“Veuillez m’excuser pour cet arrêt momentané”… d’intérêt (pour ce qui se passe en France)

canard_renverse

Juste une toute petite explication à l’attention de ceux qui, jusqu’ici, ont eu la gentillesse de suivre ce pauvre blog. Contrairement à mon ordinateur (qui a eu droit à deux semaines de vacances chez Apple pour remplacer la carte-mère qui était morte) — je suis resté en rade, à m’infliger le supplice d’écouter les nouvelles et de suivre l’actualité et sans pouvoir utiliser mon blog comme exutoire ou rédiger des posts rageurs pour me passer les nerfs. De quoi devenir cocaïnomane, alcoolique ou se tirer carrément une balle dans la tête.

Comme on approche d’échéances électorales importantes (municipales et européennes), le crétinisme politique et médiatique progresse de façon exponentielle, montant tous les jours d’un cran supplémentaire… Plus la situation économique devient préoccupante, et plus les politiques perdent à la fois la raison et le sens des priorités. Plus la vie quotidienne est difficile et compliquée, et plus on nous annonce de nouvelles lois qui vont encore augmenter la paperasse, les normes, les interdits et la bureaucratie. Plus les Français en ont marre, et plus le Gouvernement exacerbe les sujets de société qui exaspèrent l’opinion et divisent inutilement les Français. Et du côté des les médias, plus le pays va mal et plus ils donnent dans le futile, à grand renfort de talk-shows et d’émissions débiles où le rire gras et le dérisoire sont rois …

Avec ou sans blog, ce pays rend fou

Durant ces deux semaines sans blog pour passer ma rage et ma colère, je me rappelle avoir vu une grande interview accordée par Edward Snowden à la chaîne allemande ARD, pendant que tous les médias Français ne s’intéressaient qu’au minuscule voyage de Valérie Trierweiler en Inde. Je me rappelle que le chômage n’a pas cessé d’augmenter, mais entendu le Gouvernement nous expliquer qu’il avait tout de même baissé. Je me rappelle qu’à l’occasion du cinquantième anniversaire de la reconnaissance de la Chine par le Général de Gaulle, alors que nos petits idéologues Gaulois se vantaient d’avoir exporté leur révolution et la Commune de Paris, les Allemands se félicitaient de leurs exportations massives de machines outils créatrices de richesse et d’emplois… Je me rappelle avoir vu Hollande aller dire à Ankara qu’il consulterait les Français par référendum sur l’entrée de la Turquie en Europe, mais pas sur l’entrée des sans-papiers en France. J’ai vu que, sur ce sujet curieusement tabou chez nous, les Suisses s’étaient exprimés librement lors d’une nouvelle votation populaire, pendant que les bobos parisiens et notre classe politique française s’indignaient du choix fait démocratiquement par le Peuple souverain Suisse ! (ce abrutis ne comprennent pas que le référendum est la condition sine qua non des réformes en France). J’ai également vu se réunir à l’Elysée des “comités stratégiques de la dépense” pendant que de nouvelles promesses de dépenses continuaient d’être faites… Pendant ces quelques semaines sans blog, j’ai vu des dizaines d’autres monstruosités idéologiques (la théorie du genre notamment) reprises en boucle par nos médias serviles et subventionnés… J’ai vu la Cour des Comptes sonner à nouveau le tocsin sur de nouvelles dérives financières, mais tout le monde s’en foutre comme de l’an quarante. J’ai vu les taxis bloquer les rues pour sauver leurs “droit-z-aquis” et le Gouvernement reculer, comme à chaque fois, devant une profession “statutaire”. J’ai vu arriver sous mon paillasson, le magazine promotionnel de la candidate de ma circonscription, alors que je ne l’avais ni vue ni entendue depuis six ans. Quand je vois des décorations dans les rues, je me dis : tiens c’est Noël. Quand je vois un tract de Rachida Dati sous mon paillasson, je me dis : tiens il va y avoir une élection… J’ai aussi vu Hollande et Montebourg en smoking à la Maison-Blanche dire, sur les entreprises ou l’innovation, exactement le contraire de ce qu’ils expliquent aux Français depuis deux ans. Et là – devant un culot aussi énorme – j’ai senti que j’allais avoir une crise cardiaque et je suis sorti pour prendre l’air et essayer de me calmer les nerfs… La complaisance des médias face à une telle dyslexie idéologique, mon Dieu, quelle honte !

*

“Le Français ne voit jamais quand, ni où c’est Munich”

En arrêtant ce blog quelques semaines, j’ai surtout eu a confirmation que notre classe politique jacassante ne changera jamais, et qu’il était même vain de penser qu’il puisse être utile de perdre son temps à expliquer quoi que ce soit de logique à des idéologues autistes qui sont à des années-lumière du sens commun. Ils feront tout pour sauver leur pouvoir, même en faisant couler le Pays. Ils iront d’abandons en renoncements, puis de démissions en résignations avant de capituler finalement, mais trop tard, devant le mur de la réalité …

Il est donc possible que ce blog revienne à des sujets moins politiques.

Que ceux qui étaient venus sur Switchie5 pour y trouver de la politique ne m’en veuillent pas. Les politiciens dérisoires qui nous gouvernement m’insupportent et me donnent carrément des boutons. La France prend un retard qu’elle ne récupérera pas.

Avant la dernière guerre, on a eu des politiciens identiques : incapables de comprendre ce qui se passait, incapables de s’élever à la hauteur des intérêts du Pays, incapables de prendre à temps les bonnes décisions qui auraient évité la catastrophe. Les historiens ont énuméré les dominos qui tombaient : 1929, 1936, 1933, 1940… Aujourd’hui c’est pareil : les mêmes politiciens aveugles et les mêmes dominos qui tombent les uns après les autres dans l’indifférence des dirigeants qui fanfaronnent comme avant la défaite de juin 40… Comme disait Alexandre Vialatte,

“Le mouton et le bœuf sentent le sang dès la porte de l’abattoir. Le Français ne commence à comprendre qu’une fois qu’on l’a mis sous le couteau. Jusqu’à Munich il applaudit encore. Il ne voit jamais quand, ni où c’est Munich”.

Il vaut donc mieux pour ma santé mentale que j’essaye de les ignorer. Pour revenir à des choses minuscules et infimes — comme mes balades quotidiennes au jardin du Luxembourg. Cela me sauvera peut-être ; pour un temps…

Finalement, je pense comme Montherlant…

© Duck – Jin Klassen

7 responses to ““Veuillez m’excuser pour cet arrêt momentané”… d’intérêt (pour ce qui se passe en France)

  1. Orage

    Vous revoilà enfin, c’est un grand plaisir!

  2. Merci Switchie d’être revenu…
    C’est la bonne nouvelle du jour !

  3. Welcome back… to your blog !

  4. David

    Je réagis un peu comme vous : l’insondable stupidité des nos gouvernants, et de ceux qui grenouillent autour d’eux, m’est insupportable.

    Alors je passe beaucoup de temps à écouter de la musique et à lire de la poésie.

  5. Comme vos autres lecteurs, je suis bien heureuse que vous soyez revenu parmi nous ;-). Je comprends votre exaspération à écrire des idées, à donner des conseils, tout cela dans le vide, mais savoir que nous partageons beaucoup, aide à nous sentir reliés entre nous, les français oubliés…

    Que penser d’un chef d’Etat dont tous, chez nous ou dans d’autres nations, raillent la vie “privée” qui correspond finalement bien au caractère sournois mesquin et peu courageux de notre président ? Au lieu de commissions et de nouvelles idées, propositions, toutes plus farfelues les unes que les autres, si il lui prenait plutôt celles de nous consulter par référendum, que ne serait-il pas grandit !
    Amitiés,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: