Typique de la Com’ moderne : plus c’est insignifiant et plus ils pensent que c’est prioritaire !

handicap_picto_A
.

Vous connaissez tous le picto du handicapé dans son fauteuil roulant. C’est l’un des symboles les plus couramment utilisés et instantanément reconnus dans le monde entier et dans quasiment toutes les cultures. Et vous pensiez qu’il ne posait pas de problème ? Eh bien pas du tout, vous aviez tout faux. Une bande de designers américains d’abrutis s’intitulant “The Accessible Icon Project” a jugé qu’il ne fonctionnait plus, qu’il fallait le “moderniser” et surtout le “dynamiser”. Eh les gars, on est au XXIe siècle : les handicapés, c’est comme la société, ça doit se “mettre en mouvement” et “bouger” !

Créé par Susanne Koefoed, une jeune designer danoise, l’ancien symbole international d’accessibilité avait mis en circulation en 1969. On l’a vu partout : sur les portes des toilettes, les aires de stationnement et les bâtiments publics dans tout le monde développé. Et si vous garez votre voiture sur une place où il est peint au sol, c’est clair : vous êtes un abruti. Mais vous vous moquiez évidemment que le picto représente un handicapé dynamique ou pas ! Eh bien vous vous trompiez : un handicapé légèrement immobile dans son fauteuil, qui ne montre pas qu’il est “positif” ou résolu à “aller de l’avant”, c’est désormais totalement inadmissible. Politiquement invisible comme ils disent maintenant…
.
handicap_picto_B
.
Dans le nouveau projet de picto, le handicapé “bouge” dans son fauteuil ! Là, il bouge même grave car on a l’impression qu’il est au volant d’un fauteuil roulant de course ou qu’il va se présenter aux prochains Jeux paralympiques. A cette vitesse, il va même devenir rapidement dangereux sur les trottoirs ou dans les escaliers des immeubles !

Les nouveaux graphistes progressistes ont déployé tout leur jargon “branché dynamique” pour vendre le nouveau picto. La tête ? regardez bien : elle est inclinée vers l’avant (forcément le handicapé est “conducteur” de sa vie et “dirige sa mobilité” ! Le bras arrière ? Mais oui, il est lui aussi orienté pour signifier la “mobilité dynamique et le statut symboliquement actif de la navigation du handicapé dans le monde” ! La jambe avant ? vous avez compris : elle tracte avec énergie un handicapé “qui s’engage activement dans le monde” ! Les roues ? comment, vous n’aviez pas vu les petits points de découpe ? alors qu’ils sont justement le symbole que les roues, elle-aussi, sont bien “en mouvement” ! Faut vraiment tout vous dire !

Et le logo entier ? Vous pensez peut-être que, comme l’ancien, il symbolisait globalement le handicap ? Et que le vrai problème ce n’était pas le picto mais l’accessibilité : accessibilté dans les bus, le métro, les escaliers, les bâtiments publics, les parkings. Et que c’est évidemment là qu’il faut développer de l’imagination créatrice et engager des crédits. Pas pour redessiner graphiquement un logo qui fonctionne très bien. Mais on a évidemment tort. L’une des personne qui est derrière le projet de nouveau symbole affirme que l’ancien picto était devenu “politiquement invisible” car il ne montrait que la chaise, alors que le nouveau est «une métaphore pour l’autonomie et l’autodétermination” ! Quand je pense que vous ne vous rendiez même pas compte que c’était “politiquement invisible” !

Dans l’odre des priorités — où il y a des millions de problèmes urgents — la refonte de ce picto se classe évidemment au milionnième rang. Tout comme ce dont parle Najat Belkacem et son obsession du “genre”. Mais les politiques arrivent quand même à nous persuader que c’est urgentissime pour que la “société bouge” et se “remette en mouvement”.

D’ailleurs j’y pense, vous ne trouvez pas intolérable que, sur les toilettes pour femmes, il y ait ces robes et jupes offensantes pour les filles qui portent des pantalons ? Quasiment un scandale pour les féministes j’imagine. Je suis d’ailleurs étonné que de tels pictos ségrégatifs et injurieux pour le “genre” soient encore visibles. Heureusement Najat Belkacem va certainement nous lancer prochainement un concours d’idées progressistes et subventionnées pour nous redessiner tout ça. Faut que la France “bouge” nom de Dieu ! Et heureusement, le “changement c’est maintenant”. Et puis, c’est sans fin car il y aussi des handicapés pratiquants, alors où est le voile sur le nouveau picto ? Je vous dis : une offense à la bien-pensance. Faut que ça change !

L’explication du picto
Les politiquens ne se “bougent” pas assez
Je propose une “journée nationale” pour les chiens d’aveugles

2 responses to “Typique de la Com’ moderne : plus c’est insignifiant et plus ils pensent que c’est prioritaire !

  1. aya

    ! Là, il bouge même grave car on a l’impression qu’il est au volant d’un fauteuil roulant de course ou qu’il va se présenter aux prochains Jeux paralympiques. A cette vitesse, il va même devenir rapidement dangereux sur les trottoirs ou dans les escaliers des immeubles !

    merci pour l’éclat de rire du jour :-))
    faut reconnaitre que dans le n’importe quoi, on atteint des sommets, lesquels par les temps qui courent semblent tendent vers l’infini…..

  2. Jean-Louis

    Bravo Switchie pour cette réaction légitime, experte et très drôle !
    Je propose l’étude d’un nouveau picto : ” foutage de gueule”.
    Avec du style, du mouvement et de l’intensité.
    Une dynamique positive tournée vers l’avenir.
    Le foutage de gueule c’est maintenant, et c’est aussi demain…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: