L’europe et l’euro ? “il n’échappe plus à personne que c’est lamentable !”

regisDebray
.
J’écoutais tout à l’heure Régis Debray — interrogé sur l’Europe et l’euro à France-Culture (les élections européennes approchent et ils se réveillent) — évoquer un texte qu’il avait fait paraître en 1999 dans les Cahiers de Médiologie, quand l’euro avait été lancé. Et il rappelait que, contrairement aux américians, les européens n’avaient pas été capables de trouver une image concrète de leur Union pour illustrer leurs billets de banque (à part les sinistres ponts qui vous sapent le moral quotidiennement). Aujourd’hui, en 2013, il avouait que son diagnostic sur l’europe avait empiré mais que tout était déjà inscrit dans le billet d’euro créé à l’époque et qui n’était à l’évidence qu’un billet de Monopoly.

On ne fait pas une communauté imaginaire, dit Debray, avec une monnaie commune. On fait une communauté imaginaire avec des figures, des événements, des symboles et, sur ce point, les billets d’euros indiquaient une europe sans européens, c’est à dire sans figures incarnées, sans Victor Hugo, sans Cervantes, sans Goethe, sans Dante, sans repères mythologiques …

Il se rappelait en avoir parlé à l’époque à Jean-Claude Trichet (alors président de la Banque centrale européenne) à qui il avait dit : “mais regardez-donc le dollar : dans le dollar vous avez le condensé de toutes les mythologies occidentales. Votre billet d’euro n’est qu’un billet de Monopoly. C’est lamentable”. Et aujourd’hui, concluait Régis Debray, il n’échappe plus à personne que c’est lamentable !”

Regis Debray évoquait évidemment bien d’autres choses (notamment la désintégration de l'”Education” dans le “Culturel” et du culturel dans le consumérisme) mais la morale de cette histoire, c’est qu’aujourd’hui, — je ne parle évidemment pas de Régis Debray car il avait été au contraire prémonitoire — tous les dirigeants qui se sont trompés, et sont responsables de cette situation lamentable, sont toujours là et continuent à nous faire la morale et à nous dire : “désolé, il y a eu quelques difficultés mais nous avons tout de même raison et donc il faut continuer dans la même direction” !

En gros, ils ont le toupet et l’aplomb de nous dire: “ON s’est trompés et c’est donc à VOUS de payer !” C’est ça que je ne supporte plus : sur tous les aspects de la construction européenne ils se sont totalement trompés mais ils continuent à dire avec arrogance que tout est bien (les prochaines élections européennes approchent et ils est vraissemblable qu’ils vont s’en mordre les doigts). Pareil pour l’immigration, pareil pour la sécurité, pareil pour la dette, pareil pour le chômage. Regardez ce qu’ils ont fait de l’Europe : c’était l’une des plus grandes puissances du monde et ils en ont fait un continent sinistré, apauvri, doutant de lui même et de son fuur et en totale déroute économique et sociale.

Comment est-il possible que ceux qui se sont totalement trompés et ont échoué soient toujours là. Imaginez l’architecte qui aurait construit votre maison sans prévoir l’escalier pour le deuxième étage ? Vous l’auriez viré. Imaginez le plombier auquel vous auriez confié l’installation de votre chauffage et qui aurait tout massacré : vous l’auriez viré ! Imaginez l’avocat qui vous aurait mal conseillé sur un sujet juridique crucial : vous l’auriez viré ! Mais eux — les politique responsables de la débâcle européenne — sont toujours là. Arrogants, imbus d’eux-même et méprisants. Je pense qu’il va sérieusement falloir songer à les virer. Car, comme disait Régis Debray : il n’échappe plus à personne que c’est lamentable !”


Petite précision à la lecture d’un commentaire : j’évoquais évidemment la bureaucratie catastrophique de l’europe de BRUXELLES ! (pas la bonne vieille europe historique des peuples qui en ont assez de se faire la guerre et ont évidemment envie de vivre ensemble heureux désormais). Tant qu’on ne fera pas la différence entre ces deux notions, effectivement, on n’avancera pas. J’entends souvent dire : “oh mais si vous êtes contre l’Europe, vous allez provoquer le retour des guerres qui nous ont fait tant de mal”. Evidemment non ! Critiquer l’europe “de Bruxelles” ce n’est pas critiquer la construction de l’Europe elle-même ! Mais il faut d’abord déboulonner la première pour enfin commencer à rebâtir la deuxième. A l’époque on parlait des “petits gnomes de Zurich”. Aujourd’hui il y a beaucoup trop de gnomes à Bruxelles. Ce sont eux que je vise :-)

Le chômage des jeunes européens ne les empêche pas de dormir
Les politiciens européens sont en train de trahir leurs peuples

3 responses to “L’europe et l’euro ? “il n’échappe plus à personne que c’est lamentable !”

  1. SDJ

    Je précise que j’aime toujours beaucoup vos textes, affutés et percutants avec un ton doux-amer assez unique… Je partage ce point de vue que mettre des ponts et des portes sur des billets est une erreur de casting monumentale, mais qui est dans le droit fil de l’imbécilité artistique subventionnée à laquelle nos gouvernants nous ont habitués. Placer des Européens ayant façonné positivement l’Europe sur les billets, ou des monuments et paysages remarquables aurait eu une autre gueule.

    Cela dit, l’Europe ne me semble pas une communauté imaginaire qu’il faudrait faire… par des petites astuces comme le laisse penser Debray. La réalité historique de l’Europe est particulièrement ancienne, les 2 guerres suivies de la guerre froide nous ont fait oublier qu’il était tout à fait courant et normal de voyager en Europe pour les classes qui en avaient les moyens, en dehors des périodes tragiques et même si on a mit du temps à redécouvrir ce que nous partagions avec nos voisins après 45 puis après la chute du mur. Il y a une véritable unité culturelle de l’Europe (par delà les différences pittoresques et anecdotiques) que l’on ressent notamment si on a la possibilité de travailler dans les divers pays d’Europe, et qui va manquer en travaillant avec des non-européens. Ce que l’on partage avec les natifs à Porto, Milan, Berne ou Cracovie, on ne le partagera définitivement pas dans la même mesure à Singapour, Vancouver ou Dubaï….

    Je trouve aussi que vous jetez un peu le bébé avec l’eau du bain… L’Europe d’avant l’Euro avait déjà été plombée par plus de 25 ans de politiques collectivistes et en particulier 20 ans de politiques socialistes en France, autant en Grèce, Italie etc etc… Non seulement une dette significative existait déjà, mais les racines de la stagnation européenne étaient déjà en place sous la forme de la règlementation excessive, des contraintes pesant sur l’entreprise, des monopoles et autres fromages juteux, des niveaux de taxation excessifs, du délabrement des systèmes éducatifs, de la corruption rampante et de la vénalité des élus etc etc… (liste trop longue et déprimante). Rappelons nous que sur les fonds baptismaux de l’Euro, la règle de convergence avait été fixée au doigt mouillé, qui limitait à 3% les déficit publics… Cette règle indispensable à la stabilité a été brocardée de concert par la coallition des politiciens véreux et des journalistes complaisants, puis allègrement transgressée, jusqu’à ce que l’on obtienne la situation calamiteuse actuelle où il faudrait effectivement dévaluer dans certains pays pour rééquilibrer les écarts de compétitivité “à l’ancienne”… sauf que cela n’est pas possible dans le cadre Euro. Rappelons nous aussi qu’outre une paix durable et l’amitié entre les nations (c’est si beau de voir ses propres enfants jouer avec des petits européens d’autres nationalités) l’Europe nous a apporté des gisements de croissance inespérés, sans lesquels nous aurions connu la stagnation beaucoup plus tôt, car notre marché intérieur n’aurait pas pu tirer la croissance suffisamment, compte tenu de la part des exportations dans notre économie depuis de nombreuses années déjà….

    Le problème de l’Europe… en définitive, ce sont les politiciens qui, conscients des contraintes pour les avoir posées eux-mêmes, ont ensuite trahi le pacte européen qu’ils nous avaient vendu. D’où naturellement la grande justesse de votre conclusion: virons-les.

  2. Pingback: Europe : je me demande quelle image pourrait bien les réveiller !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: