Hollande chez Bourdin : ça grésillait grave dans les implants !

hollande_bfm2
.

“Bien sûr que je dis des choses totalement contradictoires ! Si vous croyez que je ne m’en suis pas rendu compte ce matin chez Jean-Jacques Bourdin… Mais le problème, voyez-vous, c’est qu’ils m’ont implanté un cerveau droit. Oui, très récemment. Je ne l’avais pas auparavant et, croyez-moi, tout était beaucoup plus simple. Je disais : “je n’aime pas les riches”, ou “les patrons doivent payer”… enfin des trucs de Gauche quoi, Jaurès et tout le toutim habituel. Pas besoin d’oreillette pour dire ça ! Mais maintenant — avec leur nouvel implant Droit — ils veulent que je dise des trucs complètement dingues : comme par exemple :“l’entreprise, elle créé les emploi”, , ou encore pire : “les “impôts, ils sont trop lourds”… Et en plus leur truc il est très mal réglé et donc ça grésille un maximum dans ma tête !

Du coup, quand ça court-circuite trop grave, je ne sais plus du tout ce que je dois dire. Remarquez, j’ai trouvé un truc : quand l’implant Droit me dit des choses trop contradictoires avec mon cerveau Gauche, je lance : “la France, elle est belle”, ou encore “les Français, je les aime”… Je crois que quand je répondais ça aux auditeurs de Bourdin ce matin ça passait bien…

Le mieux serait évidemment qu’ils m’enlèvent carrément ces nouveaux implants. Mais à l’Elysée, ils hésitent encore : les uns disent qu’il faut que je reste à Gauche, et les autres — si je veux que la France s’en sorte parait-il — que c’est uniquement le cerveau Droit qu’il faut que je conserve. Non mais ils ne se rendent pas compte : renoncer à mon cerveau Gauche ? Déja quand les communicants de l’Elysée m’ont forcé à dire que j’étais “social démocrate”, mes élécteurs m’ont tourné le dos et on a perdu les municipales… Et là les Européennes arrivent… Allez, je vous le redis encore parce que ça me redonne du tonus cérébral : “la France, elle est belle et les Français, je les aime”…

*

Les bourdes que je sors à cause des implants
Montebourg chargé de redresser le retournement
Le “Darwinisme économique” de Hollande ne peut pas marcher
Ces communicants qui déconsidèrent la parole publique
beige

2 responses to “Hollande chez Bourdin : ça grésillait grave dans les implants !

  1. Cristian(54)

    Sans compter que le cerveau reptilien essayé de prendre le dessus…

  2. Skwal

    Excellent billet, comme d’habitude !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: