Le Vénézuéla, je vous le dis : vraiment que du bonheur !

Maduro_A

.
Les élections municipales se sont déroulées dimanche au Venezuela et je ne sais donc pas, ce soir, comment titrera la Presse demain. Sachez seulement que c’est tout de même un très singulier pays que celui dirigé par Nicolas Maduro, élu en avril comme successeur désigné de Hugo Chavez. Les médias Français en parlent très peu, mais c’est un pays de rêve : une des inflations les plus élevées de l’hémisphère (approchant les 50% annuels), une pénurie chronique des produits de première nécessité, des coupures d’électricité quotidiennes, une criminalité qui en fait un des pays les plus dangereux du continent… Bref, un pays de rêve mais surtout dirigé par le très singulier Nicolas Maduro !

Dès son investiture, le président Maduro s’est fait octroyer les pleins pouvoirs par l’Assemblée nationale. En grand démocrate, il gouverne donc par décrets pour mener « une guerre économique contre la bourgeoisie parasitaire et l’impérialisme ». Vous voyez, il y va carrément.

Maduro fixe les prix

Pour faire baisser les prix (comme d’autres, ailleurs, veulent “inverser les courbes”) le Président Maduro a annoncé que le prix des voitures serait désormais fixé par l’État. Et pan, rien de tel que de s’assurer le contrôle du processus de production pour fixer des “prix justes” ! Peut-être ça va donner des idées à Montebourg, qui sait ? Comme Maduro l’a gentiment indiqué, “les jours des « mafias » qui contrôlent les prix sont comptés”. Lui aussi, voyez-vous, “n’aime pas les riches” !

Maduro fixe les dates du calendrier

Maduro ne fixe pas seulement les prix, il fixe également les dates du calendrier. Il a commencé par créer une “Journée de Loyauté et d’Amour à Hugo Chavez”. Puis, soucieux du bonheur de son Peuple, il a annoncé le 1er novembre qu’il avait “avancé l’arrivée de Noël”

Beaucoup ont alors pensé qu’il était cinglé, mais pas du tout : comme les élections municipales avaient lieu le 8 décembre, il était effectivement judicieux, pour l’Administration Maduro, d’avoir le temps de verser les bonus de Nöel avant le 1er décembre : après, ç’aurait évidemment été après les élections du 8 décembre et donc trop tard pour influencer le scrutin. Donc pas fou du tout le Président : les électeurs ça se soigne, surtout quand on est soucieux du Bonheur du Peuple.

Maduro fait le bonheur du peuple

La grande idée de Nicolas Maduro restera tout de même celle d’avoir annoncé le 25 octobre, la création d’un « vice-ministère du suprême bonheur social du peuple ». Eh oui, ça existe désormais au Venezuela. Dirigé par Rafael Rios, ce nouveau ministère est chargé des plus démunis. « Nous ne disons pas que tous les Vénézuéliens vont être heureux, a tenu à préciser son nouveau titulaire, mais nous allons nous efforcer, au sein de l’Etat, de peser sur les facteurs qui empêchent les gens d’être heureux. »

Et effectivement dans un pays où même le papier toilette manque, un tel ministère ne sera pas de trop. L’idée générale étant évidemment toujours, pour Nicolas Maduro, “d’aller au-delà de l’ordre capitaliste”. Il le sent bien son plan, et je pense donc que c’est un truc qui va superbement réussir !

*

Rien à voir mais je me rappelle que, sous la Présidence de Giscard d’Estaing, un certain Jacques Chirac, alors Premier ministre, avait nommé en mai 1974, un ministre de la Qualité de la vie ! Bon, il n’était pas chargé du “suprême bonheur social du peuple” mais uniquement de l’environnement. Mais tout de même, on voit que tous ces hommes politiques devraient retourner aux champs pendant quelques temps. Histoire de remuer des mottes de terre au lieu de nous plomber la tête avec leurs structures ministérielles à la noix. Mais qu’ils arrêtent de vouloir faire le bonheur des Peuples ! J’en ai assez des “Hommes providentiels”.

*

Les idées de Maduro contre la pénurie dans l’utopie socialiste
Nicolas Maduro et son “Téléjournal de la vérité» !
Montebourg aussi pourrait nous fixer le prix des voitures!

Maduro_B

3 responses to “Le Vénézuéla, je vous le dis : vraiment que du bonheur !

  1. Excellent article, “Switchie”, plein d’humour et relatant très bien la situation de ce pays, lui aussi aux idées très … démocrates, dirigé par un grand ….. démocrate …. !

  2. Pour ceux qui lisent l’espagnol, s’intéressent au Venezuela et ont de l’humour, je conseille vivement “El Chigüire Bipolare”. Par exemple, cet article

  3. Maduro n’a pas peur des bonnets rouges.
    C’est sûr, il est plus fort que Toumou Présiflan…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: