Pendant les “pressions” occidentales, les chars de Poutine avançaient en Ukraine !

Holande_Ukraine_A
.
J’écoutais tout à l’heure la déclaration faite par F. Hollande, le 6 Mars 2014, lors de son arrivée à la réunion extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne consacrée à l’Ukraine. Le pauvre : on ne lui avait donné que deux “éléments de langage” qu’il répétait en boucle, comme un pauvre malheureux : “il va y avoir des pressions”, et “ouvrir la voie du dialogue”… Je vous laisse lire.

Attention, la pression va être terrible !

hollande_pressions_3

*

Ce qui est évidemment pathétiques avec nos dirigeants occidentaux, c’est qu’ils sont à la fois dérisoires et inefficaces — presque pires qu’Edouard Daladier à l’époque de Munich. Je ne dis pas que l’Europe devait entrer en guerre : je dis simplement que lorsqu’on est aussi pleutre et lamentable, on ne joue pas les matamores : on se fait tout petit et on se cache. On est moins ridicule et, surtout, ça évite de donner de l’espoir à ceux qu’on abandonne.

Pendant que Hollande bredouillait cette “parlotte diplomatique” dérisoire et sans la moindre prise concrète sur les événements, les militaires Russes avançaient concrètement en Ukraine…

D’un côté le blabla, de l’autre l’avancée des chars !

Je vous recopie ici quelques bouts de la time-line du Figaro. Regardez — parce que c’est vraiment tragique — le contraste entre le charabia diplomatique lamentable de Hollande et l’avancée minute par minute des militaires de Poutine. Avec Hitler, ç’avait été pareil: le 1er septembre 1939 — sans déclaration de guerre formelle — l’armée allemande envahissait la Pologne…

3 mars 2014 :

Intervention en Crimée de milliers de soldats Russes non identifiés qui bloquent les militaires ukrainiens dans leurs casernes.

8:13 : Fabius déclare que la Crimée est aujourd’hui “sous contrôle russe”. “C’est une violation de la souveraineté ukrainienne”, a-t-il estimé. “Nous voulons stopper l’intervention russe et établir un dialogue”, a expliqué le ministre

8:29 : Des blindés russes près de la Crimée (du côte détroit de Kerch, qui sépare la Crimée du territoire russe). Ils font également état de mouvements de bâtiments autour du port de Sébastopol, qui abrite une partie de la Flotte russe de la mer Noire.

9:01 : Fabius déclare : “L’intervention russe en Crimée est un viol du droit international

9:54 : USA et Otan demandent l’envoi “immédiat” d’observateurs internationaux (!)

10:36 : Les forces russes encerclent une base ukrainienne

11:05 : Le secrétaire général de l’ONU a appelé samedi le président russe Vladimir Poutine pour lui demander “d’entamer d’urgence un dialogue direct avec les autorités de Kiev” (!)

12:38 : Des militaires russes continuent de débarquer massivement en Crimée. Au cours des dernières 24 heures, dix hélicoptères de combat et huit avions de transport russes ont atterri en Crimée

13:02 : “La Russie doit s’abstenir de tout acte qui pourrait mener à une nouvelle escalade”, déclare Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU, lors d’une conférence de presse à Genève (!)

16:07 : Ultimatum de l’armée russe aux forces ukrainiennes de Crimée. La flotte russe somme les forces ukrainiennes en Crimée de se rendre avant 3 heures GMT mardi matin, ou elles devront faire face à un assaut militaire.

17:54 : L’ambassadeur d’Ukraine à Paris dénonce “une agression militaire” « La Russie a déclaré la guerre à l’Ukraine (…)

19:00 : La caserne militaire de Parevalnoye (Crimée) encerclée

19:42 : les premiers soldats russes ont pris le contrôle de la Crimée

21:56 : Des camions entiers de soldats russes débarquent en Crimée

4 mars

9:56 : La base militaire ukrainienne Perevalnoe, située en Crimée, est encerclée par des soldats russes.

11:37 : Vladimir Poutine: “L’usage de la force en Ukraine, une décision de dernier ressort” (!)

13:17 : Les forces russes encerclent la base aérienne ukrainienne de Belbek, près de Sébastopol en Crimée,

16:07 : La marine russe bloque le détroit de Kerch

18:34 : Plusieurs navires russes rentrent à Sébastopol

18:46 : John Kerry durcit le ton (!) (il accuse la Russie de chercher un “prétexte” pour “pouvoir envahir l’Ukraine” et la met en garde contre un risque d’isolement si elle persistait dans sa politique. (!)

5 mars

10:25 : Les forces russes entrent dans une base de lancement de missiles à Evpatoria, dans l’ouest de la Crimée,

11:06 : Les forces russes pénètrent dans une 2e base

17:05 : Les pro-russes reprennent le gouvernement régional à Donetsk. Le drapeau russe a de nouveau remplacé celui de l’Ukraine sur le toit du bâtiment.

17:47 : L’envoyé spécial de l’ONU en Crimée, Robert Serry, a été contraint de mettre fin à sa mission dans la péninsule ukrainienne.

• etc…

*

Bon, j’arrête, c’est évidemment trop triste. Et je ne vous ai pas recopié – pendant que l’armée Russe avançait — les déclarations pathétiques des diplomates européens et américains faisant leurs moulinets dérisoires pour “mettre en garde la Russie” et la menacer de “sanctions” ! Toutes dans le même tonneau que celle-là qui vaut son pesant de cacahuètes, de la porte-parole du département d’Etat Américain, Jen Psaki :

• 3 mars – 19:25 : “Les États-Unis réfléchissent à des sanctions (!) A ce stade, nous ne sommes pas seulement en train d’examiner les sanctions,(!!) étant donné les actions entreprises par la Russie, il est probable (!!!) que nous les mettrons en place (!!!!) et c’est ce que nous préparons”, a-t-elle ajouté. (!!!)
Poutine a évidemment du être terrorisé !

L’attaque de l’Ukraine
Ce n’est pas la première fois qu’on terrorise nos adversaires !

5 responses to “Pendant les “pressions” occidentales, les chars de Poutine avançaient en Ukraine !

  1. Christian

    Je n’aurais pas osé imaginer que notre Matamore casqué avait une telle pauvreté de langage et d’argumentation, ceci ajouté bien sur au côté gesticulations ridicules du nain face au géant…
    J’ai honte pour mon pays – mais ce n’est pas la première fois.

  2. elie

    Nous voyons içi, de manière évidente la difference entre le chef d’un état et le chef d’une Nation.
    Le chef d’état, démocratiquement élu tous les 5 ans et sans plus demander l’avis du Peuple ( pour installer des referendums d’initiative populaire il faut un référendum ce qui rends les choses compliquées n’est-il pas ?) préoccupé par son train de vie (et celui de sa poule) et celui du chef d’une Nation, peut-être pas plus démocratique mais conscient de l’existence de son Peuple et du sens de l’Histoire.
    Comme on dit chez le boucher : “les abats , avec ou sans couilles ?”

  3. NP

    Ah ah ah !… “Maintenir la pression pour faire diminuer la tension !”
    François Hollande est impayable.

    Je crois qu’après la disqualification de Dieudonné en tant qu’humoriste, nous en avons un autre, tout prêt à faire le job.

  4. Lamentables .. Hollande & Co .. Lamentables !

    • Christian37

      Il est complètement gogol ce pauvre type ! concernant sa phobie pour la pression, qu’il aille en urgence se faire contrôler par l’APAVE !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: