La liberté, c’est bien encore à l’Ouest, n’est ce pas ?

snowden_pass

.
Cette affaire Snowden est tout de même assez révélatrice de la soumission et de la servitude volontaire des gens. Et de l’affaissement de l’exigence de “liberté” en Occident. Vous avez entendu un grand intellectuel français s’offusquer ? Un BHL monter au créneau ? non ! Circulez, y a rien à voir. La STASI est de retour chez Obama mais personne ne bronche. il n’y a que Jürgen Habermas qui ait appelé les démocrates à respecter les Snowden !

— Les dirigeants européens espionnés auraient du s’indigner bruyamment et offrir collectivement l’asile politique à Snowden, avec un passeport européen, juste pour marquer le coup. Non, les pleutres se sont couchés sans broncher.
— Les journalistes (qui devraient pourtant avoir pour mission de défendre la liberté de l’information) auraient du monter au créneau et défendre farouchement Snowden le whistleblower-lançeur d’alerte. Non, ils ont relayé servilement les accusations de l’administration américaine.
— Les médias auraient du défendre Snowden contre Obama. Non, c’est Poutine qu’ils ont attaqué parce qu’il faisait un pied de nez à Obama.
— Vous pensiez que les grands dirigeants de la planète étaient capables de traiter les grandes questions du monde en gardant la tête froide ? Non, Obama se crispe comme un adolescent de 16 ans qui refuse de parler à son copain Poutine qui lui a fait un bras d’honneur. Caprices dérisoires de cour d’école. Avec des dirigeants aussi fébriles et susceptibles, heureusement qu’ils n’ont pas à se parler au téléphone pour arrêter une guerre nucléaire !
— C’est la NSA qui avait espionné le monde entier. Et c’est Snowden que l’administration américaine accuse …d’espionnage !
— A la fin de la semaine dernière, quand Obama a fait sa conférence de presse pour proposer des solutions, vous pensez qu’il allait annoncer une réduction de la surveillance illégale des citoyens ? Non, il va “accroitre la transparence” de la NSA (avec un site web !) pour “appaiser” le public et mettre un terme à sa défiance ! Bref, au lieu d’arrêter de piller la vie privée des citoyens, il demande pour les “apaiser” qu’on donne un petit coton de chlorophorme à ceux qui ont encore trop de sens de la liberté… Quand il y a un problème avec l’éléphant de la surveillance, vous ne voulez pas qu’on rende transparent le site internet de l’éléphant : vous voulez qu’on le réduise à la taille d’une marmotte !
— Nixon, accusé en 1974, d’avoir placé quelques micros dans l’immeuble du Watergate, avait du démissionner de la présidence des Etats-Unis. En 2013, Obama place des micros dans le monde entier et dans les ambassades de tous les pays, et personne ne bronche, personne ne demande sa démission (fût-ce pour le principe !). Un républicain qui met des micros est un fasciste qu’il faut démissionner ; un démocrate qui met des micros est un grand protecteur (des libertés contre le terrorisme !) qu’il faut défendre contre la méchante Russie :-)

Dans toutes les démocraties anciennement soucieuses de liberté, les citoyens sont atteint de Munichisme aigu et les États sont en plein délire Orwellien ! Leur tyrannie commence avec le travail de maquillage et de perversion des mots : au lieu d’arrêter la “surveillance” illégale des citoyens, on dit qu’on va “accroitre la transparence” de la NSA. Au lieu de défendre un “lançeur d’alerte”, on le dénonce comme un “espion” ou un traitre. Le 2 août, la biographie de Snowden sur Wikipedia a fait l’objet d’une tentative de modification pour tenter de substituer le mot “traitre” à celui de “patriote”. Heuresement Wikipedia a pu vérifier que la tentative émanait d’une adresse IP du Sénat Américain et la modification a été rejetée. Mais cela révèle l’importance du travail de maquillage des mots. Un traitre ce n’est pas un patriote, des terroristes ce ne sont pas des résistants,

Partout c’est pareil, on subit le même travail totalitaire insidieux de perversion des mots : quand vous continuez la guerre, vous parlez de “processus de paix”, quand il y a des “émeutes” dans un quartier, le ministre de l’Intérieur dit qu’il y a eu une “bousculade”. Quand une personne âgée se fait voler son sac à main c’est juste de “l’incivilité”. Quand ils ne veulent pas dire qu’ils “augmentent les impôts”, ils disent dit que c’est de la “justice fiscale”. Quand ils refusent de “réduire les dépenses” publiques, ils disent que ce serait de “l’austérité”. Quand le niveau scolaire baisse, ils créent un ministère de “la réussite éducative”. Quand l’immigration semble poser des problèmes, ils disent que c’est “une chance pour la France”. Quand Claude Allègre avait à l’époque mis en doute la responsabilité de l’homme dans le réchauffement climatique, il avait aussitôt été traité de “négationniste” ! Les “clandestins” deviennent de simples “sans-papiers” (que la Préfecture va leur fournir massivement mais “au cas par cas”)… Etc etc. Il faudrait évidemment ajouter tout ce qui finit en “…phobie” : si vous n’êtes pas d’accord avec une disposition ou une loi vous êtes forcément un homophobe ou un islamophobe… La liste serait trop longue. D’ailleurs ils ont tout rangé sous le vocable global de “fasciste”. C’est plus simple : vous n’êtes pas d’accord avec eux, donc vous êtes un fasciste ! Terminé.

Snowden : Obama v. Nixon, deux poids/deux mesures
Zola reviens ! ils sont tous complètement anesthésiés !
La NSA espionnait aussi l’ONU !
Nos dirigeants européens sont des pleutres minables !
La langue de bois et l’embarras d’un Porte-parole, quel délice !
Lettre ouverte de Jeff Jarvis au Pdt Obama
“Je ne peux pas croire à une statue de la Liberté”

*

Qui dit la vérité ne commet pas un crime !

*

2 responses to “La liberté, c’est bien encore à l’Ouest, n’est ce pas ?

  1. Nathalie R

    Cher Éric,

    je n’ai pas grand chose à dire sur le fond, j’aime la vigilance, l’indignation, l’examen des contradictions, etc. J’ai juste un petit sursaut, non pas de féminisme dérisoire et mal placé, mais d’étonnement… Pourquoi “Obama se crispe comme une adolescente de 16 ans qui refuse de parler à sa copine Poutine qui lui a crêpé le chignon” plutôt que “Obama se crispe comme un adolescent de 16 ans qui refuse de parler à son copain Poutine qui lui a fait un bras (ou autre) d’honneur”?

    Best regards,

    Nathalie

    • Tu as tout à fait raison Nathalie. J’ai été stupide. Et donc j’ai corrigé mon texte mais je laisse évidemment ton commentaire pour que tout le monde puisse voir ma très grande faute ! Merci pour ta vigilance.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: