Une “Commission de la Hache” (pour tailler dans les dépenses publiques !)

hache_cut_A2
.
Je ne sais pas si vous avez suivi l’histoire de l’écotaxe, mais ce qui me frappe le plus, c’est que nos politiques et idéologues ne raisonnent plus qu’en terme de taxes, de prélèvements, de contributions, ou d’impôts… Ce qui les rend malades — ce n’est pas que la France aille mal — mais uniquement que le raz-le-bol fiscal fasse descendre les gens dans la rue (ou monter sur leurs tracteurs), et les prive d’une recette ! Ça, ils ne le comprennent pas : “Quoi ? le Peuple ne veut plus payer nos dimes et nos gabelles ? Mais comment allons nous financer notre train de vie alors ?”

Eh bien justement, parlons-en des dépenses ! Comme ils ne semblent pas piger ce que veut dire couper dans les dépenses (pour eux c’est “la quadrature du cercle”), il faut les aider en créant immédiatement une Commission de la Hache qui fera une liste exhaustive des organismes inutiles et une liste des dépenses inutiles en temps de crise. Et proposera donc au Gouvernement (qui ne semble ne pas les voir) les coupes sombres qu’il faut faire dans les dépenses. Ça sauvera le pays de la déroute qui s’annonce… Et, à la tête de cette Commission, je nommerais le Président de la Cour des Comptes : il connait bien le sujet et ça ira très vite : en trois mois tout sera listé et réglé. Et, la mission étant accomplie, on pourra dissoudre la Commission !

hache Quand je dis qu’il faut tailler à la hache dans les dépenses, je ne dis pas qu’il faut faire comme le moine abruti tout en bas de l’image – qui coupe carrément les fondations et l’arbre à la base ! (ce qu’ils font en ce moment en taillant dans les revenus de tous “les riches” et en taxant toutes les entreprises jusqu’à ce que plus rien ne pousse et que l’arbre du capitalisme lui même s’effondre). Ça c’est de la folie idéologique furieuse qui conduira tout le monde à Pôle Emploi.

La Commission de la Hache ne s’attaquera pas aux fonctions régaliennes de l’État !

Elle ne s’attaquera évidemment pas comme un sauvage aux infirmières. Non, non, non, celles-là on les garde – et on les augmente même. On leur laisserait aussi les Affaires étrangères et la Défense (il faut bien défendre le pays même quand le Gouvernement n’a plus d’argent pour entretenir les armées) ; On leur laisserait également la Police (en espérant qu’ils feront mieux qu’à Marseille ou dans les zones de sécurité prioritaire où ce n’est pas génial justement). Donc tout ça on le laisse à l’État. Avant je leur laissais en premier et sans hésiter l’Éducation, mais maintenant — vu l’effrayante déroute d’un système éducatif lourd comme l’Armée rouge et éjectant des jeunes sans aucune réelle formation — je me dis que ce serait finalement peut-être mieux si on confiait tout ça au privé avec des chèques-formation et des bourses. Mais enfin bon, ne nous attardons pas sur ce point qui n’est pas essentiel puisque, je vous l’ai dit, je conserve l’Éducation dans les fonctions régaliennes – provisoirement :-)

On taille en revanche sauvagement dans les dépenses et subventions aux organismes inutiles !

Le but est de faire comme le moine qui est en haut de l’arbre : il a tout compris et (contrairement à son collègue du bas), taille les branches mortes et inutiles. N’importe quel jardinier sais ça, mais je reconnais que ça ne s’apprend pas à l’ENA.

Le Bottin administratif liste tous les trucs inutiles financés en pure perte par les contribuables. Il est sur toutes les cheminées des cabinets ministériels, et donc les Parlementaires et les membres de la Cour des Comptes le connaissent très bien : il leur suffit de l’ouvrir et de le feuilleter pour découvir qu’il y a plus de fonctionnaires rue de Varenne au Ministère de l’Agriculture que de paysans dans les champs ! Et plus de fonctionnaires avenue de Ségur au Ministère de la Santé que d’infirmières et de chirurgiens dans les hôpitaux… Et je ne parle même pas des autres ministères.

Il y a des centaines d’organismes-bidon qui entartrent la République et qu’on peut supprimer sans que personne ne s’en rende compte : toutes les Commissions, Haut comités, Hauts Conseils, Délégations, Observatoires, Centres d’analyses sur ceci ou cela, tous les bidules administratifs empilés pour placer des copains et aussi se dédouanner de ne pas savoir prendre de décisions en commandant des “rapports” à telle ou telle Mission théodule. Ces rapports ne servent strictement à rien et n’ont qu’un seul but : permettre au Gouvernement de gagner du temps et de multiplier les écrans de fumée. Les placards de la République sont pleins de ces rapports. La République est pleine de ces Missions et Comités. Donc on les supprime : couic, terminé, rayés de la carte administrative, tout comme Conseil économique et social que je supprime évidemment car il n’a jamais servi à rien…

Si le Gouvernement se pose des questions, il les pose au Parlement qui a ses propres commissions (politiques). Ou au Conseil d’Etat et à la Cour des Comptes qui sont là pour ça (pour ce qui est juridique et financier). C’est bien suffisant. Donc point final : on supprime tout le reste sans hésiter !

Ce qu’il faut supprimer ensuite ce sont évidemment tous les échelons parasites qui dupliquent (ou triplent) au niveaux départemental, régional ou communal les Directions administratives du niveau national (vous savez les trucs avec des D et des R (D pour “Départemental” et R pour “Régional” dans tous les trucs genre DDE, DRE, DDA, DRA, DRAC etc, etc).

On supprime enfin les trois quart des ministères !

Prenez un Doliprane 1000 et lisez la liste de ce dont ils s’occupent. Il y a un Ministre – et un ministère – pour chaque activité : la défense, les affaires étrangères, l’éducation, la justice, le commerce extérieur, la santé, le logement, les sports, l’artisanat, l’innovation, la famille, les transports, les droits des femmes, l’agroalimentaire, le tourisme, la communication, le commerce, les personnes handicapées, la recherche, l’économie sociale et solidaire, les personnes âgées, la vie associative, la jeunesse, l’agriculture, le dialogue social, la réussite éducative, l’éducation populaire, la ville,le redressement productif, la dépendance, la culture, l’économie maritime, la francophonie, les petites entreprises, les moyennes entreprises, les anciens combattants, le commerce extérieur, la formation professionnelle, l’économie numérique….

Vous imaginez l’empilement de fonctionnaires et de bureaux pour surveiller tout ça ? Vous pensez vraiment qu’on a besoin de payer des impôts et des taxes pour ça ? Et naturellement chacun de ces ministères a ses propres services de communication propagande que je supprime évidemment immédiatement pour les remplacer par un service unique d’information du Gouvernement (car il est normal qu’il puisse nous dire ce qu’il fait pour la France). Mais prendre sur nos impôts pour cirer les pompes de chaque ministre, sûrement pas !

Et ils ils ont le toupet de nous dire qu’ils ne voient vraiment pas où faire des “réductions de dépenses” ? Vraiment ? Non mais on se moque de qui ?

*

Voilà ce que ferait ma “Commission de la Hache” présidée par le Président de la Cour des Comptes, Didier Migaud, que je considère comme un homme qui force le repect.

Un grand trait rouge en travers de la page sur tous ces organismes parasites !

Le rapport de cette Commission – qui serait remis au Gouvernement dans les 2 mois – dirait simplement aux Parlementaires : “Maintenant fini la rigolade ; c’est la crise économique. Vous taillez, vous coupez, vous nous enlevez les 4/5 des dépenses de toutes ces commissions Théodule, Hauts comités, Observatoires, Missions truc et Délégations machin-chose… Et vous avez une semaine pour rendre la liste limitative du 1/5 qu’on doit absolulment garder. Allez ouste, exécution !”

Ce ne sera évidemment pas suffisant !

Vous vous doutez bien que ne sera évidemment pas suffisant et qu’il faudra faire beaucoup plus d’économies ! Mais ce sont de vieux crocodiles et ils essayeront, comme à chaque fois, de ne rien faire. C’est pour ça que cette Commission de la Hache servira de révélateur : si vous voyez qu’ils sont incapables de supprimer en premier tous ces organismes, alors renoncez à tout le reste : c’est qu’ils ne feront rien, rien sur les grosses dépenses, rien sur la dette, rien sur rien ! Vous verrez, ce sera un bon test. Mais au moins tout le monde verra que ce sont des pleutres sans courage. Ce sera déjà ça.

J’ai déjà expliqué, dans un post précédent, comment on pouvait faire des réductions de dépenses et des économies massives. Et comment on pouvait “supprimer” des milliers de fonctionnaires sans même les mettre à la rue – ou dans la rue – et sans provoquer une révolution (comme ils en font chaque fois la menace pour conserver leurs “droits-z-aquis” et ne surtout rien changer); Je n’y reviens donc pas.

Le jour où la Cour des Comptes a pris le contrôle du Parlement

La grande farce de la réduction du “mille-feuille” administratif
Purger la bureaucratie sans mettre les fonctionnaires dans la rue ?
La bureaucratie occupe 90% de nos vie !
La France crève de sa paperasse et ne s’en rend même plus compte !
Arrêter l’avancée d’un Etat-“providence” en faillite qui plombe la Société

Et si vous voulez vous acheter un Bottin Administratif, c’est ici (pour 535 euros !) et il y a aussi le Bottin Communal… Oui, cette République est un énorme fromage !

Illustration : Miniaturist, Moralia in Job by Gregory the Great, 1111, Illumination on parchment, Bibliothèque Municipale, Dijon

2 responses to “Une “Commission de la Hache” (pour tailler dans les dépenses publiques !)

  1. Bonjour Switchies, vous expliquez clairement, avec précision et humour ce que tout le monde pense depuis si longtemps ! Quand cette idée sera-t-elle enfin mise à l’œuvre ? Un gouvernement sans corruption et privilèges, sans gaspillage, sans associations et mille-feuilles bureaucratiques inutiles, peut-on encore en rêver alors que l’on découvre chaque jour de nouvelles magouilles et gaspillages au profit des plus puissants ? Merci pour vos analyses toujours si pertinentes et pleines de bon sens…

  2. Pingback: Questions pour un Champion : le super champion Jean-Marc Ayrault déchu | Contrepoints

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: