Contre l’effet corrosif de la propagande sur votre cerveau : débranchez !

unplug_A
.
La propagande politique (surtout à la veille d’une élection) est devenue tellement forte, tellement diffuse et tellement sournoise, qu’on n’arrive même plus à l’identifier comme telle. Elle a envahi notre vie quotidienne, il y a des “communicants” partout (surtout au Gouvernement) et les médias la présentent habillement comme de l’information objective qui doit nous permettre de comprendre et “décoder” le monde contemporain… Alors — surtout en période électorale — ils nous “informent” intensément pour que les citoyens votent comme il faut. Forcément, politiques et médias ne tiennent pas seulement à leurs places et leurs postes, il se tiennent aussi par la barbichette. Alors — pour que leur petit monde perdure — c’est propagande à tous les étages — pardon : “information objective” à tous les étages.

Un conformisme terrifiant

La petite musique des médias est si douce que les gens ne vérifient plus rien et ne cherchent même plus à raisonner : ils se laissent subjuguer, un peu comme des lapins éblouis par les phares des voitures…. Je le constate même autour de moi : on a tellement dit aux gens que ce n’était pas bien d’émettre un jugement critique (que c’était être “négatif”) — que maintenant je constate que même mes amis ont peur de penser en dehors des clous, d’émettre un jugement personnel : ils répètent servilement ce que les médias dominants leur disent. Et ça donne le conformisme terrifiant dans lequel nous vivons. Ils trouvent normal que la chrétienté ait été chassée au nom de la laïcité alors que l’Islam est accueilli au nom de la diversité (leur contradiction ne les choque même pas) ; ils trouvent normal qu’un ministre de connaisse pas les paroles de la Marseillaise ; ils trouvent normal qu’une femme barbue devienne l’image de référence d’une Europe culturelle qui avait donné naissance à une immense civilisation ; ils ne comprennent pas qu’on puisse être à la fois pour l’Europe et farouchement contre Bruxelles… Et encore je ne vous cite que ce que j’ai entendu aux derniers dîners ! Conformisme et psittacisme à tous les étages…

La servitude volontaire

Et n’allez surtout pas croire que “l’envoûtement”, c’est un truc vaudou qui n’existerait pas dans nos contrées civilisées. Non, c’est tout simplement un conditionnement acquis par l’endoctrinement. Sur tous les sujets (l’économie, la politique, les grands enjeux de la société ou du monde), les médias — à commencer par l’AFP, chargée de la propagande en chef imposent une surveillance et un contrôle tellement intenses que le citoyen de base ne se rend même plus compte de la déformation qui est infligée à la vérité. Il subit l’endoctrinement passivement, de façon soumise. C’est ce que La Boétie appelait la “servitude volontaire”… Elle est acceptée sans résistance parce que c’est une servitude douce et sympa : la présentatrice blonde du Journal de 20h est sympa (elle arrive à la fois à lire le prompteur et à sourire), l’invité politique a l’air décontracté (forcément il récite des “élements de langage” tout cuits) ; et si vous n’avez pas suivi le direct, des journalistes vous expliqueront tout le lendemain (avec le même résumé complaisant et conformiste car tous ces médias sont également subventionnés, soumis et serviles) ; les images qu’on vous montrera seront également les mêmes – que vous lisiez le Point, le Figaro, Libé ou l’Express – (forcément l’AFP procure tout en package : les photos bien sûr, mais surtout le commentaire qui les accompagne et qu’il n’y a plus qu’à recopier servilement ; Ah oui, et ils vous diront aussi comment les Français pensent : forcément, les sondeurs auront posé les bonnes questions au bon échantillon d’une centaine de personnes alors que vous êtes plus de 60 millions), mais ça ne fait rien : on vous dira tout de même comment vous pensez et surtout ce que vous devez penser etc… Ce serait tellement bête que vous vous trompiez !

Travestir la réalité

Cet endoctrinement soft a un effet très subtil sur le cerveau : il désactive la faculté de jugement et de compréhension. Régulièrement exposé à l’endoctrinement, le cerveau commence progressivement à percevoir la réalité non plus telle qu’elle est, mais telle qu’elle lui est présentée et inculquée, du matin au soir, par les politiques ou les médias. Ou par l’Eurovision : par exemple si vous vous faisiez une haute idée de la civilisation européenne, vous savez maintenant que vous aviez tout faux et que l’icône culturelle de l’Europe est désormais une femme barbue. Comment ? vous n’acclamez pas l’Eurovision ? Mais Monsieur, c’est que vous êtes un sale réactionnaire nauséabond. En fait, pour vous dire la vérité, je m’en moque éperdument : je n’ai pas la télé et je ne regarde pas l’Eurovision qui joue évidemment là sur le registre délibéré de la manipulation médiatique. Et je me moque aussi complètement que Madame Taubira chante ou ne chante pas la Marseillaise: elle peut la siffler si elle préfère. Ce qui me choque c’est moins ce que les médias montrent que tout ce qu’ils nous cachent. Qu’ils parlent des vrais problèmes, des vrais enjeux. Et qu’ils arrêtent de nous mettre en avant des sujets dérisoires : je me moque de l’Eurovision, du scooter du Président, de Julie Gayet, et même de Madame Trierweiler… Je me moque de toutes ces farces dérisoires montées en mayonnaise par les médias pour distraire et désinformer l’opinion.

Fausser votre jugement

Le pire est que cette propagande générale est destinée à fausser votre jugement : ils vous disent qu’il n’y a pas d’inflation (alors que vous faites vos courses et que vous constatez que tout augmente) ; Ils vous disent que les impôts baissent (alors que vous voyez bien que le fisc vous prend de plus en plus d’argent) ; Ils vous disent que vos retraites seront protégées (alors qu’elles sont rognées tous les jours et qu’ils vont encore taper dedans pour payer leurs ardoises) ; Ils vous disent que l’Europe c’est la Paix ou la prospérité (alors qu’il y a la guerre à ses frontières et qu’il y a la crise partout en Europe) ; Ils vous disent que l’immigration n’existe pas (alors que vous avez des yeux et vous voyez bien qu’il se passe quelque chose de nouveau) ; Ils vous disent que la sécurité augmente (comment, vous pensez l’inverse ? mais c’est que vous êtes un abruti qui confond l’insécurité avec “le sentiment d’insécurité”). Ils vous disent que le chômage est en baisse (alors que vous voyez bien qu’il ne cesse d’augmenter) ; Ils vous disent que les politiques Keynésiennes marchent (alors que vous voyez bien qu’elles détruisent la croissance, mais si vous dites que les politiques libérales sont meilleures ils vous répondent que c’est du “libéralisme sauvage” — ils insistent bien sur “sauvage” — et que vous voulez l’austérité !) ; Ils vous disent que certaines manifestations réunissent trois cents personnes (alors que vous en comptez des milliers : c’est que vous ne comptez pas comme la Préfecture de Police et donc, là encore, vous avez tout faux) ; Ils vous disent que l’État fait des économies (alors que vous voyez qu’il continue à subventionner à tour de bras des trucs pas utiles dénoncés par la Cour des Comptes) ; Ils vous disent que les banques sont sécurisées (alors que vous savez qu’ils ont prévu pour 2016 une directive européenne sur le “bail-in bancaire” qui les autorise à prendre l’argent sur vos comptes bancaires)… etc, etc..

Bref débranchez !

Vous avez compris : arrêtez d’écouter les médias avec révérence et ne croyez plus les hommes politiques professionnels qui vous mentent effrontément. Ils ont mené le pays à la ruine (toutes les économies européennes en fait) et ils vous expliquent maintenant, sur leurs plaquettes électorales, qu’ils sont là pour vous sauver ? Ils ne peuvent pas être la solution parce qu’ils sont le problème ! C’est parce que les citoyens ont été anesthésiés qu’ils ne réagissent plus. Et c’est parce qu’ils ne réagissent plus que des politiciens professionnels peuvent continuer à mentir impunément et avoir le champ libre. Donc changez de chaîne, débranchez… Et si vous voulez lire autre chose et suivre une pensée libérale non conformiste, lisez plutôt Contrepoints. Ça vous changera un peu des grands médias complaisants. Les politiciens on peut les élire, mais les journalistes des médias ne sont pas élus, et ce sont pourtant eux qui déversent impunément leur idéologie dans nos pauvres têtes fatiguées. Ils sont subventionnés pour ça : alors débranchez !

Presse : la servilité subventionnée

Chaque année, l’Etat verse une enveloppe de quelque 400 millions d’euros aux différents titres de presse. Au total, en 2014, le montant cumulé des aides à la presse avoisine les 700 millions d’euros dont environ 60 millions d’euros pour la niche fiscale de nos chers journalistes, si dévoués, si objectifs et sans qui, surtout, nous ne serions même plus en démocratie ! Rendez-vous compte…

propagande_presse_2013
.
Le Figaro et Le Monde, reçoivent chacun environ 16 millions d’euros d’aides directes. Selon le critère de l’aide rapportée au nombre de lecteurs, c’est L’Humanité qui est le titre le plus aidé : carrément 63 centimes par exemplaire ! (en plus du remboursement de sa dette évidemment car les pauvres choux il faut bien les aider : plus personne ne vote pour eux ! La presse locale, proche des gens qu’il faut absolument convaincre, est la catégorie la plus aidée par l’Etat : 65 titres subventionnés à hauteur de 96 millions d’euros.

Voilà à quoi passe l’argent du contribuable : à subventionner une presse qui n’est plus achetée, qui n’est même plus lue, qui s’est décrédibilisée, mais qui continue de cirer les pompes du Pouvoir. Ça vaut bien des “aides” non ?

*

Ce que donne une presse subventionnée !
Les “communicants” chargés de la propagande
L’AFP, chargée de la propagande en chef
Ils ont chlorophormé les oies du Capitole ?

La propagande idéologique enthousiaste du Parlement Européen en France en faveur de la nouvelle femme-à-barbe-icône-Européenne…Voilà qui donne envie de voter pour l’Europe de Bruxelles !

conchita_EUR

beige

4 responses to “Contre l’effet corrosif de la propagande sur votre cerveau : débranchez !

  1. Orage

    “Je ne vous cite que ce que j’ai entendu aux derniers dîners.” Je m’étonne vraiment que vous fréquentiez des gens aussi malléables! Mes yeux se sont dessillés après avoir constaté que toutes les chaînes de télé nous fourguaient les mêmes infos et surtout avant le référendum de 2005 où les serviles, soumis et subventionnés (pour qui sifflent ces serpents…) essayaient de nous influencer de façon indécemment répétitive tous les jours. Je viens de lire cet article. Je suis terrifiée, même si je m’en doutais un peu. Nous sommes pris dans une nasse et nous n’arriverons pas à lutter…à moins d’une révolte de tous les peuples d’Europe, ce qui est bien improbable. Quant aux groupuscules souverainistes, qu’attendent-ils pour s’unir si c’est vraiment le bien de la France qu’ils veulent?

  2. Skwal

    En pleine forme aujourd’hui !
    C’est un bon état des lieux, bien net, parfaitement clair, tout ce que j’aime (surtout le paragraphe “Fausser votre jugement”) !
    Mais une question me taraude : combien de génération pour remettre tout ça d’équerre et bien droit ?

  3. Thierry Mitchell

    convaincre ceux qui sont dans le troupeau qu’ils marchent sur la tête ne peut pas marcher car cela sera votre certitude face à la leur… les plus intelligents vous diront qu’il y a équivalence…
    Ce qui fait le croyant ce n’est pas la foi c’est le doute. c’est ce que j’ai dit à une amie envoutée comme vos connaissances : “ce qui m’effraye ce n’est pas ta façon de penser qui n’est évidemment pas la mienne mais ton absence de doute”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: