Encore une hausse des impôts mais «dans l’idéal, le moins possible» …

Hollande-impots

.
C’est finalement marrant cette histoire d’impôts : l’État considère maintenant carrément que tout notre argent est à lui, que c’est sa propriété et que c’est donc à lui de décider le montant du prélèvement de la spoliation et – en conséquence – ce qu’il daigne nous laisser dans nos poches ! C’est le monde à l’envers : le voleur qui dit aux gens ce qu’ils peuvent garder ! On hallucine quand ça prend ces proportions.

Donc lui dépense sans compter et nous on finance. C’est comme ça qu’ils voient les choses aujourd’hui dans cet État boursouflé et surendetté jusqu’à la corde. Et comme il veut continuer à jouer à l’État-Providence (subventions, aides, prestations, allocations etc) et ne pas arrêter d’arroser ses clientèles, il continue de prélever comme si cet argent était à lui … Le Parlement est évidemment complice de cette dérive alors qu’il devrait voter des budgets en équilibre.

La ritournelle médiatique, c’est évidemment de jurer à chaque fois que la pression fiscale est définitivement stabilisée mais, quelques semaines après, ils avouent que ça va continuer, que la pression fiscale augmentera mais … « dans l’idéal, le moins possible ». Tout cela est une farce poignante. L’argent qu’on gagne n’est tout simplement pas la propriété de l’État. Tout comme celui qu’on met à la banque n’est pas la propriété de la banque !

Quand est ce que les contribuables se réveilleront ? Peut-être quand ils verront que l’État qui leur prend tout ne pourra même pas payer leurs retraites et que ç’aurait été bien qu’on leur laisse un petit peu d’argent pour avoir la possibilité de mettre quelques sous de côté ! Hélas …

Un jour viendra le temps de l’objection de conscience généralisée, puis de la résistance passive, puis de la désobéissance civile. Sinon comment arrêter leur invasion dans tous les domaines ?

——————————
Quelques liens pour continuer à se ballader sur (la partie “politique” de) ce blog :
Le problème avec l’État-providence c’est quand la perfusion s’arrête !
Prochaine révolution : exiger la démocratie fiscale directe !
Le saumon rose, le canari jaune et le fisc…
Quand l’Etat-Providence s’échouera sur la plage des illusions
Courbes, inclinez-vous devant le carosse Présidentiel !
Les dirigeants devraient arrêter net de mentir !
“Simplifications administratives” : pendant la crise, la farce continue
Nos dirigeants européens sont des pleutres minables !
Finalement la crédulité de ce Peuple est sans limite
La mort du sale rat de capitaliste racontée aux petits enfants
Taxes, redevances, impôts
La scie des taxes et la mise en coupe du revenu disponible des Français

2 responses to “Encore une hausse des impôts mais «dans l’idéal, le moins possible» …

  1. Moi je pense que c’est Robin des Bois qui nous sauvera. L’espoir (pas l’argent) fait vivre, de nos jours.

  2. NP

    “Je ne ferai de hausses d’impôts que si elles indispensables […] Dans l’idéal le moins possible.”

    Ce qui est indispensable, ce ne sont pas les hausses d’impôts, ce sont les diminutions de dépenses.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: