Et vous, comment parlez-vous aux zèbres ?

Animaux_voix
.
Dans son Journal, Ernst Jünger note le 3 mars 1945 :

guillemets_noirs-TNRNotre voix, lorsque nous appelons les animaux, change selon leur espèce. La poule, le chien, le chat, le moineau, le cheval, le serpent — nous avons pour chacun d’eux des appels particuliers, des sons spéciaux et une mélodie spéciale. Nous parlons alors en langues, dans l’idiome du génie de la vie répandu sur nous comme sur eux.”

J’ai aussi toujours été frappé par la teinte sonore des mots que nous utilisons pour parler aux bébés, aux chats ou aux étrangers par exemple… Nous adoptons des registres de voix très distincts. Avec une modulation très différent de celle que nous utilisons lorsque nous parlons, par exemple, à notre patron, à un répondeur téléphonique, au Pape ou à notre chien… Je me demande d’ailleurs combien nous avons de voix à notre disposition ?

Et je ne parle pas la voix insupportable que les ministres utilisent à la tribune de l’Assemblée quand ils cherchent à faire passer une détermination ou une conviction d’autant plus fortes qu’elles n’existent que dans les mots creux des fiches qu’ils lisent. On devrait pouvoir les numéroter pour les cataloguer et, comme les mails pourris, en mettre certaines dans la poubelle des “indésirables”. La voix des Porte-parole du Gouvernement par exemple pour qu’elle ne pollue plus nos oreilles.

Egalement dans la poubelle des indésirales, les voix de pub, où les annonceurs veulent à tout prix paraître positifs et enthousiastes. Sur Radio Classique, c’est frappant : ils passent leur temps à nous dire (en minaudant sur le mot “bien” comme si vous étiez au septième ciel) : “Vous êtes… b i e n ….. sur Radio Classique” – alors que de toute évidence on y est de plus en plus mal — et que ce n’est en tout cas pas à eux de dire si on est bien ou pas.

Idem dans les radios et les télés, talkshows et autres variétés débiles, où ils prennent des voix genre ‘Wow, qu’est ce qu’on se marre” et programment parait-il (je n’ai pas la télé) des rires gras pour faire croire que c’est drôle et qu’on est donc bien à se vautrer dans leur bétise insigne. Autre truc dans le même genre : la pub à la radio pour EDF (ou GDF je ne sais même plus) que j’ai entendue la semaine dernière, où une fausse ménagère, en extase et à la voix bêtement enjouée, répond à un prétendu conseiller spécialiste des isolations qui vient de lui débiter un truc inepte qui sonne complètement faux : “mais alors elle est vraiment formidable votre offre EDF, vous me conseillez rudement bien !”.

Il y a aussi les voix genre radio où ils essayent de vous détendre quand vous êtes dans des embouteillages. Une cloche prend généralement une voix de sucette à la mente pour vous dire dans la même phrase : “il fait un temps radieux sur la région Ile-de-France et il y a 24 mors sur l’autoroute de l’ouest. Et maintenant une page de publicité”. A tuer !

Comment ne se rendent-ils pas compte que cette autocomplaisance et ces voix doucereuses, mielleuses et cajoleuses sont d’une bétise crasse et qu’elles sonnent complètement toc ? En tout cas n’essayez pas d’échapper au syndrome du vous êtes bien ! Sinon ils penseront que vous êtes ronchon, grognon, pas solidaire, pas positif et, naturellement, que vous manquez d’humour ! Ah, qu’est ce qu’on est bien. Et vive la méthode Coué

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: