Comment sont les toiles d’araignées sous amphétamines ou shootées au LSD ?

Araignee_A
.
Des scientifiques (de grands malades qu’on devrait soigner et à qui on devrait en tout cas couper les crédits de recherche) ont fait avaler des substances psychotiques à des araignées, histoire d’observer la structure des toiles qu’elles tissaient en étant sous l’emprise de marijuana, LSD, caffeine ou mescaline. Le résultat est assez inquiétant !

araignee_B
.
Quand je regarde les “toiles” que tissent les ministres du Gouvernement, j’éprouve d’ailleurs le même sentiment de malaise et ai la même impression désagréable de déstructuration, de désordre et d’inaccomplissement. Eux aussi doivent être sous amphétamines !

© Thinkstock. Source

Que les scientifiques arrêtent d’emmerder les souris
Qu’ils laissent aussi les grenouilles en paix
Que les ministres s’occupent des poules !

One response to “Comment sont les toiles d’araignées sous amphétamines ou shootées au LSD ?

  1. Fausto Consolo

    Ils n’ont même pas cette excuse, que d’être diminués. Le tordu, le compliqué (le consensus ?) c’est leur état normal. A leurs délires point de remèdes, acquiescer, dire oui, et faire comme on doit (et comme on peut). Faut être scientifique pour faire ce genre d’expérience, quelle drôle d’idée quand on y pense ! “Chérie, demande des acides à ton collègue, oui le JEUNE là, j’ai envie de faire une EXPÉRIENCE”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: