Et les tartines au miel, vous les préférez avec ou sans miel ?

referendum
.
Bon, je vous expliquerai plus bas cette histoire de référendum sur les tartines avec ou sans miel… Mais déjà ces questions :
— Vous aimeriez vraiment savoir combien il y a de chômeurs très exactement. Mais c’est l’INSEE qui donne manipule les chiffres. Et comme l’INSEE dépend du Gouvernement, vous avez tout à fait raison de suspecter leur validité !
— Vous aimeriez aussi bien qu’il y ait une “inversion des courbes du chômage” comme ils disent. Mais comme c’est le Président de la République qui l’a promis et que c’est l’INSEE qui fait les calculs bidouille les catégories et que l’INSEE dépend du ministre de l’Economie, vous avez raison de penser que le résultat des courses va forcément être pipé !
— Vous aimeriez aussi bien savoir si c’est vrai que “la crise est derrière nous” et que “la croissance repart”… Mais comme c’est le Gouvernement qui calcule le PIB, et que les chiffres viennent de l’INSEE, et que l’INSEE est un service du Ministère de l’Economie …. etc. {bon, j’arrête, vous avez compris}…

Donc …. Donc il faut que toutes ces informations, toutes ces données, tous ces chiffres, soient rassemblés et calculés de façon transparente (pour éviter la tentation de manipulation par le Gouvernement). Et qu’ils soient calculés par des organismes indépendants du Gouvernement – sous le contrôle du Parlement, par des commissions indépendantes. Ou même la Cour des Comptes, pourquoi pas : on lui donnerait à vérifier tous les chiffres de la République et pas seulement le calcul des dépenses.

Alors bien sûr, il y en a qui me disent : oh mais il faut pas être parano comme ça. Il faut croire les ministres, ce sont des gens honnête.” — Euh, vous vous rappelez celui qui jurait devant la représentation nationale qu’il n’avait pas de compte en Suisse ? … etc. Bon, là aussi, vous avez compris : indépendance totale et transparence absolue

Ce qu’il faut faire en outre, c’est organiser une vaste stratégie des intérêts croisés.

Je vous explique avec un exemple, et vous allez comprendre très vite.

Qui a intérêt à ce qu’il n’y ait pas d’incendie ? Vous allez me répondre les pompiers évidemment. Et c’est vrai que ce sont des types formidables (à qui je donne de l’argent quand il font la quête dans la rue une fois par an). Mais les pompiers viennent pour éteindre le feu. Et si le feu s’est déclaré s’est déjà trop tard. Et si l’incendie s’est produit dans la nuit et qu’ils finissent par l’éteidre au petit matin quand tout a brûlé et qu’il ne reste plus rien, ce n’est pas trop génial.

Et donc la réponse est : ceux qui ont intérêt à ce que ça ne brûle pas, parce que ça leur coûte la peau des fesses, ce sont compagnies d’assurances ! Et donc il faut faire gérer les casernes de pompiers par les compagnies d’assurances ! Et je vous garantis que ça va gazer. Pin-pon-Pin-pon : beaucoup moins de feux !

C’est l’avantage d’organiser des intérêts croisés (pompiers/assureurs et pas pompiers/mairies).

Et vous faites ça pour tout : qui a intérêt à ce que les prix ne montent pas ? Les consommateurs ! et donc vous faites gérer l’indice des prix par les associations de consommateurs. Et plus par le ministre de l’Economie qui se moque que ça monte puisqu’il arrivera toujours à nous expliquer qu’ils baissent !

Il y a plein d’autres exemples d’intérêts croisés comme ça. Mais chaque fois l’idée est la même : arracher au Gouvernement la maîtrise de nos vies (de nos impôts, de l’éducation de nos enfants, de la qualité des produits alimentaires etc…). Il a trop menti et manipulé, depuis trente ans, pour rester crédible.

— Si vous voulez connaître le taux de criminalité à Marseille, est ce que vous voulez vraiment que ce soit le Ministre de l’Intérieur qui calcule et publie les chiffres ? Sûrement pas !

— Si vous voulez connaître le taux exact de la pression fiscale, est que que vous voulez vraiment que ce soit le Ministre de l’Economie qui le calcule ? La bonne blague !

Et la questions qui sera posée au prochain référendum, vous voulez vraiment que ce soit le Gouvernement qui la formule ? Il est très fort vous savez. Ce serait du genre : ” Est ce que vous préférez la tartine de miel avec ou sans miel ?”. Et il impirmerait deux bulletins pour vous donner le choix. Un choix libre et citoyen : “avec” et “sans” ! Quelle farce tout de même non ?

J’en ai marre de vivre en kakistocratie !
Il ne faut pas se tromper de courbe !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: