Tralali, c’est parti ! Tralalère, ils ne manquent pas d’air !

GOUV_Valls1
.
Lors du Conseil des Ministres du 4 avril, François Hollande a déclaré : “C’est une équipe de combat. Combat contre quoi ? Contre le fatalisme, la résignation, la défiance à l’égard des institutions. Combat pour, surtout. Pour l’avenir, l’espoir, la confiance dans notre destin”. YAY ! (entre parenthèse, je me demande comment on peut oser articuler des phrases aussi insignifiantes et dérisoires, mais bon, passons)…

Tralali, c’est parti…

Sortant brusquement de la naphtaline, François Hollande a donc fixé aujourd’hui la “feuille de route” du Gouvernement Valls (remarquez combien ils adorent ce genre d’éléments de langage : quand ce n’est pas “feuille de route”, ils disent “orientations stratégiques”, ça fait bien, surtout pour une “équipe de combat” (!).

Après avoir rendu hommage à J-M Ayrault — qui avait reçu exactement la même feuille de route et dont on apprend qu’il a “travaillé sans relâche au redressement de notre pays” (?) mais que ses nombreuses réformes “mettront du temps à produire leurs effets” (sic !) — François Hollande découvre aujourd’hui — après deux ans d’inertie — “qu’il faut aller encore plus vite”….

Pour ceux qui en doutaient — vu que ce sont exactement les mêmes ministres — Hollande précise que “c’est une équipe de combat”. “Combat contre quoi ?” interroge-t-il. “Contre le fatalisme, la résignation, la défiance à l’égard des institutions. Combat pour, surtout. Pour l’avenir, l’espoir, la confiance, dans notre destin !”.

J’espère que vous avez noté la beauté de cette phrase que je ne me lasse pas de relire : un Gouvernement (le même que le précédent) qui “lutte pour l’avenir”, moi je trouve cela tellement courageux, tellement mobilisateur !

Et il ajoute (éclair passager de lucidité) : “Le Gouvernement devra surtout vaincre ce qui est le plus difficile à défier : le doute, qui s’est emparé de trop de nos concitoyens à l’égard de l’action publique et parfois du fonctionnement de nos institutions”. Eh oui, les Français doutent ! et ils doutent grave même. Mais Hollande n’y est évidemment pour rien !

“La crise morale”, poursuit-il, “n’est pas seulement une menace pour la cohésion nationale – ce qui est grave – c’est un obstacle majeur pour notre redressement économique”. Allons bon ! Voilà que la crise morale qu’il a lui même déclenchée est maintenant un obstacle majeur au redressement ! Hilarant comme démontration. Et comme le Gouvernement Valls reconduit exactement les mêmes ministres, la “crise morale” n’est pas prête de disparaître…

Tralalère, ils ne manquent pas d’air !

Pendant deux ans, Hollande n’a rien fait de ce qu’il fallait faire pour redonner confiance au pays. Il le reconnait à demi-mots : “les Français doivent comprendre le sens des efforts que nous leur demandons. Cela fait des années qu’ils sont appelés au sacrifice et qu’ils ne voient rien venir”. (ça c’est vrai : on ne voit rien venir, sinon la catastrophe).

Et maintenant, il nous annonce que le Gouvernement va – dans les trois prochaines années – atteindre les mêmes trois objectifs qu’il avait déjà fixé à Ayrault : le redressement de l’économie (par la mise en œuvre du “pacte de responsabilité”) ; la justice sociale (par le déploiement d’un “pacte de solidarité”) oui, encore un Pacte ; et le redressement des finances publiques (là curieusement il n’y a pas de “pacte”, bizarre).

“Aller plus vite” ? Hollande ne manque tout de même pas d’air !

• Le 31 décembre, lors des vœux il annonçait qu’il allait s’attaquer au “mille feuille” administratif et bousculer la carte territoriale… Plus de trois mois après : rien n’a bougé. Pas une sous-préfecture n’a été supprimée !
• Le “Pacte de Responsabilité” avait lui aussi été esquissé lors des vœux présidentiels… Plus de trois mois après : il n’est toujours pas en place ! Sortir Hollande de la naphtaline est vraiment difficile.

En deux ans, ils n’ont réussi…

• ni à redresser l’emploi, mais maintenant ça va aller vite !
• ni à relancer la croissance, mais maintenant ça va aller vite !
• ni à réduire les dépenses, mais maintenant ça va aller vite !
• ni à faire des économies, mais maintenant ça va aller vite !
• ni à faire la réforme territoriale, mais maintenant ça va aller vite !
• ni à enrayer la dette publique, mais maintenant ça va aller vite !
• ni à baisser les impôts, mais maintenant ça va aller vite !
• ni à alléger les charges des entreprises, mais là ça va aller vite !
• ni à booster la compétitivité, mais maintenant ça va aller vite !
• ni à redresser le commerce extérieur, mais maintenant ça va aller vite !
• ni à redonner confiance aux investisseurs, mais là ça va aller vite !
• ni à réussir le choc de simplification mais maintenant ça va aller vite !
• ni à garantir la sécurité, mais maintenant ça va aller vite !
• ni à lutter contre la récidive, mais maintenant ça va aller vite !
• ni à … etc etc…

Oui, “il faut aller plus vite” comme le dit Hollande. Car après deux ans d’inertie, il y a du boulot : près de 6 millions de chômeurs à placer avant que ça ne dégénère en émeutes urbaines, 2000 milliards d’€ de dettes à éponger, 60 milliards de déficit du commerce extérieur, 50 milliards d’économies à faire, des dépenses publiques auxquelles il faut s’attaquer, un mille-feuille territorial à imposer … Allez, au boulot ! Le temps presse.

Don Quichotte et Sancho Pansa contre les moulins du fatalisme et de la résignation – pour l’espoir et l’avenir !

Valls_Hollande_Pansa-Quichotte2
.
# Hashtag Remaniement

8 responses to “Tralali, c’est parti ! Tralalère, ils ne manquent pas d’air !

  1. ="_"=

    Entendu cette réflexion assez cocasse concernant le remaniement : “C’est comme s’ils avaient juste changé de place les chaises longues du Titanic.”

    Oh ! ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?
    Si, si, un gros truc blanc, ça ressemble à un grand chapeau, sauf qu’il n’a pas de plumes…
    T’es sûre ?
    Ben, tu vas le voir très vite, il arrive droit sur nous – glups !
    Schrack!boum!splash! PLOUF………………………………………………………………………..

    Rocinante peut rentrer à l’écurie, des moulins il ne reste que du vent.

  2. Orage

    J’en ai plein le dos de lire les mots “pacte” et “feuille de route”!!!

  3. Christian

    Pacte ça fait germano-soviétique ou pacte avec le diable, et feuille de route ça fait type paumé, qui ne sait pas lire une carte, à l’époque du GPS

  4. Thierry Mitchell

    Je conseille à notre bon président, une visite au père Lachaise pour apprendre l’humilité, il finira la un jour comme tous les matamores de son gouvernement, moqués pour les quelques rares que le passé intéresse oubliés pour la majorité

  5. Pingback: L’arme à 3 coups de Valls : le futur n’a qu’à bien se tenir ! | Contrepoints

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: