La sidérante incapacité et de nos représentants à changer de cap !

decision_A
[petit quiz sur cette image tout en bas du post]

Ils auront donc tergiversé mais finalement décidé de continuer à foncer directement dans le mur ! Mardi 25 février — en dépit d’une reconnaissance par J-M Ayrault de “difficultés considérables” (sic) — le Parlement aura en effet donné son feu vert à la prolongation de l’opération militaire française “Sangaris” — opération qui avait débuté en décembre 2013 et qui, rappelez-vous, ne devait durer que “quelques semaines” (re-sic). Rassurez-vous, je ne vais pas vous bassiner longuement avec la Centreafrique, mais juste vous dire pourquoi l’attitude de nos politiques me met hors de moi.

La Centrafrique n’est qu’un révélateur

Je n’aurais évidemment pas voté pour cette opération “Sangaris” — ni pour la lancer, ni a fortiori pour la prolonger — qui va condamner la France à s’enfoncer encore davantage dans ce bourbier impossible.

Bruno Le Maire a particulièrement bien expliqué, dans le Monde, pourquoi Hollande avait pris une mauvaise décision, sur la base d’un diagnostic erroné, et avec des moyens inappropriés. Le Maire a eu raison d’avoir le courage de dire “non”. Peu l’ont eu : 14 seulement à l’Assemblée et 3 au Sénat ! Courageux nos Parlementaires (il ne faut pas oublier qu’ils doivent voter comme leur Parti le leur dit, sous peine de n’être pas réélus !). Encore un sujet d’ailleurs (la guerre) où je pense qu’il faudrait, par référendum, demander son avis au Peuple souverain (pas pour la lancer mais pour autoriser sa prolongation).

Une incapacité maladive à reconnaître qu’il faut changer de cap !

Ce qui me sidère le plus dans cette affaire de Centrafrique, c’est qu’elle illustre l’incapacité absolue de nos hommes politiques à décider de tout simplement faire machine arrière ou changer de cap quand ils voient qu’ils ont fait fausse route et qu’ils s’enfoncent dans l’erreur.

C’est une maladie mentale qui frappe toute notre classe dirigeante depuis des décennies. Ils prennent de mauvaises décisions mais refusent imperturbablement de reconnaître qu’ils se sont trompés. Ils sont dans le déni permanent et refusent de voir leurs échecs. Ils appellent ça “avoir des convictions”, ou de la “constance” ou encore de la “détermination”… Ils sont seulement pathétiques et je plains les pauvres soldats qu’ils envoient ainsi à la mort (mais, il faut rassurer les familles : le Président organisera en leur honneur une belle cérémonie dans la cour glaciale des Invalides et fera un beau discours devant la rangée de cercueils).

Une incroyable obstination à persévérer dans l’erreur

Depuis des décennies, ils se trompent sur tout et s’obstinent dans l’erreur :

• pour la Centrafrique, ils s’embourbent mais ils continuent à voter pour l’enlisement,
• pour la dette c’est pareil : elle est abyssale mais ils continuent à prendre des mesures qui l’accroissent,
• pour l’Etat, pareil : il faudrait le diminuer, ils continuent à présenter son renforcement comme la solution à tous les problèmes.
• pour les dépenses publiques, idem : elles plombent la croissance mais ils continuent en voter de nouvelles.
• idem pour les économies qu’ils ne font pas ou les charges qu’ils refusent de baisser, ils continuent dans l’erreur.
• idem pour Pôle emploi — qu’il faudrait dynamiter et réformer avant que les chômeurs ne provoquent des émeutes urbaines,
• idem pour la formation professionnelle qui dysfonctionne gravement mais qu’ils ne réforment pas de façon drastique,
• idem dans tous les domaines où ils voient bien que leur politiques ne marchent pas, mais où ils refusent, bec et ongle, de reconnaître leur erreur : l’éducation, la sécurité, l’immigration, la construction européenne etc…

Ils refuseront toujours de reconnaitre leur échec

Changer de cap ? Mais vous n’y pensez pas une seconde ! Nous avons des hommes politiques et des représentants que le monde entier nous envie : ils ne se trompent jamais ! Et d’ailleurs, pour mieux s’en convaincre, ils ne vous demandent jamais votre avis par référendum … Astucieux !

Ils ne savent pas comment on dit : “machine arrière toute” !

Quand ça ne marche pas — là où vous et moi on se dirait simplement : “OK, ça merde, on arrête, et on repart sur d’autres bases” — eux continuent de clamer qu’ils ont forcément raison, que c’est nous qui ne comprenons rien, que nous sommes injustes ou partisans !

D’ailleurs, vous êtes durs parce que, si leur truc ne marche pas, c’est uniquement (c’est la formule qu’ils nous sortent à chaque fois) parce qu’ils ne sont “pas allé assez vite, pas assez fort, et pas assez loin”. Et donc ils continuent et vont directement dans le mur !

Je plains les soldats qu’ils envoient se faire tuer ; je plains les chômeurs qu’ils envoient par millions à Pôle emploi ; le plains les futurs retraités qui ne verront pas l’ombre de leurs pensions volées ; je plains les entrepreneurs qui vont être contraints de déposer leur bilan et de licencier leurs salariés … Mais bon, ne nous plaignons pas trop : la crise va arriver mais on aura eu le mariage gay, la théorie du genre, les magasins fermés le dimanche, des taxis qui conserveront leur statut de privilégiés. Et surtout, j’allais l’oublier, on aura eu Montebourg. Donc on est sauvés :-)

*

Les hommes politiques ne supportent pas la moindre critique !
Ils ont systématiquement choisi les mauvaises priorités
Hollande n’a visiblement pas étudié la trajectoire du Titanic !
Ne changeons surtout pas de cap !

*

Quiz : feriez-vous un bon ministre ?

C’est uniquement une question de compétences et d’aptitudes :
changer3

.
Si vous avez plus de JAUNE : chapeau ! vous avez toutes vos chances au prochain remaniement.
Si vous avez plus de BLEU : vous n’avez décidément strictement rien compris à la politique.

One response to “La sidérante incapacité et de nos représentants à changer de cap !

  1. Christian

    Vilain Switchie ! Vous ne voulez pas comprendre que nos Zenarques Zomniscients détiennent la pure vérité vraie, la seule valable, celle qui a le label garantie Socialisse. Ils ne peuvent pas se tromper, puisqu’ils plient les règles du jeu au gré de la dernière lubie à la mode. Le Zorro du Mali s’est transformé en Super Du.on de Centrafrique. Les militaires n’y connaissent rien, lui si ! Les économistes ont tout faux, mais lui qui a été prof à sciences pot, il sait tout. Dans tous les domaines, Super Gourou est le meilleur.
    Plutôt que nous lamenter, nous devrions lui ériger des statues.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: