Des journalistes soumis et serviles qui font honte à leur profession !

Elysee_ConfPresse_A
.

On voit bien, en regardant ce décor de théâtre d’ancien régime digne de Disneyland, que ces “conférences de presse” présidentiellles ne sont qu’une vaste mise en scène destinée non pas à “informer” mais à faire estampiller “média” une simple propagande officielle récitée au pupitre. Tout est organisé pour congeler la parole comme en Corée du Nord : il y a un Président, rigide derrière son pupitre conçu pour dominer l’espace. Il y a le carré monolithique de ministres déférents et au garde à vous. Il y a d’autres personnes — que je me refuse à appeler des “journalistes” car ils n’ont pas le courage de poser des questions — qui sont “accrédités” à l’Élysée, donc déjà suspects à mes yeux (comment être “objectif” en étant “accrédité” ? Quel est ce pays où la liberté de poser une question doit être “accréditée” ?). Et il y a enfin un “préposé officiel au micro-baladeur” qui ne va solliciter que les bonnes questions, sans autoriser le moindre droit de suite ou de relance !

C’est finalement Alain Barluet qui, dans un tardif sursaut d’honneur, lâche la vérité : près d’une heure après avoir posé sa question sur Valérie Trierweiler, il dit sur Twitter ce qui aurait du faire la “Une” de tous les médias le lendemain :

Elysee_ConfPresse_C_Londres
.
Cet homme aurait du avoir le courage de démissionner dès le lendemain de son poste de Président de l’Association de la Presse Présidentielle :

En organisant un tel simulacre de Conférence de presse sans donner aux journalistes de “droit de suite” — c’est à dire sans leur permettre de reposer des questions au cas où la réponse n’aurait pas été satisfaisante — Hollande a pu systématiquement se permettre :

• de ne pas aborder sa vie soit-disant “privée” alors que la vie privée d’un homme public est par définition publique. Et que cette histoire Julie Gayet est hallucinante et l’hospitalisation de Valérie Trierweiler L’affaire Julie Gayet : les dessous d’une hospitalisation rocambolesque !

• oser déclarer : “Ma sécurité est assurée partout” alors que Sébastien Valiela, le photographe de Closer, a publiquement affirmé qu’il aurait pu tirer le Président comme un lapin. ”J’ai travaillé à peu près sur tous les derniers présidents, a déclaré le photographe, notamment par exemple pour la photo de Mazarine, on était obligés de se placer à peu près à 300 mètres. Il y avait une quinzaine de gardes du corps, c’était très surveillé, on était loin, on avait un très gros objectif. Là, on était à proximité. Il n’y avait quasiment pas de sécurité autour du président de la République. Pour pouvoir se rendre à des rendez-vous avec Julie Gayet, il a dû prendre des risques. A partir du moment où il était dans l’appartement, la sécurité partait. Un dispositif autour d’un président, c’est normalement plus important que ça” s’étonne-t-il.

Des journalistes serviles et soumis

Les “journalistes” Français n’ont pas le droit de poser de questions embarrassantes. Ils sont aux ordres, complaisants, déférents, obéissants, obséquieux, prosternés, soumis ! Ils sont de la classe des journalistes courbés et reconnaissants parce que subventionnés. Ils ne sont pas seulement le déshonneur de la profession : il ne font pas honneur à la France et la Presse internationale les couvre d’ailleurs à juste titre de ses quolibets.

Si vous voulez voir de vrais journalistes OSER poser des questions embarrassantes, regardez ces trois vidéos de la BBC . Et vous aurez honte des journalistes Français ; Commencez avec celle de Chloe Smith ! Et imaginez la même situation en France ! Imaginez, par exemple, des journalistes courageux lors d’une “conférence de presse” de Hollande !

*

Supprimer ces conférences de presse-spectacle !
Les journalistes Français ne posent jamais de questions !
Hollande aime la “vérité” comme le président vénézuélien !
Mais bien sûr que Mirza a sa carte de Presse !

Dictionnaire Larousse :
QUESTION : n.f.
“Demande faite pour obtenir une information, vérifier des connaissances”.

*

La réaction intéressante de Philip Turle, rédacteur en chef adjoint à la rédaction anglaise de RFI, se montre très critique envers ses confrères français qui a déclaré :

“Quand je lis la presse britannique au lendemain de cette conférence de presse, la plupart des médias ne comprennent pas que les journalistes français n’aient pas poussé davantage François Hollande dans ses retranchements.

En Grande-Bretagne, si David Cameron avait été dans cette situation, les journalistes lui auraient dit : “est-ce que vous n’avez pas honte de ce que vous avez fait ?” En France, cela semble impossible. Il demeure toujours cette impression que le roi/président vient parler aux petites gens, les journalistes, et qu’ils restent dociles.

Si j’avais été présent à cette conférence de presse, je n’aurais pas hésité à lui adresser cette question franche. Le président de l’association de la presse présidentielle a bien tenté de le faire mais il avait l’air terrorisé comme s’il allait être fusillé, au point de s’excuser presque sur Twitter ensuite. Je lui aurais demandé, comme mes confrères anglo-saxons ont sûrement eu envie de le faire : “est-ce que vous avez honte de ce que vous avez fait ?” “Ne pensez-vous pas que les Français sont déçus de voir cette image que vous donnez.” Si la relation présumée est bien confirmée, cela serait considéré comme une faute en Angleterre.”

(Propos recueillis par Melissa Bounoua et Anthime Verdier du Nouvel Obs.

Elysee_ConfPresse_B

8 responses to “Des journalistes soumis et serviles qui font honte à leur profession !

  1. Aya

    N’est pas Albert Londres qui veut .Son dernier reportage sombra d’ailleurs, coincidence ou pas avec lui …
    Bravo neanmoins pour ce tweet .

  2. Merci “Switchie” de dire ainsi ce que je pense aussi de la presse et de son attitude honteuse …

  3. Pingback: Des journalistes soumis et serviles qui font honte à leur profession ! | CatInfor.com

  4. Pingback: Dreuz.info » Il n’y a pas de presse libre en France

  5. Pingback: Il n’y a pas de presse libre en France | JJACQUES

  6. Pingback: Le Gouverne-ment, les médias mentent, la démocratie va mal… | Contrepoints

  7. Pingback: Le Gouverne-ment, les médias mentent, la démocratie va mal… | gold is money

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: