Les “contreparties” ? Mais je suis pour !

boomerang
.
Le 21 Janvier, dans ses vœux aux “acteurs de l’économie et de l’emploi”, réunis à l’Élysée, F. Hollande a évoqué les fameuses “contreparties” exigées des entreprises dans le cadre du Pacte de responsabilité. «Elles devront être claires, précises, mesurables, et donc vérifiables, a-t-il indiqué.

Une idée de fonctionnaire

Je partage évidemment totalement l’avis de ceux qui — sachant ce qu’est une entreprise et connaissant les mécanismes du marché — savent qu’un chef d’entreprise n’embauche pas en raison de “contreparties” données par l’État, mais en fonction des opportunités du marché et des contraintes de la concurrence. Mais le fonctionnaire Hollande fait partie de ceux qui pensent “emplois aidés” et “emploi public” dans la fonction publique. Pour eux, il suffit donc de prendre l’argent du contribuable, de créér le poste de fonctionnaire, et hop c’est fait : on a un “emploi d’avenir” qui est la contrepartie du financement ! Aussi simple que ça. C’est d’ailleurs comme cela qu’il pensait inverser la courbe du chômage… Mais qu’il aille donc (lui et ses ministres) créér une entreprise : juste pour qu’on puisse voir le nombre d’emplois qu’il sera capable de créer “en contrepartie” de ses idées socialistes. Qu’il commence avec Montebourg par exemple.

Je trouve donc cette idée idiote — tout comme celle de l’“Observatoire des contreparties” (un de plus) qu’il va mettre en place pour “évaluer leur mise en œuvre effective”…

Mais bon, puisqu’il écrase le contribuable d’impôts pour financer ses politiques publiques, prenons-le au mot.

Imposons lui les “contreparties” qu’il exige des autres !

Il exige des contreparties “claires, précises, mesurables, et donc vérifiables” ? Très bien, qu’il étende cette exigence à son propre Gouvernement :

• Il a un ministre de l’Éducation nationale ? Qu’il nous donne des contreparties claires, précises, mesurables et donc vérifiables pour qu’on juge le niveau scolaire !
• Il a un ministre de l’Intérieur ? Qu’il nous donne des contreparties claires, précises, mesurables et donc vérifiables pour qu’on juge le niveau de sécurité à Marseille, en Corse ou ailleurs !
• Il a un ministre du Travail ? Qu’il nous donne des contreparties claires, précises, mesurables et donc vérifiables pour qu’on juge comment marche Pôle emploi ou le système de formation professionnelle !
• Il a un ministre des chocs de Simplification ? Qu’il nous donne des contreparties claires, précises, mesurables et donc vérifiables pour qu’on juge comment avance ce serpent de mer de la paperasse bureaucratique.
• Il a un ministre de la réforme Territoriale ? Qu’il nous donne des contreparties claires, précises, mesurables et donc vérifiables pour qu’on puisse voir comment se réduit le “mille-feuille” administratif !
• Il a un ministre de la Défense ? Qu’il nous donne des contreparties claires, précises, mesurables et donc vérifiables pour qu’on juge comment ça marche en Centreafrique et combien coûtent ces guerres qui ne devaient durer que quelques semaines !
• Il a un ministre du Budget ? Qu’il nous donne des contreparties claires, précises, mesurables et donc vérifiables pour qu’on juge comment diminuent les dépenses et la dette !
• Il annonce des baisses d’impôts ? Qu’il nous donne des contreparties claires, précises, mesurables et donc vérifiables pour qu’on comprenne comment il va les réaliser !
• Il annonce qu’il va régulariser sa vie privée/publique ? Qu’il nous donne des contreparties claires, précises, mesurables et donc vérifiables pour qu’on sache qui est la Première Dame…

• etc. J’arrête, vous avez compris ! Encore une usine à gaz qui ne marchera pas. Ou plutôt un boomerang qu’ils vont se prendre dans la figure mais qui aura encore fait perdre du temps à la France.

*

Le capitalisme c’est dur à comprendre pour un socialiste qui se réveille…
L’autruche socialiste qui sort la tête ne devient pas un tigre libéral
L’État-Providence c’est magique !
Il est temps de choisir : Capitalisme ou Étatisme !
La poule capitaliste et la création de richesse
L’Etat providence c’est magique (la cigale et la fourmi)
Leur anti-capitalisme a enfin tué le sale rat de capitaliste !
L’Allemagne n’a pas besoin de tous ces rapports pour être compétitive
Compétitivité : il ne faut surtout pas changer de cap !
Du capitalisme performant à la déroute de l’État-Providence

3 responses to “Les “contreparties” ? Mais je suis pour !

  1. Christian

    Un socialiste ne se réveille jamais. Le rêve est beaucoup trop beau.
    D’ailleurs se réveillerait-il que le choc des boomerang revenant en escadrille le mettrait KO pour très longtemps.

  2. Orage

    Claires, précises, mesurables et vérifiables étendue à son propre gouvernement?
    Mais vous rêvez, mon pauvre!
    Ils manipulesnt les chiffres comme chacun sait. Nous n’aurons jamais rien de tel, tout sera bidonné!

  3. Le 21 janvier Capet a perdu sa caboche sur la place Royale et 220 ans plus tard, Mormoil 1er éructe une ânerie entre deux tours de scooter.
    C’était ça la contrepartie ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: