Rançonner les retraités à mi-parcours ?

controleur-SNCF

.

Imaginez que vous achetiez un ticket de train Paris-Marseille. Vous payez le ticket à un prix donné et vous montez dans le train confiant. Et, vers Lyon, un contrôleur arrive et vous dit : “Monsieur, le prix du ticket a augmenté, vous devez payer un supplément” — vous auriez envie de lui taper sur le museau, non ?

Eh bien c’est ce que fait le Gouvernement avec les retraites des gens : à mi-parcours, quand les gens sont déjà à la retraite, il leur annonce qu’il va falloir payer un nouveau supplément, une cotisation supplémentaire, un impôt en plus… et il tape courageusement dans les retraites des gens ! (évidemment c’est fastoche car les retraités montent rarement sur des barricades et ne jettent pas de cocktails Molotov, mais ça viendra)

Un contrat c’est un contrat. Tous les mois, sur leurs feuilles de paye, les gens ont cotisé pour leur retraite ou leur santé. Et, au moment de payer, l’État leur dit : “euh, non, désolé, nous avons mal géré les finances publiques et dilapidé vos ressources alors ils faut que vous casquiez !” . Et il tape dans les retraites, et il tape dans les remboursements de Sécu, et il tape dans les allocations, et il tape dans les moyens des hôpitaux…. etc.

Alors qu’ils cotisent depuis des années, j’ai même des amis qui me disent : “tu sais, je suis sûr que je n’aurai pas de retraite du tout !” La confiance règne !

C’est ça l’État d’aujourd’hui. Et vous n’avez pas envie de lui taper sur le museau ?

S’attaquer aux retraites (modestes ou pas) est une honte !
Quand je serai vraiment vieux, faudra que je retrouve ma fourche !

One response to “Rançonner les retraités à mi-parcours ?

  1. Fausto Consolo

    OUI mais,

    si vous appartenez à la catégorie des personnes formées, ayant accés aux connaissance et la capacité de les analyser vous savez que le problème des retraites est posé depuis la décennie 1960. Bref vous saviez. Mais vous vous êtes dis, confiant, repu et légèrement assoupi devant les Brigades du Tigre : Ça ira ! Folle erreur ! Car non, vous ne grimperez pas sur les barricades alors que le gouvernement lâchera sur vous les aimables citoyens de Trappes ou Brettigny sur Orge, et que la télévision vous montrera (pas VOUS cher ami mais un exemple, un archétype) ventripotent bouffi éructant au bord de votre piscine à Mougins, avec votre épouse toute refaites à vos côtés, en tenue complète de tennis, alors que le pays est au chômage… Alors dès aujourd’hui préparez une économie de temps de guerre, parce que qui veut la paix…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: