Mes amis, je suis au regret de vous dire que la démocratie Française va mal !

marionnettes_A

Ayant une peur panique de “s’auto-dissoudre” et d’être renvoyés devant des électeurs exaspérés, les députés vont évidemment voter le “pacte de stabilité”. Les pressions ont de surcroît été été particulièrement fortes ces derniers jours. Difficile de ne pas céder aux menaces. Le Premier ministre avait même envoyé aux parlementaires de sa majorité une lettre de quatre pages dans laquelle il annonçait qu’il acceptait — en échange de leurs votes bien entendu — de “lâcher un peu de lest”, notamment sur les fonctionnaires et les petites retraites… Les marchandages parlementaires sont toujours plus importants que l’intérêt de la France. Et entre amis, voyez-vous, il y a toujours moyen de s’arranger en marchandant quelques voix… De son côté, Jean-Christophe Cambalélis, le nouveau premier Secrétaire du PS y était également allé de ses propres menaces. Vous voyez qu’elle est belle notre démocratie !

Valls “lâche du lest”…

Quand j’étais jeune à Sc-Po, on m’expliquait que, bien qu’élu dans un cadre géographique déterminé, chaque député était le représentant — non pas de son Parti — mais de la Nation tout entière. Ainsi — aussi bien à l’Assemblée nationale que dans sa circonscription — chaque député agissait et parlait au nom de l’intérêt général et non pas au nom d’un parti politique, d’une région ou d’un groupe d’intérêt.

Les choses ont bien changé depuis. Nous sommes en 2014 et voilà qu’un Premier ministre qu’on espérait respectueux de la démocratie, marchande les voix de quelques députés de sa majorité pour arracher leurs votes en “lachant du lest”… . Lâcher du lest ? Ah bon ? dans l’intérêt de la France, vraiment ? ou plutôt “donner des gages” à quelques parlementaires dont on “achèterait” ainsi les voix alors qu’ils sont justement là pour contrôler le Gouvernement, et pas pour lui manger dans la main, ni s’assurer, en échange de leur servilité et de leur soumission, l’appui du Parti lors des prochaines élections.

Cambadélis menace..

Même pression sur le repésentation populaire du côté du nouveau premier secrétaire du PS. Craignant l’abstention dans son propre Parti, Jean-Christophe Cambalélis a dénoncé la “démarche de sécession” de quelques députés PS, et exercé une menace à peine dissimulée sur les élus de la Nation : «il faut savoir terminer une fronde», a t-il tonné, ajoutant qu’il ne vaudrait mieux pas” que trop de socialistes s’abstiennent mardi. A bon entendeur salut !
cambadelis_B
.
Eh oui, “je te tiens, tu me tiens par la barbichette” : si tu veux être réélu, t’as besoin du Parti coco, et donc tu votes comme on te le dit, sinon… ” C’est finalement le porte-parole des députés communistes, Olivier Dartigolles, qui a le mieux décodé les pressions de Manuel Valls et de Jean-Christophe Cambalélis sur les élus : «du chloroforme pour endormir les députés socialistes jusqu’au vote»…

Des “représentants” qui ne nous représentent plus !

Ceux qui suivent ce blog savent que j’ai toujours considéré qu’il fallait en finir avec un système où quelques députés — appartenant à un petit groupe de parlementaires partisans et “achetables” —peuvent faire basculer un vote essentiel pour le pays. Les grandes lois qui engagent la Nation ne devraient pas être suspectes de marchandages. J’ai expliqué ici pourquoi il fallait en finir avec le système de la majorité absolue (lien en bas).

Si une loi peut passer grâce à 1 seul député (sur un petit groupe de 577), c’est que la loi est mauvaise et qu’elle ne mérite donc pas d’être imposée à 66 millions de Français. Aussi simple que ça. Un système qui permet de voter les lois en “achetant/marchandant” la voix que deux ou trois députés est un mauvais système.

Tout cela est très grave pour la démocratie. Les députés ne sont pas là pour qu’on les menace ou qu’on “achète” leurs voix en leur promettant leur réélection s’ils soutiennent le Parti : ils sont là pour faire entendre la voix du Peuple souverain dont ils sont les élus. Et contrôler le Gouvernement : pas claquer les talons et se mettre au garde-à-vous pour que le Parti continue de payer lures affiches de campagne lors des prochaines élections. Cette démocratie qui tombe en miette est vraiment de plus en plus pathétique.

Représenter le Peule. Pas le Parti !

Ce qui a dérangé les gens avec cette lettre, c’est que le Premier ministre se soit adressé à “Messieurs les Députés” — oubliant très maladroitement les femmes de l’hémicycle. Ce qui m’a le plus choqué moi, c’est qu’il se soit adressé aux parlementaires de sa majorité !
.
lettre-PM_C
.
Cette lettre — en tant que Premier ministre — il devait l’envoyer à tous les députés, à tous les représentants de la Nation. Pas seulement à son petit groupe ! Mais ils ont tellement pris l’habitude de régler leurs petites affaires entre-eux, qu’ils en oublient complètement qu’ils sont des représentants du Peuple souverain. Pas du Parti ! A la dernière minute — voyant qu’il avait fauté — Manuel Valls vient finalement d’envoyer une lettre aussi à l’Opposition. C’est un peu tard : deux lettres c’est moins bien qu’une quand on se prétend démocrate et qu’on s’adresse à la représentation nationale !

*

Le prétendu plan “d’économies” de Valls
S’attaquer en priorité aux retraités est une honte
Vivement des référendums.
En finir avec le système de la majorité absolue.
beige

5 responses to “Mes amis, je suis au regret de vous dire que la démocratie Française va mal !

  1. C’est toujours la vieille tradition du “centralisme démocratique” qui prévaut chez les socialo-fascistes.

  2. Christian(54)

    Il aurait déjà dû commencer par Mesdames, Messieurs !

    En tout cas, à l’issue de leur carrière politique, ils pourront toujours se reconvertir en joueurs de bonneteau ou en marchands de tapis.

    Quelle triste image de la députation !

  3. Guillaume_rc

    Je sais que c’est anecdotique mais quand je vois écrit “MM. Les député”s, je pense tout de suite au scandale qu’aurait fait Belkacem si Copé avait fait la même bourde.
    Blague à part, encore une preuve d’amateurisme. Pourtant, il a un directeur de cabinet Valls, plus au moins un chargé de communication. Payés cher, avec nos sous.

    Pour le reste, la palme de la honte aux députés qui ont voté la confiance à Valls mais se sont abstenus hier.
    En clair :” je suis contre le plan Valls, mais j’ai voté la confiance car sinon il y aurait eu dissolution et j’aurais pas été réélu.”
    Carrière et privilège contre convictions : on sait qui gagne.

  4. Pingback: Mais qu’y avait-il dans les 3 enveloppes données à Valls par Ayrault ? | Switchie5

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: