Le miel aura un goût d’été…

abeille

.
Le problème avec Claude Roy, c’est que lorsqu’on commence à relire ses poèmes on ne peut tout simlement plus s’arrêter. Il faudrait tout recopier… Je vous confie juste cette abeille car je file au Luco justement…

Une abeille sur les lavandes fait son travail très soigneux
J’écrase trois grains dans ma main L’abeille médite leur
arôme
L’après-midi embaume et brûle La lumière fait mal aux
yeux
L’abeille s’en retourne à sa ruche J’apprivoise un presque
poème

Le miel aura un goût d’été

Claude Roy, Abeille.

— Quelques textes de Claude Roy :
Quand on marche le soir à la lisière du temps…
Quand le vent interrompt un poème…
Ode de Claude Roy au gentil coquelicot
Après la fin du monde j’aimerais…
Robert Doisneau
Ombre
Nathalie Sarraute
“Les affaires de ce monde ne sont pas différentes”
Après la fin du monde j’aimerais…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: