Pourquoi il faut que la BCE imprime la tête de Lance Armstrong sur tous les billets !

Armstrong_dette_euro_dope
.
La gestion calamiteuse de l’affaire Léonarda n’a pas fini de faire des ravages… Et beaucoup plaident déjà pour un remaniement en profondeur (sans comprendre que ça ne changera évidemment rien car c’est l’idéologie elle-même qui nous mène dans le mur). La solution n’est donc ni dans une dérisoire valse de portefeuilles, ni  dans une nouvelle opération “rideau de fumée ” (ce qu’ils appellent “réorganisation de la communication gouvernementale”)… Il faut arrêter la langue de bois, arrêter de mentir et dire la vérité aux Français. Pour leur permettre de voir la vérité en face.  Mais puisqu’ils parlent de remaniement, eh bien parlons-en !

Je commencerais bien entendu par supprimer des dizaines de Ministères [mais j’ai parlerai dans un prochain post]. Pour l’instant : deux symboles — volontairement provocants — mais qui sont justement à l’image de ce qu’ils nous infligent en ce moment : créer un Ministère de la Dette et demander à la BCE d’imprimer la tête de Lance Armstrong sur tous les billets d’euros !

Créer un Ministère de la Dette pour sortir la bombe à retardement du trou où ils l’ont cachée !

En créant un Ministère de la dette, on permettrait enfin aux Français d’identifier le Ministre qui plombe leur futur et l’avenir de la France. Aujourd’hui on leur ment en leur faisant croire qu’ils ont un “Ministre de l’Économie” ou un “Directeur du Trésor”. Mais c’est du vent.

• On a un ministre de l’Économie qui ne gère évidement rien du tout et surtout pas l’Économie. Moscovici ne fait qu’enregistrer, en spectateur impuissant, la déroute de ses solutions pour la France : le commerce extérieur s’écroule, des secteurs économiques entiers s’effondrent, des filières industrielles s’affaissent, de plus en plus entreprises déposent leur bilan, multiplient les plans sociaux, licencient…  Et Montebourg aura beau agiter ses petits bras ou se faire photographier avec ses marinières à rayures, ça ne changera rien : on ne recrée pas, en quelques années, une économie capitaliste que, pendant plusieurs décennies, on a délibérément et consciencieusement détruite à coup d’idéologie

• On a également un ministre du Budget (qu’il faudrait renommer “Ministre du déficit permanent” pour lui faire honte devant les Français). Car depuis 1974, tous les budgets ont été lâchement présentés en déficit par le Gouvernement, et lâchement votés en déficit par les Parlementaires. Depuis 40 ans : pas un seul budget n’a été voté en équilibre ! Honte sur eux.

• On a aussi un Directeur du Trésor alors qu’il n’y a plus de “Trésor” : les caisses sont vides et ce type ne gère donc plus un “Trésor” (qu’ils ont dilapidé), mais des dettes ! Son job est juste d’essayer de convaincre nos créanciers qu’ils doivent continuer à nous prêter de l’argent alors que l’État est en faillite et qu’il ne pourra jamais rembourser tout ce qu’il emprunte !

C’est pour ça que je créerais un Ministère de la Dette : uniquement pour montrer — de façon évidemment symbolique et provocante —  où est le vrai problème, et que les Français puissent voir la taille de la bombe à retardement que les politiques ont soigneusement enfouie ; identifier le responsable qui en a la gestion ; et surveiller ce qu’il fait (ou plutôt ne fait pas) pour nous débarrasser de ce boulet pendant que ses petits collègues du Gouvernement continuent à dépenser notre argent.

*

Pourquoi est-ce que ce problème de la dette est si important ? Parce que Dette et État-Providence sont liés et se tiennent par la barbichette ! L’État n’a plus d’argent et les impôts ne rentrent plus, mais comme l’État refuse toujours obstinément de renoncer à ses “politiques publiques” et ses interventions tous azimut, il cherche l’argent et le trouve : en empruntant et en accroissant la dette.

Si nous en sommes là, c’est parce que tous nos idéologues-dirigeants ont été pollués par des théories Keynésiennes qui nous mènent dans le mur. Leur idée c’est : dès qu’il y a un problème, il faut que l’État intervienne encore plus largement, en augmentant encore plus les dépenses. Alors qu’il faudrait évidemment faire le contraire ! L’État est le problème, pas la solution. Mais trop de gens ont intérêt à ce que le système continue et donc, dans tous les domaines, nos politiciens alignent les “politiques publiques” et les interventions de l’État… Alignant aussi les factures — payées par le dette… Vous voyez le cycle infernal !

Nos politiques sont accros à la dette et dopés à mort : à l’image de Lance Armstrong dont il faut mettre symboliquement la photo sur tous les billets !

Le problème de nos hommes politiques c’est qu’ils sont accros à l’intervention publique, défoncés à la subvention payée à crédit par la dette que, depuis 40 ans, ils ont laissé croître de façon abyssale. Et donc vous comprenez bien qu’ils ne sont pas prêts d’y renoncer : c’est une drogue, une addiction, une maladie qui aurait du les envoyer devant une Cour de justice budgétaire ou en prison mais pas au Conseil des ministre !

Fruit d’une accumulation de budgets en déséquilibre depuis plus de trente ans, la dette Française s’élève aujourd’hui à plus de 2000 milliards d’euros. Exprimée en pourcentage, elle se situe désormais à 93,4 % du PIB !  C’est évidemment abyssal. Mais vous avez remarqué que les Gouvernements, les hommes politiques, ne parlent jamais de la dette – et pour cause : c’est leur secret honteux et donc, tant qu’on ne l’aura pas faire éclater au grand jour, les citoyens ne comprendront pas ce qui se passe ni l’ampleur de la bombe à retardement que ces politiciens sans scrupules ont allumée sous nos pieds de façon totalement indigne et irresponsable.

Ils continuent donc à financer leurs “politiques publiques” à crédit, sur des crédits qu’il n’ont pas, avec de l’argent emprunté ! Et le pire est qu’ils différeront toujours les solutions : tant qu’ils penseront qu’ils peuvent s’en tirer avec le “rideau de fumée” de com’, ils ne feront pas ce qui est pourtant nécessaire. Plus ils auront attendu pour rectifier le tir et plus la facture des Français sera lourde.

*

— Lance Armstrong pensait qu’il pouvait gagner ses Tours de France en se dopant.
— nos politiciens pensent aussi qu’ils peuvent gagner la France en se shootant aux stéroïdes, ou aux euphorisants et en dopant la France à la dette. C’est pour ça, symboliquement, que je propose de mettre la photo de Lance Armstrong sur les billets d’euros ! Pour que les Français se disent tous les jours : “merde, ça va mal finir ! Il faut les arrêter ça et mettre en place une législation draconienne : anti-dopage et anti dette !” Il est temps de soumettre tous les ministres à un sévère contrôle antidopage.

*

Et la fin de l’histoire, ce sera comment ?

Actuellement, nos politiciens-junkies peuvent encore se payer du bon temps. Tant qu’on leur prêtera, ils emprunteront : les taux sont bas et nos créditeurs nous facilitent notre addiction. Pourtant un jour ou l’autre, il faudra bien payer la facture. Mais nos politiciens pensent qu’ils n’auront même pas à le faire et qu’il sera plus simple d’avouer qu’ils “font défaut” (c’est à dire qu’ils ne rembourseront pas la dette !). Et on ne voit effectivement pas nos politiques dire à leurs électeurs-contribuables : “je vais être obligé de vous tondre pour rembourser nos créanciers chinois !”. Donc ils préféreront faire un bras d’honneur aux chinois qui en retour ne nous prêteront plus rien !

Alors, la France sera mise sous tutelle, devenant une simple colonie de nos créanciers, qui annuleront généreusement une grande partie de notre dette. Mais la contrepartie pour les honteux perdants de cette guerre sera terrible : nous serons mis en coupe réglée, au pain sec et à l’eau.
— oubliez votre retraite, elle n’existera plus ;
— oubliez vos salaires, ils seront divisés par trois ;
— oubliez votre épargne, elle sera confisquée ;
— oubliez vos planques douillettes dans des emplois protégés, ils ne le seront plus ;
— oubliez vos prestations sociales de toutes sortes : il n’y en aura plus ;
— mais n’oubliez pas vos mouchoirs : vous n’aurez plus que vos yeux pour pleurer.

*

Pour ceux qui veulent continuer à se balader… (mais prenez des Dolipranes avant !)
L’anticapitalisme
Leur anti-capitalisme a enfin marché : le capitalisme est mort !
La mort du sale rat de capitaliste racontée aux petits enfants
La dette…
Une dette qui devrait faire honte à nos dirigeants !
L’Etat-“Providence”
Le problème avec l’État-providence c’est quand la perfusion s’arrête !
Quand l’Etat-Providence s’échouera sur la plage des illusions idéologiques…
Le chômage
Pourquoi ils mentent sur les chiffres du chômage :
Pourquoi il ne faut surtout pas qu’ils “inversent les courbes !”
La marée noire va emporter Pôle-emploi
Pôle Emploi est en feu
Les primes et subventions…
Les États jouent au Monopoly avec les économies
Les taxes…
La mise en coupe du revenu disponible des Français
Des impôts, mais «dans l’idéal, le moins possible»
Taxes, taxes et taxes etc
Une «supertaxe» du FMI sur l’épargne des ménages ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: