Ils devraient faire très attention à ne pas exaspérer davantage Marianne : sa patience est à bout !

marianne_rednose1_
.
Pendant longtemps, j’ai pensé que la démocratie représentative était possible et que nos “représentants” pouvaient légitimement exercer la souveraineté nationale. Mais je me suis complètement trompé : aujourd’hui, je constate avec tristesse qu’ils ont abusé de notre patience en la poussant à ses limites et qu’il est temps de relire attentivement l’article 3 de la Constitution !

Ceux qu’on appelle abusivement nos “représentants” se sont totalement discrédités

Depuis des années, ils ont empilé des lois absurdes, multiplié les budgets en déficit, accru la dette de façon abyssale, tenu strictement aucun compte des recommandations expresses de la Cour des Comptes, accru inconsidérément les dépenses de l’Etat, gonflé la bureaucratie, gaspillé sans compter, accumulé les textes et la paperasse .… Pour aucun résultat sinon une France sinistrée.

Alors qu’il y a plus de 4 millions de chômeurs, que les plans sociaux se multiplient, que la fiscalité confiscatoire détruit l’intiative et la croissance, que le système de protection sociale s’écroule, que les retraites s’effondrent… nos politiciens continuent à se comporter de façon totalement irresponsable, ne trouvant rien de mieux — face à ce désastre — que de s’enflammer une fois encore sur des sujets idéologiques et politiques (tout ce qu’ils adorent) comme ils le font aujourd’hui-même avec l’affaire Léonarda… L’échec de Pôle emploi et le désastre de la formation professionnelle ne les ont pas empêchés de dormir : mais dès qu’il s’agit de faire de la politique politicienne, ils se réveillent, ils s’enflamment et se précipitent dans les médias. Honte à eux !

Ils devraient faire très attention à ne pas exaspérer davantage Marianne !

Les Français souffrent et doutent de leur propre avenir, et eux – tous partis confondus – se livrent à leurs combats de chefs indignes (à Paris, à Marseille ou ailleurs) et jouent une fois encore leur pièce de théâtre politicienne dérisoire… Ce n’est pas ainsi qu’ils remonteront dans les sondages ou regagneront l’estime et la confiance des électeurs.

Mais peu importe, il faut se rendre à l’évidence : les partis, la politique et l’idéologie l’ont emporté désormais sur l’intérêt général. Pour redresser le pays, je n’ai plus confiance ni en eux, ni dans la démocratie représentative. Les parlementaires ne représentent plus le Peuple ou les électeurs de leurs circonscriptions : ils ne sont plus que des représentants obligés de leurs partis politiques, soumis aux diktats des états-majors parisiens.

Et, face à cette crise grave de la démocratie et la faillite de la démocratie représentative, je suis donc pour qu’on fasse un recours rapide et massif au référendum pour redonner la parole au Peuple souverain et demander au Français ce qu’ils veulent. Et que ce soient eux qui tranchent (sur une dizaine de sujets-clés) afin que la loi ne soit plus le fruit de petits arrangements entre amis qui négocient leurs voix afin d’être désigné par le parti et avoir ainsi une chance de se faire réélire dans la circonscription.

Je demande juste qu’on applique l’article 3 de la Constitution !

Dans son article 2, la Constitution dit expressément que le principe de la République est “le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple”. Et dans son article 3 que “la souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum”.

Je ne demande donc rien d’extraordinaire : juste qu’on redonne la parole au Peuple pour savoir ce qu’il veut. Et le plus fréquemment possible et sur le plus de sujets possibles. Ce sera beaucoup plus simple que toutes ces singeries politiciennes. Et au moins ce sera clair et net : la loi sera enfin celle voulue par le Peuple et pas par un petit groupe d’idéologues d’un parti, quel qu’il soit. Et les parlementaires ? Eh bien ils deviendront juristes et seront chargés de transformer cette volonté populaire en textes de loi juridiquement solides. Rien de plus. Fini la politique politicienne : on ferme la buvette de l’Assemblée, on réduit le nombre des parlementaires, on diminue leur traitement et leur retraite :-)

Mais attention : il faut évidemment que ce ne soit pas à l’initiative des parlementaires !

Il faut évidemment que le dispositif qui permet de demander un vote par référendum ne soit pas à l’initiative d’un cinquième des parlementaires (comme ils le prévoient actuellement pour conserver un pouvoir qu’ils ne veulent pas lâcher car il leur rapporte trop) Non ! Ce sont évidemment les électeurs qui doivent en avoir l’initiative ! Pas eux ! On est le Peuple souverain : on n’a pas besoin qu’un cinquième des parlementaires nous dise ce qu’on a le droit de vouloir. Ahurissant tout de même.

Et il ne faut évidemment pas que ce soit le Gouvernement qui rédige les questions qui seront posées lors des prochains référendums. Car il est très fort et serait capable de poser une question du genre : “Est ce que vous préférez la tartine de miel avec miel ou sans miel ?”

Et — pour vous donner un vrai choix libre et citoyen comme il les aime — il imprimerait deux bulletins pour que vous puissiez répondre “avec” miel et “sans” miel ! Quelle farce tout de même non ?

referendum
.
Quelques référendums, just for fun…
Avec une dizaine de référendums, tout serait remis en ordre.
Vite une démocratie pour le XXIe siècle. Et digitale s’il vous plait !
Redonner la parole au Peuple !
Il faut évidemment manier la démocratie avec des pincettes

3 responses to “Ils devraient faire très attention à ne pas exaspérer davantage Marianne : sa patience est à bout !

  1. Nous sommes bien d’accord “Switchie”, le peuple souverain et le référendum aurait dû avoir lieu sur des sujets récents … je ne me suis jamais sentie représentée .. et me suis longtemps éloignée de la politique . aujourd’hui, oui j’ai envie de participer réellement à la vie de mon pays et par le biais non de ceux qui sont appelés (‘surtout carriéristes et payés sur le dos de la bête .. ), nos représentants mais par effectivement le référendum .. encore faut il qu’il ne soit pas “détourné” comme ce fut le cas il n’y a pas si longtemps concernant l’Europe … quelle honte .. !

  2. Nous rêvons tous d’un vote qui ne soit pas pour le moins pire d’entre les prétendants, alors que nous sommes systématiquement représentés par des politiciens avides de pouvoir et non d’écoute populaire. D’ailleurs même le mot populiste est devenu un gros mot, signe d’extrême droite et non de parole au nom du peuple contre les élites. La position de nos dirigeants leur permet de magouiller en toute impunité. Gabegie et corruption dont une bonne partie des français est écoeurée sans pouvoir faire quoique ce soit.
    Je rêve d’un président comme celui de l’Urugay, José Mujica, dont la grande simplicité va jusqu’à donner une grande partie de son salaire aux association sociales. Mais on peut aussi rêver à des référendums pour consulter le peuple régulièrement sur des questions qui les concernent au plus haut point, cela me semble utopique. Pour l’instant, ce sont les sondages auxquels se réfèrent nos politiques pour prendre des décisions importantes, enfin parfois, car certains sondages sont si parlants que tous ces politiques devraient en tenir compte… mais ils préfèrent garder leurs prérogatives et faire leur petites affaires sans consulter personne. Exemple le mouvement contre le mariage pour tous qui crevait les yeux que quelque chose là-dedans n’était pas accepté par une grande majorité des français et dont on a fait fis au profit d’intérêts d’une minorité. Amicalement,

  3. NP

    Je pense – et je le dis – qu’il n’y a plus de démocratie en France. Le suffrage universel n’est plus qu’un hochet qui nous brandissons à la face des dictatures, pour leur montrer que nous sommes plus civilisés car nous nous l’avons et pas eux et nananère !

    La démocratie est une belle chose. Pas forcément la plus belle, pas forcément la plus efficace ni la plus désirable, mais une belle chose. Seulement, à force de changer le sens des mots, celui-ci aussi à changé et ne représente plus maintenant qu’une vaste illusion.

    Je pense que la démocratie peut encore exister. Mais les conditions de son existence tiennent dans la proximité du pouvoir avec le peuple. Autrement dit, la démocratie n’existe et ne peut exister qu’au niveau local, où les problématiques sont compréhensibles par la population, où les candidats sont connus et accessibles, où les gens se sentent directement concernés. C’est aussi au niveau local que l’influence des médias est la plus faible : pour avoir des lecteurs, il leur faut ratisser large et donc remonter du niveau local au niveau national. Sans les médias, pas de simplification, pas de distorsion, rien qui s’interpose entre le candidat et l’électeur. Le rêve!

    Si la démocratie ne peut exister au niveau national, il faut donc un autre système politique. Un système qui puisse inscrire son action dans le long terme et qui ne cherche pas à se faire élire en flattant les communautés et les groupes de pression, un système qui donne à l’exécutif un pouvoir fort mais avec des contre-pouvoirs, un système enfin qui garantisse la séparation des pouvoirs au lieu de les donner tous aux partis politiques.

    Je pense qu’une monarchie pourrait convenir.

    En France, cela fait de moi un fasciste anti-démocrate. Et pire que tout un anti-républicain. Je devrai avoir honte.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: