Marre des prisons indignes. Mais qu’ils se bougent Bon Dieu !

prisons_delarue
.
Je ne suis pas pour des “prisons dorées”. Mais là tout de même, ça dépasse les bornes. Et si vous voulez que je vous dise ce que je pense : j’en ai vraiment ma claque et par dessus la tête qu’on nous fasse régulièrement part de l’état du délabrement insensé des prisons Françaises sans que personne ne bouge. Aujourd’hui, Jean-Marie Delarue a encore dénoncé la gravité des violences commises dans le quartier des mineurs de la maison d’arrêt de Villeneuve-Lès-Maguelone. Le pire est que ce n’est pas la première fois : depuis sa nomination en 2008, le contrôleur des prisons a jugé le naufrage des prisons suffisamment alarmant pour utiliser, à plusieurs reprises, la procédure d’urgence prévue en cas de “violation grave des droits fondamentaux”. Mais les politiques s’en foutent et les médias préférent nous parler de la côte de popularité de Hollande, du cirage des chaussures d’Aquilino Morelle à l’Elysée, des confessions de Anne Sinclair sur DSK ou des décolletés au ministère de Ségolène Royal… Il y a vraiment quelque chose de pourri dans le royaume de Danemark !

Très respecté aussi bien à droite qu’à gauche, Jean-Marie Delarue a été mis en place sous Sarkozy. Depuis sa nomination en 2008, les rapports sur l’état désastreux des prisons se succèdent et se ressemblent.

Aujourd’hui, c’est à propos d’un quartier de mineurs que le Contrôleur des prisons dénonce l’ampleur des violences et l’absence de réactions efficaces des autorités. Faute de parade efficace, les agressions se poursuivent donc mettant en péril l’intégrité corporelle des mineurs incarcérés.

Le pire est que ces pratiques avaient déjà été dénoncées mais, constate J-M Delarue, “cinq ans plus tard, aucun effort n’a été entrepris pour changer cet état de fait”. Ah bon ? Et pourquoi est ce que rien ne change jamais dans ce pays ?

Une catastrophe permanente

En décembre 2011 déjà, l’Observatoire international des prisons (OIP) avait été publié un rapport accablant pour les prisons françaises. Il recensait “18 nouvelles lois pénales mises en oeuvre” d’août 2005 à novembre 2010 pour “lutter contre la récidive, la criminalité sexuelle et la délinquance des mineurs”. Bravo l’efficacité des lois !

En décembre 2012, déjà, Véronique Vasseur déclarait : “il y a douze ans, quand j’étais médecin chef à la prison de La Santé, j’avais décrit ce que je percevais comme une cour des miracles. Aujourd’hui, rien ne s’est vraiment amélioré”. Déjà à l’époque, elle parlait ainsi des rapports du contrôleur des prisons : “il pousse une gueulante, tous les journalistes s’en font écho et demain cela sera fini. Dans six mois, il y aura un autre scandale, on en reparlera de nouveau, pour enfin continuer à ignorer le problème”.

Dans son rapport d’activité 2013, déjà, Jean-Claude Delarue dénonçait, entre mille autres choses, “le désir des autorités de dissimuler ou d’oublier ce qui dérange” et “le comportement d’agents qui ne suscitent ni respect ni considération”. Peu glorieux mais il faut dire que la Garde des Sceaux était occupée à diviser la France sur d’autres “urgences sociétales” comme le mariage pour tous… On ne peut évidemment pas être au four et au moulin.

Quoi qu’il en soit, c’est un constat répétitif de faillite et une catastrophe permanente. Normal, car tous les politiques s’en foutent : ils font tout pour rester ministres, et se moquent complètement des problèmes réels. Et puis les prisons, ce n’est pas électoralement porteur …

Que l’État se concentre sur ses missions régaliennes !

S’il est vrai que l’on mesure l’état d’une société à sa manière de traiter ses prisonnier, alors la France est vraiment mal : on nous parle de l’ampleur de la surpopulation carcérale, et on nous dit que le personnel pénitentiaire est démuni… Et tous les ans, les équipes du contrôleur général des prisons sortent effarées par ce qu’elles constatent : l’effroyable odeur d’ordures et d’urine, des murs qui tombent en ruine, l’eau qui ruisselle dans les bâtiments, les rats qui pullulent au point que les surveillants tapent des pieds pendant les rondes de nuit pour les éloigner ! Vraiment belle la France !

On nous dit que le ministère de la Justice n’a pas de moyens. Mais les prisons, c’est comme tout le reste dans la France contemporaine : il suffit de voir l’état des commissariats ou des tribunaux… À l’évidence, l’État n’assume pas corrctement les missions régaliennes sur lesquelles il devrait se concentrer au lieu de prétendre “s’occuper de tout” en multipliant ministres et secrétaires d’État et en gaspillant l’argent du contribuable. Et surtout en détournant les forces de l’ordre de leur mission en leur demandant de pourchasser des “Veilleurs” pacifiques [voir photos à la fin de ce post] au lieu de maintenir l’ordre dans les quartiers ou les prisons !

Il va décidément falloir qu’ils se réveillent, tous ces gens qui vivent dans les Palais dorés de la République, roulent dans des limousines aux vitres fumées ou se font cirer leurs chaussures comme Aquilino Morelle…

L’argent pour les prisons ? Qu’ils le trouvent !

• S’il faut construire des prisons, qu’ils le fassent !
• S’il faut trouver de l’argent, qu’ils le dégagent sur les sommes qu’ils dilapident et que la Cour des Comptes dénonce systématiquement tous les ans dans ses rapports,
• S’il faut prendre l’argent dans les subventions qu’Aurélie Filippetti distribue gracieusement et à tour de bras, qu’on le fasse,
• S’il faut le prendre sur l’enveloppe scandaleuse des “intermittents du spectacle”, qu’on le fasse,
• S’il faut le prendre sur l’enveloppe de 9,3 milliards d’euros que le ministère des Affaires étrangères consacre à “l’aide au développement”, qu’on le fasse,
• ou alors qu’on s’inspire tout simplement de ce que font nos voisins …

Que Valls fasse comme le Premier ministre Italien

Le mois dernier, le 12 mars, le jeune premier ministre italien, Matteo Renzi, a annoncé une série de mesures chocs dont la vente d’une centaine des voitures officielles que les Italiens appellent les “auto blu” (voitures bleues). Cinquante-deux grosses cylindrées (Alfa Romeo, Lancia, Audi) appartenant au ministères de l’Intérieur et de la Défense qui ont été vendues aux enchères dans le cadre d’un plan de réduction des dépenses de l’État. Au total, 371.400 euros ont été recueillis. Et ce n’est pas fini : le 28 avril, toujours sur eBay, seront vendues neuf Maserati – dont huit blindées – du ministère de la Défense. Et les ventes se poursuivront jusqu’à la mi-mai pour parvenir à un total de 151 véhicules.

Qu’Hollande et Valls fassent pareil en réduisant les coûts d’un État et d’une classe politique discréditée par une série de scandales de corruption (de Jérôme Cahuzac à Aquilino Morelle etc). Et qu’ils versent les sommes recueillies à l’amélioration des prisons Françaises. Ce qui est bon pour l’Italie doit être bon pour la France. Et si le Palais Chigi juge que “les voitures de service mises aux enchères ont été choisies parmi celles que les administrations publiques ne considèrent plus comme essentielles à l’accomplissement de leur mission”, alors que l’Hôtel Matignon fasse pareil !

Qu’ils vendent donc leurs voitures de fonction

Que le Premier ministre vende aux enchères les voitures de fonction des ministres du Gouvernement Français. Et qu’avec les sommes recueillies, on règle enfin rapidement l’état des prisons !

Que les gens envoyés par la Justice dans les prisons le méritent ou pas n’est pas mon problème. Mais que les prisons ne soient pas des dépotoirs ou des lieux de non-droit, oui, cela m’importe.

J’ai d’ailleurs une autre idée — en plus de la vente des limousines des ministres et en attendant la remise en état des prisons : qu’on envoie les ministres et leurs Cabinets passer plusieurs semaines dans les maisons d’arrêt : juste pour qu’ils comprennent de quoi on parle quand on parle de lieux indignes et insalubres ! Marre qu’ils fassent semblant de ne pas voir l’état de la France pendant qu’ils se font cirer leurs chaussures à l’Elysée.

Le syndicat FO-pénitentiaire ne manque vraiment pas d’air !
Le premier ministre italien se bouge

beige

13 responses to “Marre des prisons indignes. Mais qu’ils se bougent Bon Dieu !

  1. Christian(54)

    Interrogation naïve : sont-ce les représentants de l’administration pénitentiaire qui sont responsables des dégradations ou les détenus eux-mêmes ?

    Si la seconde réponse était valable, ne serait-il pas normal que ce soient les responsables qui sous une forme ou sous une autre, soient mis à contribution ?

    • Il ne s’agit pas de dégradations mais de violences graves et d’agressions qui se déroulent au sein du quartier des mineurs. Le Contrôleur des prisonses a jugé qu’il s’agissait de ”pratiques violentes, inhumaines et dégradantes qui mettaient en péril l’intégrité corporelle des mineurs incarcérés”. Tout cela faute de parade efficace de la part des surveillants résignés à ces formes d’agression – mais dont c’est pourtant le métier et la mission.
      Je trouve cela tout simplement anormal : l’Etat doit s’occuper des prisons parce que la Justice est une de ses fonctions régaliennes. Qu’il fasse son boulot et que les prisons ne soient pas des zones de non-droit.
      Le pire est qu’en 2009, le contrôleur des prisons soulignait déjà ces problèmes mais que “cinq ans plus tard, aucun effort n’a été entrepris pour changer cet état de fait”. Le contrôle recommandait que des surveillants soient présents dans les cours, à commencer par elles des mineurs, pour prévenir les trafics et les violences. Rien n’a été fait. C’est contre cela que je peste !
      Si — afin que le personnel se lève sur son passage — Segolène Royal arrive à se faire précéder d’un huissier qui annonce son arrivée dans les couloirs de son ministère, je pense qu’on est en droit d’attendre qu’on mette des gardiens dans les cours des prisons pour éviter que soit mise en péril l’intégrité corporelle des mineurs incacérés ! C’est tout ce que je demande. Et j’ai indiqué où on pouvait prendre l’argent pour le faire.

      • Christian(54)

        Vu sous cet angle (violences et agressions), je vous rejoins. Mais uriner dans les couloirs, cela ne résulte pas d’une agression. Il serait également urgent que les visiteurs soient utilement fouillés pour éviter les trafics en tous genres et que des filets empêchent tout envoi de marchandises diverses.

      • Mais il n’y a pas de contrôles justement ! Ni de “bip bip”. J’en avais parlé ici

  2. Orage

    Ils s’en foutent tous, point barre.

  3. Si les violeurs et les pédos s’y font lyncher, ils sont à leur place dans ces prisons.

  4. FaLLaWa

    Désolé je débarque mais je me pose une question: si les prisons sont surpeuplées, cela signifie qu’il faut construire de nouveaux batiments right? Y-a-t-il de nouvelles infrastructures en construction actuellement? Si non pourquoi de telles depenses (mineures comparees à bien d’autres domaines) ne sont-elles pas décidées? Cela a-t-il qqch à voir avec une quelconque idéologie qui interdirait d’augmenter la capacité d’accueil penitentiaire?

    C’est pourtant pas compliqué à premiere vue. On se marche dessus, ducoup on construit de nouveaux batiments, non? Am I missing something here?

    • Christian(54)

      Oui, en principe, vous avez raison.

      Mais vous oubliez simplement que la France a été un pays cartésien. C’est fini depuis déjà longtemps. L’idéologie et l’incompétence l’emportent désormais sur la Raison.

    • @FaLLaWa – Oui, vous oubliez seulement l’idéologie de Christiane Taubira qui est à la base du projet de réforme pénale (qui devrait être voté par le Parlement en juin). Elle l’a expliqué à de nombreuses reprises : la prison est une “école du crime” ; le passage par la prison ne réduit pas la récidive mais l’aggrave ; l’enfermement désocialise et augmente les relations avec les réseaux de délinquance…. Il faut donc — non pas accroître le nombre de places — mais vider les prisons : notamment par la suppression des peines plancher, et par le principe de la libération automatique des prisonniers aux deux tiers de leur peine…

      Bref c’est toujours la même chose et le même immobilisme : la Droite fait le choix dissuasif mais coûteux de construire plus de places de prison. La Gauche fait le pari inverse de vider les prisons en accroissant les peines en milieu ouvert…

      Pendant ce temps la surpopulation carcérale explose (on a atteint un nouveau record au 1er avril avec 68.859 personnes incarcérées) et la violence continue d’augmenter. Attendons donc les prochaines mutineries pour qu’ils se réveillent…

      • Christian(54)

        Ce n’est pas du jeu de prononcer le nom qui fâche.

        Évidemment, si vous invoquez l’origine de tous les maux de la justice, la discussion est vite close et l’argument imparable…

        Taubira, dégage !

      • FaLLaWa

        En gros elle confond une orientation ideologique de long terme (vider les prisons) avec un probleme vital de court terme (promiscuité, surpopulation).
        Meme si l’objectif à long terme est de vider les prisons, ça se fera progressivemement sur peut etre 10-15ans et dans l’intervalle les detenus entassés se font baiser alors que ça prendrait litteralement 1 an de travaux!

        Mon Dieu comment a-t-on pu tomber si bas?

  5. Pingback: Retraites : modestes ou pas, s’attaquer aux retraites est une honte ! | Switchie5

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: