Rien qu’en regardant cette photo, vous comprenez pourquoi c’est très mal barré pour l’emploi des jeunes !

CEPEJ
.
Tous ces gens, ce sont les chefs d’États réunis, le 12 novembre 2013, pour la “Conférence de Paris pour l’emploi des jeunes”. C’était hier, mais comme vous avez déjà tous oublié ce Sommet, je vous le rappelle que son but était de “mobiliser, autant qu’il sera possible, tous les financements en direction de l’emploi des jeunes”. YAY ! Hollande s’est fendu d’un beau discours, mais ce qui était surtout important pour eux, c’était la photo : car ils se sont brusquement rappelés qu’il y avait des élections européennes l’année prochaine, alors ils se bougent, vite, histoire de montrer que l’Europe c’est cool et pas seulement une zone sinistrée de déroute économique et de chômage massif…

Les chefs d’entreprises qui créent les vrais emplois, ils n’y pensent même pas !

L’objectif qu’ils ont trouvé, c’est – tenez vous bien – de mettre en place la « garantie jeunesse ». YAY ! encore un truc de fous, mais que voulez-vous, ils sont persuadés que seul leur interventionnisme Étatique maladif est susceptible de créer des emplois. Les entreprises, ils n’y pensent même pas ! À la limite, s’il y avait eu sur la photo, non pas des politiques, mais des représentants des chefs d’entreprises Français, Allemands, Italiens, Hollandais etc, je me serais dit : “tiens, cette fois, il y a une petite chance que ça marche”. Surtout si les politiques avaient dit : “vous les entrepreneurs, vous les créateurs de richesse et d’emplois, on vous a trop taxés. On a mis du temps, mais bon on a enfin compris que le matraquage fiscal n’était pas le meilleur moyen pour lutter contre le chômage. Et donc — au lieu de continuer à prélever des impôts pour financer nos plans européens bureaucratiques qui ne marchent pas — on va tout simplement vous laisser l’argent que vous gagnez afin que vous utilisisez vos bénéfices pour investir, développer la formation professionnelle, payer des salaires, distribuer du pouvoir d’achat, et embaucher des jeunes ! etc.

Ils sont tous frappés de Keynésianisme aïgu et de Colbertisme funeste

Depuis des années, ils lancent des grands programmes européens qui ne marchent pas. L’europe est sinistrée, tout le monde le voit, sauf eux qui ont décidé qu’il fallait continuer dans le même sens ! Hollande a d’ailleurs indiqué qu’ils “avaient les instruments financiers” pour y arriver (instruments qui se trouvent parait-il déjà dans le budget européen et qui pourront encore être amplifiés dans ce qu’ils appellent «le cadre financier pluriannuel», c’est-à-dire les prochains budgets européens” (sic).

Et donc ils s’obstinent. Et n’imaginez pas que cet argent est tombé de la hotte du Père Noël : ce qu’ils vont dépenser au niveau européen, il faut bien évidemment qu’ils nous l’ait déjà pris auparavant. Qu’ils l’aient détourné du marché et du circuit marchand des entreprises capitalistes. Et là, ils nous précisent “qu’il y a 6 milliards qui ont été dégagés, qui s’ajoutent aux 3 milliards qui existent déjà du Fonds social européen et qui s’ajoutent aussi aux interventions de la Banque européenne d’investissement”.

En tout cas l’argent va couler à flots. François Hollande l’a dit : “Tout l’enjeu, c’est d’aller vite. Une décision a été prise au cours de ce sommet : tous les pays qui auront adressé à la Commission européenne leur programme pour la mise en place de la garantie jeunesse pourront, dès le 1er janvier, avoir la mise à disposition des financements correspondants”. C’est magique l’Europe. Elle est sinistrée mais semble-t-il pleine d’argent à dépenser ! La jeunesse européenne est donc sauvée et ça va embaucher à tour de bras dans toute l’Europe.

Une déroute prévisible de plus, mais tragique pour les jeunes

Bien évidemment, toutes ces sommes qu’ils vont engloutir pour nous faire croire que l’Europe avance, ne créeront pas d’emplois et achêveront de ruiner les entreprises européennes. Car ce sont les entreprises qui doivent créer les emplois, pas ces “programmes européens” lointains, bureaucratiques et inefficaces. Aucun de leurs derniers “plans de relance” n’a fonctionné par le passé ; et celui-ci — qui doit mettre en place, sans rire, une “garantie jeunesse” — ne fonctionnera donc pas plus que les autres.

En fait c’est le bilan d’échec de leurs politiques interventionnistes, étatiques, keynésiennes et colbertistes qu’il faudrait tirer. Peut-être les prochaines élections européennes seront l’occasion de leur dire ?

Quand tous ces jeunes chômeurs se révolteront, ça fera mal !
Le chômage des jeunes grecs n’a jamais empêché Barroso de dormir !
Pourquoi il ne faut pas que Hollande tente d”inverser les courbes” !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: