La belle éclipse de lune de Abu Rayhan al-Biruni en 1019 :
Continue reading

Remettre le nez dehors …

scarabe_3
.
Au sortir d’une phase sombre, j’aimerais bien pouvoir dire ce qu’écrivait Nikos Kazantazaki dans ses Carnets de voyage à sa sortie d’un temple bouddhiste à Pékin :

“Lorsque je sortis du temple, le soleil était déjà bas dans le ciel qui commençait à se colorer d’or et de vert. Je m’appuyai un moment contre un arbre du jardin pour laisser à ma joie le temps de s’apaiser.

Mon esprit était pareil à un scarabée d’or qui, ayant passé la nuit dans un lys, en sort tout poudré de précieux pollen”.

Chaque fois – même si je la relis pour la dizième fois – cette phrase me procure le même ravissement…

Et dans un autre passage, évoquant la fraîche et mystérieuse mosquée de Cordoue, il écrivait :

“Comment décrire la douce et tranquille émotion que l’on éprouve à se perdre dans la fraîche pénombre ? Les colonnes brillent, on les dirait phosphorescentes.

Le bourdon doit éprouver une joie semblable à la mienne lorsque à midi il pénètre, la tête la première, dans une grande rose”…

J’ai toujours adoré Nikos Kazantzaki

Sortie de momie dépresive…

sortie_deprime_02
.
Lorsqu’on a ouvert les sarcophages de la Grande Pyramide, certaines momies – qui s’étaient parfaitement conservées pendant plusieurs milliers d’années – sont, au contact de l’air frais, carrément tombées en poussière …


J’en profite pour le redire à ceux qui ne me connaissent pas : je n’écris pas pour dire des choses intéressantes mais uniquement pour occuper mes doigts et ma tête et ne pas penser… Je me suis arrêté dix jours et je vois que c’est pire encore. C’est pour ça que je recommence. Pas pour dire des choses intéressantes (il y a des revues et des livres pour ça).

Parfois j’hésite entre deux ballades…

Ballade1
.
Quand il pleut comme hier et que je n’ai pas vraiment envie d’aller au Luco avec mes chaussures qui prennent l’eau, je me ballade dans des peintures agrandies à 200%… Parfois ce sont de minuscules petits lointains en arrière-plan, perdus dans une grande toile avec des personnages importants… mais ces quelques milimères me suffisent pour servir de rampe de lancement : j’agrandis, je fixe un point au loin et hop, j’y suis… .

Hier j’hésitais entre une peinture sur bois de Lorenzo Lotto au musée national di Castel Sant’Angelo à Rome (Saint Jérôme dans les bois) et une fresque où St Benoît apparait dans les rêves de deux moines, (fresque de l’abbaye de Monte oliveto Maggiore)

J’ai finalement choisi la fresque parce que les arbres sont plus doux et moins tourmentés et qu’il y a un petit cheval (Titou ?) qui gambade sur le chemin…

Et puis il s’est arrêté de pleuvoir alors je suis tout de même allé au Luco. Je ferai cette ballade dans le temps une autre fois.

Les images en entier ici…
Continue reading

Etre heureux immobile…

Immobilite_planche
.
C@t m’envoie ce texte d’Alessandro Baricco qu’elle a collé sur son frigidaire [l’image du baigneur n’a strictement rien à voir, je suis désolé, quoique… enfin bon, un peu tout de même car il y a dans la vie des immobilités qui permettent parfois d’éviter tout simplement de couler] – et trouver une image qui suggère l’immobilité n’est pas facile, essayez ! –

“Tout serait plus simple si on ne t’avait pas inculqué cette histoire d’arriver quelque part, si seulement on t’avait appris, plutôt, à être heureux, en restant immobile.

“Toutes ces histoires à propos de ton propre chemin. Trouver ton chemin. Suivre son chemin. Alors que si ça se trouve on est fait pour vivre sur une place, ou dans un jardin public, là sans bouger, à faire que la vie passe, si ça se trouve on est un carrefour, le monde a besoin qu’on reste là sans bouger, ce serait une catastrophe si on s’en allait, à un moment donné, suivre notre route, mais quelle route ? les autres sont des routes, moi je suis une place, je ne mène à aucun endroit, je suis un endroit”. (Alessandro Baricco)

Dans un monde où la consigne c’est de bouger et surtout – pour les politiques – de s’agiter frénétiquement pour faire croire qu’ils bougent, j’aime effectivement assez cette idée d’immobilité spirituelle et de rester là sans bouger … même poussé parfois jusqu’à ses limites comme dans ce texte que je trouve assez fort où Glenn Gould dit :

“…être incarcéré serait le test parfait de sa propre mobilité spirituelle…”

(Le texte complet de Gould est dans le lien plus bas “autoportrait en petit singe enchaîné”)


Et à propos du baigneur qui fait la planche, c’est vrai que rester immobile évite parfois de couler dans la vie, mais à condition d’avoir confiance . Quand j’étais petit, il y avait des gens de ma famille qui voulaient absolument m’apprendre à faire la planche. Moi je n’en voyais vraiment pas l’intérêt mais, bonne poire, j’essayais de faire l’effort de tenir immobile sur le dos… Mais comme j’avais une pétoche noire, je me raidissais et paf, je buvais la tasse. Le lendemain on recommençait, je n’y croyais pas, me re-raidissais et re-tasse d’eau de mer salée. Jusqu’au jour où, bizarrement, j’y ai cru : et alors magie totale : j’ai flotté ! Bon je vous la fais courte mais en gros ça veut dire que si on n’y crois pas dans la vie, ça ne marche pas. Avoir confiance c’est une très belle chose que les gens peuvent inspirer parfois. Et ça procure le calme intérieur et la paix de l’âme… Magique les gens qui font ça !

Je suis complètement idiot de faire confiance !

Mon autoportrait en petit singe enchaîné…
Un surplace de plus en plus immobile…
Immobilité et méditation…
J’aurais l’air de quoi si j’étais un oiseau ?

Un tout petit copeau de France

strabourgCathedraleMaison

.
Parfois, comme lorsque j’en parle avec C@t comme ce soir, j’ai la nostalgie de la belle province où je suis né : avec ses beaux vignobles ensoleillés, ses cigognes sur les clochers des églises, ses petits villages à colombages, ses tartes de lintz, ses kugelhof, ses choucroutes, son Gewurtz, ses champs de colza, sa belle ligne bleue des Vosges, ses beaux livres de Hansi, son Hans im Schnockeloch… etc etc. Je suis un grand nostalgique… Continue reading

“Quand on est débordés, Monsieur, c’est parce que le Préfet de Police le veut” !

taser

Tout à l’heure, en allant au Luco, j’étais tellement exaspéré par les violences “Trocadéro-PSG” d’il y a quelques jours que j’ai discuté longuement avec des CRS qui sont positionnés … [disons rue de Grenelle car je ne veux pas qu’ils aient des problèmes] …
Et je leur dit : “Dites-moi, ce pistolet que vous avez là à la ceinture, rassurez-moi : c’est bien une sorte de Taser(*)… Ne me dites pas que vous tirez vraiment à balles ?”
Les mecs plutôt sympas m’ouvrent leur colt et me montrent les balles à l’intérieur : des vraies balles. Donc ces gars ont carrément des pistolets qui tuent ! S’ils tirent, t’es mort.
Moi : mais si vous avez, comme au Trocadéro, des jeunes voyoux qui vous nargent, vous ne pouvez tout de même pas tirer et les tuer ! donc ça ne sert à rien d’avoir des trucs dont vous ne pouvez même pas vous servir si vous êtes attaqués”
Eux : d’abord si c’est de la légitime défense on a le droit de tirer !
Moi : … oui mais au Tocadéro ce sont des “jeunes des quartiers” et donc vous ne pouvez pas carrément les tuer ! Pourquoi diable ne vous donnent-ils pas des armes dont vous pourriez vraiment vous servir ? Un pistolet genre Taser qui anéantirait les adversaires mais sans les tuer ? Un truc genre fléchette qui part et pouf ça les engourdit pendant deux heures : pas de mort et plus de risques !
Eux : mais mon bon Monsieur vous plaisantez ? on a évidemment tout dans la camionnette ! On a des grenades et tout ce qu’il faut pour mettre un terme à une attaque, même violente ! On a pas besoin de Taser, on a tout ce qu’il faut croyez-nous !
Moi : … mais alors au Trocadéro, pourquoi est ce que les CRS ont été débordés ?
Eux : (avec un sourire entendu) Vous savez Monsieur, avant de faire quoi que ce soit, on doit appeler (il me montre son walkie talkie) et il faut qu’on ait le feu vert du Préfet de Police !
Moi : … et donc quand vos collègues se sont laissé déborder au Trocadéro ce n’est pas parce qu’ils étaient vraiment débordés mais parce qu’on ne leur avait PAS donné l’ordre de réagir ?
Eux : … eh oui, positif !
Moi : … donc on n’est pas sortis de l’auberge !
Eux : … Monsieur a tout compris !


* Le Taser est un pistolet à impulsion électrique qui envoie sur sa cible une décharge électrique de plusieurs dizaines de milliers de volts. Il a suscité des controverses du fait qu’il semble pouvoir causer la mort de personnes fragiles (moi je veux bien mais un coup de matraque sur le crâne ça peut aussi avoir un effet inattendu sur une personne fragile !). Donc ce que je préconise c’est de remplacer la décharge électrique par une fléchette chimique qui endort comme ils le font en Afrique avec les éléphants : une fléchette bien placée et pouf, l’éléphant s’endort et on le ramasse sur une civière :-). C’est avec ça qu’il faut équiper la police :-)

J’aime bien ces animaux :-)

animals_creatures
The Wonders of Creation and the Oddities of Existence, 1203–1283; Photo © US National Library of Medicine, Bethesda, History of Medicine Division;
.
Cette image va avec celle là. Et avec cette expo dont je parlais ici
Et j’ai trouvé l’image ici

Pas besoin de mettre un smoking et d’aller à Cannes …

madeByHand
.
Les gens qui font actuellement des petits documentaires-vidéo sur Vimeo (je n’ai pas de nom pour ça) sont de plus en plus extraordinairement talentueux et incroyablement doués. Surtout l’équipe qui, depuis des années, fait “Made By Hand” dont le petit dernier, sorti aujourd’hui, “The bike maker” est le cinquième d’une étonnante série dont chaque film me laisse sur le cul tellement c’est élégant et bien fait : des vrais petit morceaux de maîtrise multimédia comme je les aime (magnifique travail du directeur de la photo, du colorist, du designer…). Pas la peine d’aller au Festival de Cannes pour voir des talents : ils sont là, dans ces équipes incroyables.

– The bike maker est ici. 12 petites minutes de talent vidéo.

– Dans la même veine les gens de Mediastorm que j’adore. Un exemple ici (le livreur de bouteilles d’eau de seltz) mais TOUT ce qu’il font comme “journalistes multimédia” est immense et stupéfiant.

Les gens qui on fait “The Bike Maker” ont des noms :
Continue reading

Ça y est on a touché l’os !

os

On n’a pas encore touché le fond (ce sera pour l’année prochaine) mais on a déjà touché l’os…

Comme il n’y a plus d’argent dans les caisses de l’Etat, ils préparent l’opinion à ce que, très prochainement, les remboursements de Sécurité sociale et les allocations familiales soient distribués en fonction des revenus des assurés. Youpi : grande conquête pour la justice sociale et effort courageux de réduction des inégalités. Le Peuple va adorer… Et comme ils vont nous emballer tout ça avec des spots de pub genre “c’est pour rendre notre système plus juste et plus équitable” tout le monde va marcher. Donc je vous rembobine le film…

Avant on avait un système qui produisait de la richesse. Les gens (entreprises, particuliers) gagnaient beaucoup, mais, puisque l’impôt était proportionnel aux revenus, ils donnaient également beaucoup d’argent à l’Etat qui vous le redistribuait (merci l’Etat-providence) sous forme de prestations sociales et d’allocations familiales…

Maintenant , ils ont tellement boursouflé l’Etat et taxé tellement les entreprises et les particuliers que désomais il n’y a plus de création de richesse : plus de richesse, plus d’emplois, plus de recettes !

N’importe qui de normal se dirait : bon, il faut de toute urgence diminuer les dépenses inutiles de l’Etat pour que la croissance redémarre, que l’activité reprenne et que les impôts et les cotisations rentrent à nouveau. Mais pas du tout : les gens de l’Etat ne veulent rien lâcher et comme il n’y a plus d’argent qui rentre ils nous expliquent que plutôt que d’arrêter leurs conneries et sauver le système, il suffit de réduire ce qui sort en commençant par ce qui va dans la poche de “ceux qui ont déjà trop” (mais si vous savez bien, les sales “riches”, les sales entrepreneurs, les sales capitalistes…).

Et donc ça va être de pire en pire parce que comme ils ne pigent pas qu’il faut impérativement réduire le poids des dépenses de l’Etat-mamouth qui asphyxie l’économie, ça ne pourra pas durer. Aujourd’hui ils commencent par réduire les prestations aux riches. Demain, comme l’Etat mamouth ne veut pas maigrir et que plus rien ne rentre dans les caisses, eh bien ils réduiront les prestations des pauvres. Et donc le système s’effondrera. Et nous avec. Forcément dans le désordre et la violence urbaine. C’est cool tout de même que les économies européennes soient dirigées par de grands abrutis.

La mort du sale rat de capitaliste racontée aux petits enfants
Taxer, taxer, taxer !

Quelques BD :
Il faut que je retrouve ma fourche !
Madame Trierweiler First Lady ?
L’Etat devrait finalement tout faire, ce serait tellement plus cool…
Chic, l’Etat va annoncer de nouveaux “chocs” d’investissements !
Douce France…
Les économies européennes sont dirigées par des fous !
Ne pas trop énerver le Peuple
Vous avez dit Titanic ?
La relance par la dépense c’est cool !
Leur relance si ça marchait ça se saurait !
Les politiciens européens sont en train de trahir leurs peuples
une collecte pour aider les Ministres pauvres !
Moi ça ne me gène pas que les ministres aient des patrimoines élevés
Mais ils déstabilisent la démocratie ma parole ?
Et les vraies solutions c’est pour quand ?

Voir l’invisible…

chapVisuel_REEL-et-BOSCH

.
C@t me dit :

“Ce n’est pas parce que les choses sont invisibles qu’elles n’existent pas…”

Et, effectivement, depuis que je suis né, je crois que je n’ai été bien qu’avec des trucs abstraits, qui n’existent pas vraiment : le Paradis, les licornes (ou plutôt la disucussion des petits lapins) qui broutent du serpolet dans la tapisserie de la Dame à la Licorne au musée de Cluny, ou le chat de Schroëdinger, les maisons en pain d’épice, me ballader dans les calendriers de l’avent ou dans des petites villes du moyen-âge … ; ou des choses invisibles : l’art de la fugue de Bach, les dernières sonates de Haydn , les souvenirs, les étoiles (qu’on ne voit d’ailleurs même plus dans le ciel de Paris), le vent, les langues au nord de l’avenir, les les trucs en fa mineur…etc)… Ou des choses infimes et minuscules : des haikus de trois lignes, des pièces de clavecin de Louis Couperin de trois minutes, des herbes et des brindilles. Bref que des trucs abstraits, des préoccupations totalement débiles…

Et le rétrécissement de mon champ de vison n’arrange évidemment pas vraiment les choses : plus il diminue et plus je m’éloigne du monde réel, me balladant dans l’inexistant ou l’invisible. Moins je vois et plus j’invente, ce qui me perdra … Bon faut parfois réajuster mais pour l’instant j’y arrive.

Ce qu’il faut que j’arrête surtout c’est de mettre des liens à chaque mot. C’est super agaçant, je sais. Désolé mais je tourne en rond comme un derviche tourneur. Le syndrome du blog fou qui tourne en rond doit avoir un nom, faut que je me renseigne à Sainte-Anne. Peut-être ça s’appelle simplement le syndrome du fou qui s’est planté un clou dans le cerveau gauche et qui fait tourner son cerveau droit autour ? En tout cas j’aime bien ce qui tourne, c’est clair. Aille, encore un lien.


Et si vous pensez que je suis le seul cinglé à aimer les licornes : allez aux Cloisters voir l’expo.

Et l’ascension des âmes auParadis de J. Bosch est tout de même bien étonnante (détail):
Continue reading

Les algorithmes de Google m’exaspèrent…

occupation
.
Sous l’Occupation, les résistants fabriquaient de faux panneaux de signlisation pour dérouter les soldats allemands et semer la pagaille dans la tête de l’occupant. Ils affichaient des directions qui n’existaient pas ou dissimulaient des trucs qui existaient vraiment… Il y avait la vraie carte, et puis celle qu’on montrait aux nazis. Plutôt jubilatoire comme idée.

Aujourd’hui j’apprends que le nouveau “Google Maps” a choisi de ne plus afficher la même carte pour tous les utilisateurs. Bon, comme je sais que vous lisez vite, je vous le répète la phrase : “…ne plus afficher la même carte pour tous les utilisateurs.. [vous voyez que j’ai bien fait de vous la dire deux fois ;-]

En gros, ça veut dire que lors d’une recherche (d’un bar ou un restaurant dans un quartier), les établissements qu’on vous affichera seront déterminés par des algorithmes. «Nous tiendrons compte» explique Bernhard Seefeld, Product Management Director, chez Google «de vos recherches passées, des lieux où vous vous êtes géolocalisés et des notes attribuées par vos amis sur Google+». Et les résultats s’affineront au fur et à mesure de l’utilisation, pour coller aux préférences des utilisateurs, «comme un ami qui vous connaît bien», ajoute l’ingénieur de Google.

Aille, aille, aille…. mais je n’ai pas de “recherches passées”, je ne suis pas “géolocalisé”, je n’ai pas de “notes attribuées par mes amis” et je ne veux surtout pas que l’algorythme soit «comme un ami qui me connaît bien» … D’abord parce que je n’ai pas d’amis, et ensuite parce que je veux juste voir la carte, la vraie carte, la carte du réel : Rien d’autre : le truc basique quoi ! et ensuite je me démerde… Je veux qu’on me montre les girafes ET les zèbres et je ne veux pas qu’on me cache les ornithorynques ou les platypus sous prétexte que mes “amis” – ou l’algorithme – ne les aiment pas. Déjà que mon champ de vision baisse dangereusement, si en plus on me cache des choses je suis mal ! Le Gouvernement nous cache suffisamment une moitié du réel, si Goggle nous cache l’autre moitié on va où ?

Et je ne veux surtout pas que les résultats “s’affinent”, je ne veux pas qu’ils collent aux préférences des utilisateurs. Et surtout pas aux “amis qui me connaissent bien” (il n’y a que les merles et les petits poneys du Luco qui me connaissent vraiment bien alors qu’ils n’essayent pas de me bourrer le mou chez Google).

Je veux des cartes brutes, sans algorithmes, sans notes attribuées par des”amis” de Facebook ou des relations sur Linkedin. Je veux juste LA carte, la carte brute, la carte du réel. Punkt.

Grave question en effet !

markTwain
.
[via C@t]

TAXE (redevance) TAXE (prélèvement) TAXE (contribution) TAXES (impôts) TAXE… etc

fenetres_murees

.
Hier encore un cinglé proche du régime proposait une nouvelle série de taxes dans un épais rapport : taxes sur les smartphones, taxes sur les tablettes… Dans quelques mois ce sera une taxe sur les télécommandes ou une taxe sur les préservatifs… On hallucine et ce pays est devenu totalement fou.

Hier, juste pour me donner un petit coup de vertige (sans passer par la case vodka qui est déjà fortement taxée), je feuilletais la liste des taxes sur wikipedia (liste que je vous mets en bas de ce post). C’est tout simplement hilarant ! Juste de scroller jusqu’en bas de la page donne le vertige comme sur les roller coasters à Coney Island ! Allez-y juste pour vous bidonner ! Ça fait du bien comme ça quand on débute la journée :-) Et tout ça, évidemment, ne sert pas à améliorer votre quotidien ou les services publics ou je ne sais quoi qui serait vraiment utile. Non, c’est juste pour faire rentrer le maximum de sous dans les caisses de l’Etat pour que lui (pas vous) puisse l’utiliser à sa guise pour subventionner ses clientèles ou ses associations… Quelle pitié qu’on ne taille pas là dedans à la hache ! Et vite surtout avant que les gens ne sortent leurs fourches !

Ça me rappelle la vieille taxe sur les portes et fenêtres ! Encore une magnifique trouvaille de nos géniaux cervaux fiscaux. Son assiette était établie sur le nombre et la taille des portes et fenêtres. Elle ne touchait donc que les propriétaires (les méchants), avec une sorte de proportionnalité pour que les plus aisés (méchants) payent plus d’impôts (ding ding). Les bâtiments publics n’étaient évidemment pas imposés (ah mais tout de même, qu’est ce que vous pensez ?).

Cet impôt génialissime conduisit évidemment à la construction de logements à fenêtres minuscules, donc sombres, mal aérés et… insalubres. Bref, la taxe géniale dans toute sa splendeur. Pour ne pas payer l’impôt, les gens firent donc murer les fenêtres et, tenez vous bien, détruisirent même les séparateurs en bois qui partageaient certaines fenêtres en quatre (pour ne plus payer qu’une taxe) ! Et c’est comme ça, pour échapper à l’impôt, qu’apparurent les fausses-fenêtres, sans ouverture, avec parfois des dessins en trompe l’œil. Cool la fiscalité ! Heureusement qu’on a des gens comme ça à Bercy sinon où serait le génie français ? Et le pire, c’est que les triple-connards qui inventent ce genre de trucs sont toujours là.

La scie des taxes et la mise en coupe du revenu disponible des Français
Une vaste simplification des structures ministérielles
L’Etat muré

Tenez, je n’y résiste pas, je vous donne la liste ci-dessous (et ce n’est qu’une “ébauche” incomplète !) :
Continue reading

Ce qu’il ne faut surtout jamais faire…

postit-sticker
.
[Message personnel : C@t me demande : “est ce que tu sais comment faire pour que je me souvienne de mes rêves.. ils disparaissent avec le jour.. dommage car ils sont souvent beaux…”

Ce qu’il ne faut surtout jamais faire : penser qu’il suffit – pendant qu’on dort – d’écrire sur un petit postit le rêve (ou l’idée) qu’on vient d’avoir (pour être bien sûr de le retrouver écrit sur le postit le lendemain matin) ! Pas vraiment une bonne idée ! Dormir ou écrire il faut choisir.

Just for fun

tintin_rothschild
.
Just for fun ? ou plutôt clair que ce truc de champ de vision qui se rétrécit encore commence à me taper sérieusement sur les nerfs… et le cerveau.
Ma prochaine vie : souris, lapin ou ange… au choix

Dangereux terroriste :-)


.
En France est considéré comme dangereux terroriste celui qui ose relever la tête :-)

© Sverre Hjørnevik

autres moutons

Parfumer les ragoût avec les lauriers de la Légion d’Honneur ?

Nikos_Laurier_03
.
[Aujourd’hui on a remis les palmes Académiques à C@t. Je remonte donc ici ce vieux post de mars 2004 qui aura ainsi servi à quelque chose en permettant au moins de célébrer l’événement ;-]

Chaque fois que quelqu’un m’annonce sa nomination dans l’ordre de la Légion d’Honneur je ne peux pas m’empêcher de penser à Nikos Kazantzaki (que j’adore) et à ce magnifique texte :

Continue reading

Donnez moi du sparadrap ! beaucoup de sparadrap !

barbarin
.
Oui, d’accord, je sais, ce n’est pas bien de dire ça. Et en plus, comme il s’agit des Roms, c’est forcément nauséabond, mais bon, tant pis, je le dis : ce cardinal Barbarin commence sérieusement à me taper sur le système. Il multiplie les gestes à l’égard des Roms, très bien ; il regrette l’immobilisme du Gouvernement, de l’Europe etc. Très bien. A Pâques déjà il leur avait rendu visite lors du Vendredi Saint, les bras chargés d’oeufs de Pâques … Je sais qu’il adore les gestes médiatisés et surtout qu’on parle de lui.

Mais, comme dit l’autre, il ferait mieux de s’occuper des vieux de son diocèse qui sont – eux aussi et eux surtout – dans le besoin. S’il ne sait pas où aller je peux lui donner une très longue liste de blocs Alzheimer dans les hôpitaux, ou des centres de personnes en soins palliatifs, ou d’associations d’aides soignantes qui, elles aussi, sont dans le besoin. Ou d’infirmières qui n’en peuvent plus ! Dans certains hôpitaux ils n’ont plus assez d’argent pour changer les draps ! Sa très médiatique Eminence pourrait leur rendre visite, leur faire des dons et venir les bras chargés de chocolats… Ça ce serait bien ! Mais sans les caméras évidemment ! Ou alors carrément fermer sa gueule.

Je suis vraiment désolé de parler comme ça, ce n’est pas très beau ni très chrétien mais que voulez-vous il m’a fait sortir de mes gonds à roucouler tout à l’heure au Journal de France-Inter à 13h. Ce type m’insupporte. Comme tous ceux qui refusent d’identifier ceux qui souffrent vraiment dans ce royaume pourri de Danemark. Voilà c’est dit.

Quand je serai vraiment vieux, faudra que je retrouve ma fourche !

petites-retraites_02
.
Après des mois et des mois avec le mariage pour tous et l’augmentation des impôts et des taxes – on va maintenant vraiment passer aux choses sérieuses…. Le chômage ? … euh non… de ce côté là on ne fera pas grand chose parce que, voyez-vous, on déteste les entreprises, on déteste les riches, on déteste le capitalisme et on déteste le libéralisme (on précise d’ailleurs “sauvage” pour bien faire peur aux petits enfants et terroriser leurs ours en peluches)…

Mais les retraités, pas de problème : les vieux ne peuvent pas descendre dans la rue pour manifester (pas vraiment le genre à brûler des bus dans les quartiers ou assassiner des préfets en Corse ou ailleurs) donc super cool : on peut squeezer leurs retraites. Et ça permet de montrer qu’on est profondément conscient que la crise fappe injustement et durement les Français les plus démunis et que les mesures seront donc “justes et équitables” et bla bla bla… …

Et en plus on a la caution de la Cour des comptes qui, dans son dernier rapport sur la sécurité sociale, propose
Continue reading

Message perso sur la lenteur…

dinosaure2
.
Les dinosaures ne sont pas du tout morts à cause des crasses qu’on nous raconte : frappés soi-disant par des météorites ! Il aurait fallu des météorites genre exocets super sophistiqués guidées au laser pour frapper chaque dinosaure là où il était : boum ! Et là sur la gauche un autre dinosaure : vite une autre météorite : boum ! Et là encore trois autres sur la gauche près de l’arbre : envoyez-en une autre : boum ! Et celui-là en haut de la colline : boum ! [etc sur des centaines de km, une vraie boucherie téléguidées du cyberespace et ciblée avec des GPS très précis…]. Cette théorie me fait pitié mais bon, c’est ce qu’ils répètent inlassablement… Dommage qu’Homère n’ait pas documenté ce bain de sang dans une DinoIlliade – au moins la boucherie serait belle à lire.

C’est un mail de C@t ce matin qui m’a fait comprendre de quoi ils étaient vraiment morts. A cause de la lenteur de leur réaction. J’ai un côté vieux dinosaure et je sais donc de quoi je parle et sur un truc précis (C@t dit que c’était une promesse de bataille de boules de neige ou de marrons chauds) j’ai réagi avec trente ans de retard. Entre le moment où on chatouille le bout de la queue du dinosaure et le moment où ça percute son petit cerveau de moineau – et qu’il comprends qu’il doit faire un signe en agitant son oreille gauche – il ne faut pas qu’il s’écoule trente ans, c’est clair ! Voilà, c’est pour ça que les dinosaures sont morts. Pas a cause des méteorites-tomahawk.

Je vais évidemment faire très vite une communication à l’Académie des Sciences mais en attendant, le dinosaure déçu n’a vraiment aucune envie de se lever. Complètement anéanti le pauvre dino :-)

Autres crasses qu’on nous raconte…

Ma prochaine vie : souris, lapin ou ange… au choix

champ_vision_
.
A la fin du mois je vais à Rothschild faire une IRM du cerveau…. Je ne vois en effet plus que dans une sorte de tube central de plus en plus étroit et je ne vois plus rien ni à gauche, ni à droite, ni en haut, ni en bas….

Bon en haut, je reconnais que ce n’est plus vraiment utile à Paris car il y a belle lurette que les étoiles on ne les voit plus – [Mais je vois que ça ne vous percute pas trop ce que je vous dis donc je recommence] : ni à gauche (hé connard de taxi t’as pas vu les feux rouges ? t’as failli me percuter la tête !), ni à droite (putain ce bus a failli carrément me tuer), ni en bas (paf, merde ils vont les finir ces foutus travaux sur le trottoir)….

Ils pensent à Rothschild que le rétrécissement du champ de vision pourrait venir du nerf optique qui serait coincé dans le cerveau. Remarquez-bien que moi ça ne me surprendrais pas tellement : vous n’avez pas vu mon cerveau, mais c’est une pagaille pas possible. Donc qu’un bout de truc électrique soit coincé dans toute cette pelote de sac de nœuds de fils entrelacés de boule de nerfs, moi ça me parait tout à fait logique.

Finalement mon avenir est assez simple. En sortant de Rothschild j’aurai le choix entre :
Continue reading

Parfois les frontières sont infimes…

frontiere
.
Parfois les frontières sont infimes et on pense qu’être d’un côté ou de l’autre – (un peu plus d’un côté ou un peu plus de l’autre) – , après tout, ce n’est pas grand chose, qu’il n’y a pas une grande distance…

Parfois c’est une frontière invisible ou morale genre : tu ne tueras point ou tu ne voleras point… et on espère (enfin moi) que les gens ne franchiront pas la frontière [généralement je suis déçu !]. Parfois c’est une frontière plus physique (par ex. le mur de Berlin, normal qu’ils l’aient sauté mais en faisant tout de même attention à cause de ces salopards de Vopos). Mais ça ce sont des cas assez évidents…

Là où ce n’est pas évident – et c’est justement là où ça m’énerve – c’est quand les gens mettent un degré, un pourcentage ou une distance qui les autoriserait à enfreindre l’interdit…. d’un tout petit peu !

Par exemple, prenez un papier gras que les gens jettent par terre, ou leurs cigarettes…
Continue reading

Regarder de la neige au printemps, et pourquoi pas ?

grues_site

Evidemment, toutes les saisons sont belles et tous les mois aussi. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas regarder des photos de neige sous prétexte qu’on est au printemps.

Hier je suis retourné voir l’incroyable site de Vincent Munier, regarder en particulier ses stupéfiantes images des grues sous la neige… Allez les regarder, c’est vraiment trop beau. Je vous en ai juste mis quatre,
Continue reading

Il faut leur décerner une médaille de la servitude volontaire

medaille-05

Tous les jours, comme un feu de forêt qui se propage, la pensée unique gagne du terrain et, très bientôt, la France va être totalement submergée par une langue de bois journalistico-médiatique ou des “éléments de langage” genre ceux qu’on distribue aux membres du gouvernement…

Peu importe d’ailleurs d’où vient l’argumentaire qu’ils répètent en bons petits perroquets, ce qui me débecte justement c’est qu’il ne sorte manifestement pas de leurs propres cerveau (par un exercice de leur liberté individuelle car il faut un cerveau pour ça) et qu’ils le répètent mécaniquement, sans le moindre esprit critique. En bons petits perroquets serviles ils mettent évidemment en avant la variété de leurs plumes de toutes les couleurs (vous savez, la “diversité” c’est cool) mais
Continue reading

Rêver m’épuise

Bergman7eSceau
.
Rêve épuissant cette nuit : C@t me dit : “je vais venir à Paris et on regardera le 7e sceau de Bergman”. Comme je sais qu’elle a un cheval, je me dis, merde, dans mon petit appart au 4e étage ça ne va absolument pas le faire. Et donc j’entreprends de construire illico une écurie. Nuit épouvantable : je charrie des poutres, taille des planches, fixe des crochets pour les selles, installe des trucs pour l’avoine etc. Et ça n’en finit pas car en fait ce que je suis en train de faire ce n’est pas seulement une écurie mais tout un hippodrome genre celui d’Auteuil avec pelouses, obstacles, tribunes, pistes… etc, enfin bref tout le toutim pour les chevaux. Et là le téléphone sonne, c’est C@t qui dit : “je suis en bas avec la voiture, tu descends ?”. Moi : “ta voiture ? mais tu n’as pas de cheval ? – Elle : “non je déteste les chevaux tu le sais bien”…
Bref une nuit comme je les aime : reposantes, réparatrices, ménageant un réveil guilleret. Arrgghh.


Une belle histoire de cheval

Posted in Rêves

Tags:

Permalink

La beauté n’est plus ce qu’elle était. Surtout celle des âmes …

audreyRomanH
.
En feuilletant mes flux RSS tout à l’heure, je retombe sur cette vieille interview de Audrey Hepburn en 1953 pour l’étonnant film “Roman Holidays” : elle avait 24 ans…

“La grandeur des gens simples”…
Mon Dieu comme le temps passe…

Je dois souffrir du grave syndrome des plumes d’oies …

Nils_Phil3
.
C’est un syndrome bizarre : d’abord une envie de dormir permanente qui me terrasse partout et tout le temps, même quand je me ballade au Luco comme aujourd’hui par un temps d’hiver (désolé Odile) … Ensuite le besoin répétitif et bizarre d’être accroché au cou d’une oie (ça je sais d’où ça vient : c’est un vieux souvenir d’enfance des merveilleux voyages de Nils Holgersson de Selma Lagerlöf). Enfin l’envie d’être carrément une oie cendrée pour pouvoir survoler le Hokkaïdo en plein hiver, le cou tendu en avant, volant les yeux mis clos à travers de gros flocons épais comme une neige meringuée…

Ce rêve est rémanent et on m’a déjà prévenu à l’époque : “Warning ! Transformation imminente en dindon ? ou aspiration au cocooning !. Pas faux (toujours ce vieux besoin de tendresse), sauf que je ne veux pas être dindon mais oie cendrée ! Très certainement à cause de la blancheur de leurs plumes qui me rappelle la couleur du glacage au kirsch des Basler Läkerli dont je m’empifrais à Noël quand j’était petit…

A propos de la couleur des oies, je me rappelle que Claude Hagège disait quelque part
Continue reading

%d bloggers like this: