Pagaille à tous les étages dans la communication gouvernementale

dog_1
.
Je n’ai jamais vu une gestion aussi brouillonne de la communication gouvernementale : ils allument des feux dans tous les coins, annoncent tous les jours des trucs confus soit disant stratégiques, empilent des mesures à tous les étages dans un désordre indescriptible… Bref c’est la confusion généralisée et le bordel noir en terme de communication …

Plus personne n’arrive à suivre, et je mets d’ailleurs au défi qui que ce soit de comprendre quoi que ce soit à ce qu’ils font : c’est totalement illisible. Et donc je ne vais même pas essayer de décrypter tout ça tellement j’en ai marre de ce chaos de communication.

Personne ne retiendra n’importe comment rien de ce qu’ils font dans ce coma éthylique !

Pendant que les Préfets – dans leurs synthèses mensuelles – tentent d’alerter un pouvoir atteint d’une étonnante surdité devant les crispations qui montent de tous les départements, le Gouvernement continue, de façon brouillonne, à empiler les annonces.

Lundi c’était Hollande qui participait aux Cérémonies anniversaire de l’armistice du 11 novembre et lançait les Commémorations du Centenaire de la Guerre de 1914. Les médias ont bien retenu les sifflets, mais n’ont pas eu le temps de digérer le reste. Les cérémonies étaient à peine terminées que paf, mardi c’était la grande “Conférence européenne de Paris sur l’emploi des jeunes” (le gros truc avec plein de chefs d’États). Mais là aussi, pas le temps de comprendre car aujourd’hui, paf, c’était au tour de Montebourg d’annoncer son grand “Plan de résistance économique” (un gros bidule aussi, mais pareil : pas le temps de lire). Et, au même Conseil des Ministres, paf, son collègue de l’agriculture présente sa grande “loi d’Avenir pour l’agriculture”. Ça doit être important l’Avenir de l’agriculture, mais pas le temps de regarder car, paf, au même Conseil, c’est le projet de loi de finances rectificative pour 2013 qui est présenté (pas rien non plus) et aussi des communications sur la Réforme de l’assurance-vie et la mise en œuvre de a refondation de l’école de la République (deux gros trucs également mais les gens n’ont qu’un cerveau et deux oreilles).

Bref, je ne sais pas à quoi ils jouent en empilant et en entassant les annonces comme ça — et surtout en nous les vomissant à jet continu comme dans une sorte diarrhée gouvernementale ou de dysenterie étatique. Et ils brouillent/touillent encore davantage en ouvrant un autre front avec Minute et Taubira ! On se demande bien ce qu’ils pourraient encore inventer et ajouter pour torpiller et pulvériser définitivement le peu qui reste de leur “communication” ! Vraiment à pleurer.

“J’ai toujours aimé que les chiens n’aient pas besoin de sacs à main”

Comment ? Vous ne comprenez pas ce que cette phrase vient faire ici ? Mais je vous l’ai dit : j’en ai marre de parler de ce que fait le Gouvernement dont la communication est totalement brouillonne et chaotique. Et donc je préfère carrément parler d’autre chose et notamment d’une interview que j’ai entendue aujourd’hui où Peter Knapp, interrogé par Alain Kruger sur France-Culture, disait ceci que j’ai bien aimé :

guillemets_noirs_2_left Dans ma jeunesse, j’ai toujours connu des animaux – dans la maison et en dehors de la maison : les chevaux étaient nos moteurs ; les chiens remplaçaient nos frères et sœurs quand ils n’étaient pas là. Il y avait toute cette richesse de l’animal et j’ai toujours aimé qu’ils n’aient pas besoin de sacs à main ou de valises ! Je me suis toujours dit : mais comment font-ils eux pour vivre aussi libres alors que nous n’en sommes pas foutus !”

Voilà ce que disait Peter Knapp que j’écoutais ce matin sur mon iPod en allant aux Quinze-Vingts par une belle matinée ensoleillée d’automne. Qu’il dise qu’il a toujours aimé que les chiens n’aient pas besoin de sacs à main me parait beaucoup plus intéressant, voyez-vous, que le chaos de la communication gouvernementale dont on ne retiendra rien sinon sa nullité.

S’ils ne faisaient plus rien, ce serait aussi bien !
Le site d’où sont tirées les images

dog_2

One response to “Pagaille à tous les étages dans la communication gouvernementale

  1. Bichau

    Excellent, comme d’habitude Switchie, je prends votre idée pour alimenter mon blog. Le bateau est en perdition et le commandant ne sait plus quels ordres donner, autant les mettre en quarantaine et nous débrouiller sans eux. Amicalement,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: